"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mercredi 31 août 2011

La foi Orthodoxe… Jusques aux extrémités de la terre

Afrique du Sud


42 membres des tribus zoulous, Tsvan et Sutu ont été baptisés dans l'Église orthodoxe en Afrique du Sud au lendemain de la Journée de Saint  Nicolas (19 Décembre). Le baptême a eu lieu après un catéchisme d'une année à Tembisi, une banlieue de Johannesburg. Des moines serbes avait enseigné le catéchisme pendant quelques années à Saint Athanase School, où les Africains ont été reçus dans l'Eglise par le métropolite serbe Séraphim de Johannesburg et Pretoria.

Père Jean, prêtre orthodoxe Zoulou ordonné par le Métropolite, enseigne déjà à l'école.

*

Femme Quetchua

Immédiatement après les offices de Noël, dans une des églises orthodoxes des quartiers sud de Moscou, deux femmes du peuple Quechua d'Amérique du Sud ont accepté le baptême orthodoxe. "Nous avons parlé avec elles au sujet de la foi, et elles ont lu le Credo de l'Eglise orthodoxe en espagnol, que j'ai téléchargé pour eux d'Internet, a déclaré le père Daniel Syssoev, le recteur de la paroisse de l'Apôtre Saint Thomas à Kantemirov, dans une entrevue avec notre correspondant Interfax-Religion, décrivant comment il a officié le sacrement du baptême pour ces femmes. 
Selon Père Daniel, les deux femmes de Bolivie, une mère et sa fille, qui ont accepté le baptême, poursuivaient des études à Moscou. Elles ont connu la foi orthodoxe par l'un de leurs amis, qui appartient au  peuple Inca du Pérou, résident de longue durée à Moscou. Dans le baptême, les femmes ont pris les nom de Marie et d'Elisabeth, en l'honneur de sainte Marie-Madeleine et de la Grande Princesse sainte Elisabeth la nouvelle martyre. "Très probablement, c'est la première fois dans l'histoire que des Quechuas embrassent l'orthodoxie", a noté Père Daniel. (8 Janvier 2009)
( Père Daniel devait mourir en martyr assassiné dans son église par un islamiste)

+
Thaïlande



Thalang, Phuket: Une église orthodoxe russe, actuellement en construction à Tambon Thepkrasattri son achèvement est prévue d'ici à la fin de l'année prochaine [2011]


La cérémonie d'inauguration religieuse, hier à 16 heures a été réalisée par l'archevêque de Volokolamsk Hilarion de Moscou et les autres clercs qui représentent l'Eglise orthodoxe russe en Thaïlande. A assisté à l'office le vice-gouverneur Smith Palawatvichai et le maire de Rasada Surathin Lianudom. Environ 50 touristes et  expatriés  russes se sont également joints à la cérémonie.


L'église de 50 millions de bahts sera sise sur deux rais de terre de plantation d'arbres à caoutchouc  à l'extérieur de Nanai Road dans le Village 3 de Thepkrasattri, à Thalang. L'Eglise sera dédiée à  la Sainte et Vivifiante Trinité, sur l'île de Phuket, après son achèvement.


Le prêtre de l'église sera Danai Wanna, thaïlandais de 31 ans de la province de Prachinburi, premier Thaïlandais à avoir jamais été ordonné prêtre orthodoxe russe.


Sa préparation a compris six années d'études au séminaire de Saint-Pétersbourg, a-t-il dit. Il existe actuellement deux églises orthodoxes russes en Thaïlande, une à Bangkok et l'autre à Chonburi. Une quatrième église est en construction à Ratchaburi.


*





L'Indonésie est le plus grand pays musulman du monde, avec plus de 200 millions de musulmans qui constituent près de 90% de la population. Pourtant, sa culture a été influencée de manière unique sur des milliers d'années par toutes les grandes religions du monde.


L'Archimandrite Daniel Byantoro est prêtre dans l'antique Eglise Chrétienne Orthodoxe et il fut le premier chrétien orthodoxe indonésien de notre époque. Sous sa direction, l'Indonésie Eglise orthodoxe n'a cessé de croître au cours des deux dernières décennies, et reflète de façon unique la culture indonésienne dans lequel il a été formé. Il est un orateur dynamique et inspirant.


Père Daniel est largement responsable de la naissance de l'Orthodoxie moderne, en Indonésie. Sous sa direction, l'Eglise Orthodoxe d'Indonésie n'a cessé de croître au cours des deux dernières décennies, et reflète de façon unique la culture indonésienne dans laquelle il a été formé.


Le Père Daniel a dit que la mission est une phase totalement nouvelle de la mission du mouvement moderne dans l'Orthodoxie, en ce sens qu'elle est faite par un fils du sol local indonésien, plutôt que par les efforts des missionnaires d'un corps de mission étranger, c'est l'Eglise pour les Indonésiens commencée par un indonésien. Son effort missionnaire a finalement apporté une reconnaissance officielle de la part du gouvernement de l'Eglise orthodoxe en Indonésie.


Pendant sa pastorale, en Indonésie, plus de 2000 personnes ont été amenées dans l'Église orthodoxe, en utilisant des principes et des pratiques éprouvées tout au long de l'expérience d'évangélisation de l'Église. Sous sa direction, l'Eglise orthodoxe en Indonésie a atteint sa taille actuelle de plus de 20 membres du clergé, environ 30 paroisses et missions locales, et plusieurs milliers de chrétiens orthodoxes. Pour cela, sa vie a été menacée plus d'une fois. Théologiquement parlant, le Père Daniel a utilisé les schémas de pensée existant de la culture indonésienne de présenter l'enseignement orthodoxe avec l'état ​​d'esprit indonésien.


*

Tchétchénie


La Tchétchénie a vu le premier baptême de masse de son histoire.

(26 août 2011) L'archevêque Zosime de Vladikavkaz et de Makhatchkala a accompli la première cérémonie de baptême de masse de l'histoire de la République tchétchène dans la rivière Terek dans le district de Naursky.

35 citoyens des districts de Naour et Shelkovsky ont été convertis à l'Orthodoxie, rapporte vendredi le service de presse du leader tchétchène.

"Gardez votre foi orthodoxe, vivez en paix les uns avec les autres, évitez le mal, occupez-vous de vos familles et élevez vos enfants", a recommandé aux jeunes chrétiens le Père Zossime.

L'archiprêtre Ambroise (Martchenko) de Naour okrug a remercié l'archevêque au nom de tous les paroissiens pour la cérémonie. Il a exprimé l'espoir qu'un tel baptême en masse dans l'eau de la rivière Terek deviendrait une tradition.

*
Priez pour les missionnaires orthodoxes!
*

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

Pantocrator, Christ Savior and Life Giver - painted by Metropolitan Jovan Zograf (1384); Church of the Monastery of the Holy Transfiguration, Zrze - Prilep.

+*+
+**+**+
+*+

L'Ermitage du cœur (251)



C'est dans ton silence
Dans le secret de ton cœur
Que Dieu pourra enfin
Répondre à ta prière 


上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

mardi 30 août 2011

Père Arsène [Papacioc]: Dieu est là où est l'humilité (IV et fin) (Interview: Père Ioanniche [Balan])

Elder Arsenie (Papacioc)
Père Arsène
Fr. Ioannichie (Balan)
Père Ioannichie


-Que peut-on faire pour maîtriser la langue et acquérir le don du silence?

-Ceci est vraiment une question sérieuse: ne pas être le maître de sa langue... Comme les saints le disent: "La langue nous conduit à de grandes chutes." Plus de vanité que de bénéfices ne résultent de la loquacité, et les bavardages malins amènent un grand danger, non seulement dans ce monde, mais aussi dans l'autre. Ils disent que la plupart des gens en enfer sont ceux qui ont tué avec des paroles malicieux!

Frère, tu dois aimer ton frère. N'est-ce pas là le commandement le plus important du Sauveur? Il a donné ce commandement comme la couronne de tous Ses enseignements, la seule voie de salut est l'amour, et Il monta sur l'inoubliable Golgotha qui déchire l'âme!

Nous devons toujours rappeler aux gens la responsabilité que nous portons pour le temps de notre vie, le seul temps qui nous est donné, de sorte que nous mettions un cadenas sur notre langue et purifiions nos cœurs du mal. Saint Grégoire le Théologien dit: "Nous devons répondre de toute parole superflue, et d'autant plus pour chaque parole honteuse", combien plus horriblement pour toute parole meurtrière! Le Patericon est très utile à cet égard avec son chapitre sur "L'avantage du silence".

Saint Isidore de Péluse dit: "Parler avec avantage est une bénédiction, mais si cela est renforcé par des actes, cela est couronné." "Car une vie sans paroles apporte plus grand bénéfice, tandis qu'une parole de commandement évoque la colère. Si la parole et la vie sont unis, ils comprennent la personnification de toute philosophie."

Chéris le Seigneur dans ton cœur et que ton attention y demeure, et restes-y devant le Seigneur sans cesse. Ensuite, tu noteras chaque grain de poussière en toi-même. C'est ainsi que commence la connaissance mystique. C'est un miroir pour l'esprit et une lampe pour la conscience. elle assèche la luxure, éteint la violence, humilie la colère et disperse la tristesse, apprivoise l'insolence, disperse le découragement, donne la clarté à l'esprit, chasse la paresse, vous humilie vraiment et rend votre raison difficile à tromper, elle blesse les démons, et purifie le corps. Une telle personne n'est plus le participant à tout acte mauvais, mais elle y est plutôt étrangère. Elle pense tout le temps, " Vers qui dois-je aller? Je suis un ver..." C'est quelque chose de différent, ayant à faire avec le souvenir de la mort et la destinée éternelle de l'homme, et cela appartient à la connaissance mystique.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

L'Ermitage du cœur (250)



Ton éternité est faite
De toutes les prières
Qui ont bâti au Ciel
Ta demeure éternelle

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

lundi 29 août 2011

Père Arsène [Papacioc]: Dieu est là où est l'humilité (III) (Interview: Père Ioanniche [Balan])



Elder Arsenie (Papacioc)


-Comment peut-on vaincre et chasser l'ambition et les pensées orgueilleuses de soi?

-Passion hideuse et impure! Tout mal prend un poisson dans cette eau trouble! Dieu ne veut même pas entendre parler d'une personne orgueilleuse! Il lui ôte toute  grâce, afin qu'elle puisse trébucher, peut-être alors deviendra-t-elle humble, comme dit l'Écriture (cf. 1 Pierre 5:5: Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d'humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles.).

Il l'abandonne, et cette personne devient une grande abomination; Il lui ôte tout sens de la beauté, la laisse errer dans le chaos, dans toutes sortes de ruelles sales du monde. Elle n'a pas d'image, ou de ressemblance, ou une saine raison. Les Pères Saints disent en vérité, "Partout où il y a une chute, l'orgueil le premier a fait son travail." Aucun autre passion ne vous assimile à un diable, comme le fait l'orgueil.

Toutes les passions peuvent, disons, être excusées en raison de la nature et de circonstances de vie mauvaise, mais l'orgueil ne peut être justifié par quoi que ce soit! Il a une insolence insupportable, il s'attache à toute vertu s'il le peut, et il se cache même derrière l'humilité, qui lui sert de bouclier. Nous voyons cela très souvent, et pour prouver ce que je dis, c'est comme un père l'a dit: "Celui-là qui est orgueilleux, est si humble!"

Parce c'est si dangereux et si largement présent à tous les âges et rangs, il serait bon que personne ne dédaigne personne, peu importe sa propre  importance, car le Christ est en lui, et il faudrait lui demander son avis, même si c'est pour s'amuser. Ce serait la première étape, une longueur parcourue sur le long du chemin de l'Évangile.

Il serait bon de demander l'avis de tous, qui que vous soyez, car qui sait? Après tout, la grâce de Dieu repose le plus souvent sur ceux qui sont simples et discrets. Faites une prosternation, comme ils disent, ne serait-ce que pour humilier le corps, c'est également montrer là de bonnes manières, et vous verrez combien vous avez besoin de ces gens avec qui Dieu vous a donné de vivre. Vous verrez, et serez convaincus que la sagesse dans la vie respecte davantage et véritablement les endroits où il y a l'humilité, car Dieu est là.

Lucifer est tombé irrémédiablement; sa chute grandiose qui s'est passé en raison d'un seul mot: «Je». Après être tombé, il est devenu un adversaire pour l'éternité, une abomination de la désolation. Que personne ne soit trompé, en pensant que, sans la vraie purification de la seule eau de l'humilité, il peut entrer dans le Royaume à partir d'où les anges sont tombés!

Ce sont, en bref, mes pensées et mes exhortations à ce sujet, afin que l'on puisse réaliser que Dieu nous a créés beaux pour Lui Seul!


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

L'Ermitage du cœur (249)





C'est ta seule Grâce
Seigneur longanime
Qui permet à ma médiocrité
De survivre à mes péchés

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

dimanche 28 août 2011

Père Arsène [Papacioc]: Dieu est là où est l'humilité (II) (Interview: Père Ioanniche [Balan])


Fr. Ioannichie (Balan)

Père Ioanniche ( Balan)

-Quel est le moyen le plus facile pour être vainqueur dans la lutte contre la fornication et les pensées charnelles?

-Afin d'être vainqueur dans la lutte contre la fornication, à quelque stade que ce soit, nous devons tout d'abord demander la grâce du Dieu Bon. Ce n'est pas une bataille à court terme, parce que nous devons absolument remporter la victoire totale. Au début, chacun voit qu'il est impuissant à y résister, mais à Dieu tout est possible.

Celui qui entre dans cette lutte doit:

-Vouloir être libéré de cette lutte, quoi qu'il arrive;

-Prier avec tout son cœur la Mère de Dieu, et lui demander son aide;

-Éviter, autant que possible, toutes les circonstances qui pourraient susciter des passions;

-Ne pas accepter dans son esprit ces suggestions qui pourraient sembler innocentes, mais ensuite commencer à se solidifier en images. Chasser toutes ces pensées, tourner son esprit vers la prière, mais sa propre prière, et non quelque chose que quelqu'un d'autre a recommandé, peu importe qui cela pourrait être; faire une prière avec ses propre soupirs, même si elle est sans paroles.

Si l'attaque est agressive, agréable, et  qu'elle va à la victoire, il faut invoquer  la Mère de Dieu, et ne pas céder. Pendant les premières phases, il faut se confesser avec contrition et purement, sans se ménager et ne pas blâmer les incidents, les circonstances ou d'autres individus. Ce sera grandement facilité si l'on va  souvent se confesser.

Le confesseur le comprendra, le consolera, et lui assurera qu'il n'est pas seul, mais ne le laissera pas s'endurcir dans ses motivations, comme si tout cela était "nécessaire et parfaitement naturel."

Le père confesseur devrait avoir du zèle et de la gentillesse de manière à être capable d'arracher à son enfant spirituel ce secret et cette passion à plusieurs têtes. Il est recommandé de lire des livres et tout ce qui a comme objectif la préparation à la mort. Le défunt sera pardonné par le repentir, peu importe quel péché il a commis, et ce sera une grande réussite, mais que personne ne s'abuse lui-même à supposer qu'il peut trouver le pardon sans repentance. En raison de ce péché, on ne peut jamais savoir ce que le ciel et l'enfer sont vraiment, et on devrait y réfléchir et prier.

Une personne qui est plus spirituellement inclinée, mais qui est néanmoins blessée à un degré plus ou moins grand et puis passe dans le bain de la repentance, compte cela comme un accident malchanceux. Il aura un motif sérieux pour acquérir une réelle et véritable humilité, et cela donne plus de joie à Dieu, que quand quelqu'un pense beaucoup de bien de lui-même, parce qu'il n'est jamais tombé.

Ce n'est pas un paradoxe, mais la justice divine et la miséricorde. Lui, le Maître de la maison et le Bon Pasteur, quitta Sa bergerie de moutons et alla trouver la brebis perdue, et puis heureux, la mit sur Ses épaules et la porta aux portes du Royaume de gloire. 
Un jour, j'ai lu ce que je vous dis maintenant: "Frère chrétien, crois-moi, il y a deux sortes de joie, qui ne peuvent être combinées, tu ne peux pas te réjouir ici-bas sur terre dans des plaisirs qui sont transitoires et pécheurs, et puis régner avec Jésus-Christ." "Mais, toute iniquité aura la bouche fermée" (cf. Ps. 106:42). "Insensé, le temps que tu utilises pour le Diable creuse une fosse pour toi, et demain viendra l'éternité!" En disant cela, je pense que le confesseur peut encourager la personne qui est aux prises avec des attaques de l'extérieur, et avec la nature de l'intérieur.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

L'Ermitage du cœur (248)


Garde la paix du Christ
Et ce monde
Et le monde à venir
Ne feront qu'un

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

samedi 27 août 2011

Père Arsène [Papacioc]: Dieu est là où est l'humilité (I) (Interview: Père Ioanniche [Balan])


Elder Arsenie (Papacioc)


-Père Arsène, dis-nous, comment pouvons-nous être sauvés de nos nombreux soucis terrestres, afin que nous puissions avoir plus de temps pour la prière?

-Père Ioannichie, la prière pure du cœur et des lèvres à Dieu est une grande œuvre! La prière est une flèche aiguë avec laquelle tous les saints ont visé le ciel pendant des milliers d'années, et pas seulement eux, mais aussi les chrétiens les plus simples. La prière a transpercé le cœur des cieux, peut-être qu'elle a atteint ceux qui étaient mécontents avec les habitants de la terre, et les réponses salvifiques sont revenues par le même chemin; la foi a donc été préservée ainsi sur terre de génération en génération.

Frère chrétien, tu as également ta propre histoire: tu es entré dans la grande union chrétienne, l'Église, et tu es à jamais racheté par le sacrifice du Sauveur. Cela signifie que tu es d'une grande valeur, et que tu as une grande et noble responsabilité. Est-ce si difficile pour chacun de nous de demander à Dieu, de façon simple et directe de nous aider dans nos épreuves et souffrances, et pour Le remercier?!

Où est l'homme qui n'a rien à demander à notre Seigneur Jésus et à la Mère de Dieu? Ils disent que la Mère de Dieu est offensée par ceux qui ne lui ont jamais demandé quoi que ce soit! Elle est l'intercession de prière pour les gens, et autant que Dieu peut faire par Sa puissance, la Mère de Dieu par sa prière peut le faire aussi. Montre que tu es l'enfant de la Mère de Dieu, en ayant un coeur d'enfant dans ta poitrine!

Et nous ne pouvons être libres des soucis terrestres, que si nous voulons l'être; après tout, notre salut dépend de nous. Comme âmes données par Dieu, nous devons montrer plus de volonté, afin de ne pas nous plonger dans ces soucis terrestres et nous charger avec eux à un tel point. 

Nous gérerons notre vie comme des gens de pensée supérieure, et comme des êtres humains responsables. 

Si nous devions demander à ceux qui sont sauvés et qui vivent dans le ciel, "Qu'est-ce que cela vous a coûté pour atteindre une telle béatitude?" ils répondaient: "Le temps, un peu de temps bien dépensé sur la terre!" Cela signifie que nous n'avons absolument aucun autre moment pour amener nos âmes à la perfection des âmes qui sont appelées, douées, et pleines d'une telle résolution.

Nous devons penser au fait que nous sommes appelés "les rangs angéliques" [l'ordre monastique est appelé ordre angélique]. Les anges prient sans cesse, pendant toute l'éternité.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

L'Ermitage du cœur (247)


Le cœur orant
Avec la prière du Nom
Est un rempart solide 
Dans l'agitation du monde

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

Souzdal/ Eglise de la Protection de la Mère de Dieu (Pokrov)

Покровский собор Свято-Покровского женского монастыря. Фото: Антон Поспелов / Православие.Ru

Фото: Антон Поспелов / Православие.Ru
in

vendredi 26 août 2011

La désintégration de la théologie occidentale



Ancient Faith Radio




(Transcription d'un podcast) 
Aujourd'hui, j'ai eu une conversation avec un ami dans laquelle il a mentionné le fait que beaucoup de gens qui venaient de milieux plus ou moins marginaux ou extrémistes étaient, selon sa compréhension, à la recherche de l'Orthodoxie. Il a mentionné spécifiquement (et ce n'est pas la dernière vague concernée) les rockers punks du temps de sa jeunesse (il est beaucoup plus jeune que moi) qui cherchaient l'Eglise orthodoxe.
Il a dit: "C'est parce qu'ils voulaient tout. Ils voulaient des moines. Ils voulaient des icônes. Ils voulaient la plénitude de la Liturgie et de la théologie". Et j'ai pensé: "Il a quelque chose là!" et dans le même temps, dans mon esprit une pensée s'est glissée:" Comme il est difficile de quitter l'Occident. Comme il est difficile de quitter l'Occident. "
La raison en est que l'ensemble de nos façons de penser est empêtré dans un système qui suppose ce moi individuel, autonome, en face d'un monde, soit imaginaire soit réel, et nous avons tendance à penser en Occident que ce moi projette ce monde et se reflète sur lui, mais à aucun moment notre autonomie n'est contestée. Il me semble que c'est là le modèle de religion en Occident, depuis beaucoup, plusieurs centaines d'années à présent.
Depuis l'époque de la Réforme, la réflexion sur la foi a été intériorisée au point qu'elle est devenu presque indistincte d'une sorte de psychologie de l'âme. Même si la plupart des modèles  théologiques complexes semblent être vraiment les simples  constructions d'un moi pensant, et à la réflexion et certainement depuis l'époque d'Emmanuel Kant, le grand fondateur de ce qu'on appelle les Lumières en Occident, cela a signifié une psychologisation de la foi, une intériorisation qui ronge toutes les propositions de la révélation.
En sortant du luthéranisme comme je le faisais, j'ai commencé à comprendre que les efforts de replâtrage pour sauver l'ensemble de l'entreprise sont nés avec la montée de ce qu'on a appelé le piétisme, avec son cortège et son compagnon un peu plus rigoureux, le puritanisme. C'étaient en quelque sorte des actions héroïques qui combattaient jadis sur le front du développement du protestantisme au 16ème et 17ème siècle. Ce sont des actions héroïques, mais elles sont toujours enfermées dans le moi conscient et pensant.
Jaroslav Pelikan, qui s'est tourné vers l'Orthodoxie dans la dernière décennie de sa vie, a montré il y a de nombreuses années que la séquence de la scolastique occidentale est allée au rationalisme, au piétisme et puis où? Vous voyez, la prochaine étape logique semblait alors être le nihilisme que nous avons hérité de Friedrich Nietzsche à la fin du 19e et au début du 20e siècle. Toutes les réflexions dans ce sens -rationalisme, scolastique, piétisme- présentent une sorte de bravade qui peut s'écraser dans le néant à tout moment. Et ce qui se passe dans le long terme, il me semble, est que les alternatives s'achèvent comme étant soit l'athéisme ou le théisme. Une sorte de situation de compromis, si vous voulez.
La théologie occidentale a commencé avec la scolastique sur une note positive et élevée, mais parce qu'elle a commencé à chasser ignominieusement l'idée de mystère, tous les blancs ont fini par être remplis. Il ne restait pas d'espace. L'approche négative de la théologie, appelé dans l'Église orthodoxe approche apophatique, était suspecte parce que la faculté de raisonnement était détrônée. Le vide est rempli par la contemplation de la révélation dans ce cas, mais cela n'est pas vraiment arrivé. Même Luther a dit que le bon usage de la raison est la contemplation de la révélation de Dieu, mais ce n'est pas ce qui en est résulté pour le long terme en Occident.
Je veux utiliser un angle d'attaque différent pour ce qui suit. Sur un plan purement local, l'Orthodoxie ne peut pas s'insérer dans une niche reconnaissable, et c'est peut-être l'une des autres raisons pour lesquelles sur les bords ou marges de la société, les rockers punks, trouvent en elle un tel secours et confort, car elle plaît à ceux qui ne veulent pas être identifiés avec la culture dominante. Les baptistes et autres protestants rationalistes se tiennent d'un côté. Les catholiques romains se tiennent de l'autre côté. Nous n'avons pas de marque de reconnaissance dans l'Orthodoxie, et pourtant les gens continuent à nous chercher, parce que l'approche occidentale de la théologie a tout simplement atterri dans une impasse.
Vous passez de la scolastique au rationalisme au piétisme et puis finalement vous vous retrouvez dans le néant. Regardez les milliers et les millions de personnes qui ont quitté un jour bien une approche bien  structurée de la théologie chrétienne dans le protestantisme, et qui ont simplement dérivé au loin dans le néant. J'ai tendance à penser que c'est parce que l'on se réveille un jour et on  dit: "Vous savez, je me trompe vraiment sur ce genre de choses. J'improvise au fur et à mesure que j'avance. J'invente cette théologie. C'est seulement une projection de mon propre esprit. "Alors qu'est-ce qui manque? Le réalisme sacramentel? La spiritualité? Une communauté qui soit vraiment orientée vers la sainteté, qui a des modèles de sainteté disponibles pour que les gens les considèrent, les imitent, trouvent en eux leur propre modèle d'être?
La sainteté. La sainteté est-elle possible? Non, selon la plupart des modèles occidentaux. Cette même conversation produisit plus d'informations sur le contexte de ce commentaire, et cela touchait à la crispation de tout type d'approche de la sainteté qui est fondée dans les coutumes, les gestes, les traditions. Tout le reste de cette substance a été jeté dans une grande partie de la tradition occidentale. Et cette personne dans une conversation avec moi m'a dit: "Vous savez, je pense que l'Orthodoxie a probablement maintenu les traditions de la foi aussi bien que quiconque pouvait éventuellement le faire, dans les circonstances de ce grand melting-pot que nous appelons l'Amérique." Peut-être. Je ne suis pas si sûr de cela moi-même, mais je comprends certainement le commentaire et j'espère que c'est vrai.
Je pense que l'accent mis dans l'orthodoxie sur le mystère, sur l'acceptation du mystère de Dieu, doit vraiment plaire à un grand nombre de personnes qui ont simplement épuisé leur faculté de penser leur chemin dans une position théologique. Alors que reste-t-il? Je ne sais pas. Toutes les preuves de l'existence de Dieu sont externes et sont donc vouées à l'échec. La preuve de l'existence de Dieu est plus probablement dans une vie changée, et le lieu de l'existence de Dieu est toujours dans le cœur humain.
Il n'y a vraiment plus de problème de l'existence. N'importe qui peut débattre des avantages et des inconvénients de l'existence de Dieu. C'est vraiment une question de lieu, n'est-ce pas? Saint Dimitri de Rostov a dit, "La chambre de prière matérielle d'un homme qui est silencieux ne comprend pas seulement l'homme lui-même, mais la chambre spirituelle intérieure contient également Dieu et tout le Royaume des Cieux." L'Orthodoxie est le refuge de la sainteté, et, je dirai, de la sainteté qui est tempérée et étreinte par la compassion.
La compassion et la sainteté ne sont pas antinomiques. Elles n'ont jamais pu être opposées. La sainteté, en fait, est le cadre que remplit la compassion, et la compassion donne du sens inter-personnel à la sainteté. La sainteté est la fondation inter-personnelle de la compassion. La sainteté est ce vide de soi-même devant Dieu qui permet la compassion comme le vide de soi devant les autres.
La compassion et la sainteté ne sont pas opposées, mais apposées. Du point de vue chrétien, du point de vue orthodoxe, l'une n'est pas totalement spirituellement possible sans l'autre. La compassion témoigne de la sainteté, alors même que la sainteté témoigne de la compassion.
Les formes occidentales du christianisme semblent être dans un état de désarroi. C'est ce qui ressort de cette conversation aujourd'hui. Et dans le même temps, l'Orthodoxie, assez étrangement, pas par moi dans ce cas, est confirmée comme étant un refuge pour ceux qui étaient vraiment désireux de rassembler les morceaux de leurs vies d'une manière telle, qu'ils savent qu'ils sont vraiment debout sur un terrain autre que leurs propres sentiments, leurs émotions, ou leur raison.
Lorsque vous arrivez à la fin de cette voie de la pensée, constatant tant de dégénérescence de la théologie occidentale, vous vous regardez dans le miroir et vous dites simplement: "Suis-je dans l'illusion? Ne suis-je pas simplement à inventer ce que je crois parce que c'est ce que je veux croire? "La foi est tranchante. Il faut que le mur contre lequel nous nous appuyons, nous teste, teste nos preuves, nous teste de telle manière que nous puissions émerger comme des personnes intéressées par la sainteté et la compassion tout à la fois.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

L'Ermitage du cœur (246)


Ta prière véritable 
C'est celle où ton cœur
Ardent dans la prière du Nom
Déborde de tendresse et de paix

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

Monastère de Solovki

jeudi 25 août 2011

L'Archevêque Damaskinos d'Athènes et la shoah




L'archevêque Damaskinos Papandréou est né Dimitrios Papandreou en 1890, à Dorvitsa, en Grèce. Il s'est enrôlé dans l'armée grecque lors des guerres balkaniques. Ordonné prêtre de l'Eglise orthodoxe grecque en 1917, il fut nommé archevêque d'Athènes en 1941.

Pendant l'Holocauste, l'archevêque Damaskinos et le chef de la police d'Athènes Angelos Evert ont sauvé des milliers de Juifs grecs.

Bien qu'environ 87% de la population juive de la nation, de 60.000 à 70.000 Juifs grecs,  aient péri pendant l'Holocauste, 10.000 ont survécu, en grande partie grâce au refus du peuple grec de coopérer avec les plans allemands de déportations.

Avec l'arrivée de l'occupation des puissances de l'Axe, les déportations de villes comme le port du nord de Thessalonique furent entreprises à un rythme rapide. Beaucoup de Juifs fuyant les persécutions dans le nord trouvèrent refuge à Athènes.

Le 20 Septembre 1943, Dieter Wisliceny, adjoint d'Adolf Eichmann, l'administrateur de la solution finale nazie, arriva à Athènes. Wisliceny ordonna au rabbin Elie Barzilaï de comparaître devant lui, pour lui fournir des chiffres exacts sur la population juive d'Athènes afin de créer un Judernat. Composé de Juifs qui furent contraints de s'y engager, ce Judernat (Conseil juif)  rendait les Juifs "responsables" de maintenir la loi et l'ordre dans la communauté juive, et les utilisait comme agents de liaison entre les autorités allemandes et la population juive.

Wisliceny ordonna à Barzilaï de fournir les noms et adresses de tous les membres de la communauté juive d'Athènes, les noms de tous les Juifs étrangers vivant dans la région, les noms des juifs italiens d'Athènes, et les noms de ceux qui avaient aidé les juifs qui s'étaient échappés en Palestine. Il ordonna aussi à Barzilaï de compiler une liste d'individus prêts à servir sur un nouveau conseil, dont Barzilaï devait être président, qui créerait une force de police juive pour mener à bien les demandes nazies, et il dévoila ses plans pour créer des cartes d'identité pour toute la population juive d'Athènes.

Ebranléé par sa rencontre avec le commandant nazi, le rabbin contacta l'archevêque Damaskinos et l'informa de la réunion.

Comme Mgr Damaskinos savait ce qui s'était passé dans le nord, il suggéra que toute la communauté juive s'enfuie, car elle ne pouvait pas être protégée.

Le rabbin Barzilaï demanda aux Allemands plus de temps pour composer les listes demandées, puis, après une rencontre avec d'autres dirigeants de la communauté juive, il détruisit les dossiers communautaires et conseilla au peuple juif de fuir. Quelques jours plus tard, le rabbin lui-même quitta la capitale et rejoignit la résistance.

L'Eglise de Grèce, sous la direction de Mgr Damaskinos, condamna les plans d'Hitler pour le pays et chargea les prêtres d'annoncer sa position dans leurs sermons.

Les Juifs avaient participé librement avec d'autres Grecs à tous les domaines de vie pendant 2.300 ans, coexistant en harmonie avec leurs compatriotes orthodoxes, contribuant par un bon travail dans de nombreux domaines. Les Juifs vivaient à Athènes depuis l'époque d'Alexandre le Grand, au milieu du IVe siècle, beaucoup avaient cherché refuge en Grèce, après avoir été expulsés d'Espagne en 1492. Pendant l'Holocauste, la population juive grecque a été presque entièrement détruite.

Comme ils se préparaient à mettre en œuvre la déportation et les assassinats en  masse de leur solution finale, les nazis compilaient des rapports de renseignement au sujet de la population juive d'Athènes. Ils choisirent d'importantes fêtes juives pour leurs actes monstrueux, à commencer par un ordre donné la veille de Yom Kippour, signé par le commandant militaire allemand d'Athènes, le général SS Jürgen Stroop, qui a organisa la communauté juive de la ville sous supervision nazie.

La population juive d'Athènes avait augmenté depuis le déclenchement de la guerre. Mgr Damaskinos et le travail du rabbin avaient transformé la ville en un refuge sûr. Comme beaucoup de Juifs nouvellement arrivés n'avait pas lieu de résidence fixe, le renseignement allemand sur la population juive était souvent erroné.

Sous l'ordre émis par Stroop, les Juifs devaient paraître dans les bureaux de la communauté dans les cinq jours pour déclarer leurs résidences et enregistrer leurs noms. Malgré la menace de conséquences désastreuses pour défaut de comparaison, seulement 200 d'entre eux se présentèrent.

Dans un cas similaire, les autorités allemandes annoncèrent qu'elles avaient l'intention d'apporter une farine spéciale à Athènes pour la Pâque, avec laquelle la population juive pourrait préparer les azymes, à condition qu'elle soit prête à se manifester et à s'inscrire auprès des autorités. Bien que cet acte de fausse bonté en incita certains, beaucoup plus de Juifs s'inscrivirent parce qu'ils avaient peur que les nazis exercent des représailles sur leurs voisins chrétiens, qui  les avaient  protégés de la persécution.

Quand les Allemands commencèrent à arrêter les juifs, plus de 600 prêtres grecs orthodoxes furent arrêtés et déportés en raison de leurs actions pour aider les Juifs, et beaucoup de Juifs furent sauvés par la police grecque, le clergé et la résistance. Mgr Damaskinos et Evert affrontèrent la menace de mort pour leurs efforts, et ils aurait sûrement été tués si l'étendue de leur aide avait été connue des Allemands.

Il y avait plusieurs moyens d'évasion. Beaucoup partirent en bateau à partir d'Oropos, en Attique, où ils étaient souvent obligés de payer des frais énormes pour un voyage de trois semaines vers la Turquie. Certains jeunes hommes sans famille s'enfuirent dans les  camps de partisans dans les montagnes. De faux certificats de baptême et de nouveaux papiers d'identité de l'Église orthodoxe grecque aidaient aussi le fuyard Juif désespéré.

L'archevêque Damaskinos supervisa la création de plusieurs milliers de ces certificats, et le chef de la police d'Athènes Evert fournit plus de 27.000 faux papiers pour servir d'identité aux Juifs désespérés cherchant une protection contre les nazis.

L'archevêque ordonna également aux monastères et aux couvents d'Athènes de donner refuge aux Juifs, et exhorta ses prêtres à demander à leurs congrégations de cacher les Juifs dans leurs maisons. En conséquence, plus de 250 enfants juifs furent cachés par le seul clergé orthodoxe.

Quand tous les appels officiels à arrêter les déportations eurent échoué, l'archevêque Damaskinos lança un appel direct aux Allemands, sous la forme d'une lettre composée par le célèbre poète grec Angelos Sikelianos et signée par d'éminents citoyens grecs, dans une tentative audacieuse de faire appel au cœur et à l'esprit des autorités d'occupation, dans la défense des Juifs qui étaient persécutés.

La lettre provoqua la colère du général nazi Stroop, qui menaça l'archevêque de mort par un peloton d'exécution.  La réponse de Mgr Damaskinos fut "les chefs religieux grecs ne sont pas fusillés, ils sont pendus. Je vous demande de respecter cette coutume". Le simple courage de la réponse du chef religieux prit le commandant nazi au dépourvu, et sa vie fut épargnée.

L'appel de l'archevêque et de ses compagnons grecs est unique, il n'y a pas de document similaire de protestation contre les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale qui ait été mis en lumière dans tout autre pays européen. Il s'y lit entre autres choses:

"L'Église orthodoxe grecque et le monde universitaire du peuple grec, protestent contre la persécution... Le peuple grec a eu la douleur d'apprendre que les autorités d'occupation allemandes ont déjà commencé à mettre en œuvre un programme de déportation progressive de la communauté juive grecque... et que les premiers groupes de déportés sont déjà sur le chemin de la Pologne... "

"Selon les termes de l'armistice, tous les citoyens grecs, sans distinction de race ou de religion, devaient être traités de manière égale par les autorités d'occupation. Les juifs grecs ont fait leurs preuves... précieux contributeurs à la croissance économique du pays [et] citoyens respectueux des lois qui comprennent pleinement leurs devoirs comme Grecs. Ils ont fait des sacrifices pour le pays grec, et ils furent  toujours sur le front de la lutte de la nation grecque pour défendre ses droits historiques inaliénables... "

"Dans notre conscience nationale, tous les enfants de notre mère Grèce sont une unité inséparable: ils sont des membres égaux de l'organisme national sans distinction de religion... Notre sainte religion ne reconnaît pas les qualités supérieures ou inférieures fondée sur la race ou la religion, comme il est dit: «Il n'y a plus ni Juif ni Grec» et condamne donc toute tentative de discrimination ou de création de différences raciales ou religieuses. Notre destin commun, à la fois aux jours de gloire et dans les périodes de malheur national, ont forgé des liens indissociables entre tous les citoyens grecs, sans exception, indépendamment de leur race ... »

"Aujourd'hui, nous sommes profondément préoccupés par le sort de 60.000 de nos concitoyens qui sont juifs... Nous avons vécu ensemble dans l'esclavage et la liberté, et nous avons appris à apprécier leurs sentiments, leur attitude fraternelle, leur activité économique, et plus important, leur patriotisme indéfectible... "

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Grèce perdit 580.000 des 6,5 millions d'habitants de sa  population d'avant-guerre, et 100.000 Grecs supplémentaires furent blessés dans les combats. Des Grecs ordinaires se mirent en danger de mort, pour protester contre les autorités d'occupation. Dans le cas de la population juive d'Athènes, l'assimilation et un fort mouvement de résistance, ont permis à au moins quelques juifs grecs de survivre à l'attaque nazie.

Cinq mille Juifs restent à Athènes, pour aider à reconstruire la vie juive dans l'après-guerre en Grèce. Le gouvernement grec considère l'héritage juif dans le cadre du patrimoine national du pays, et a rénové le Musée juif de Grèce à Athènes. Site honoré parmi de nombreux trésors de la nation historique, le site de la plus ancienne synagogue de la Grèce est une ruine du Ve siècle avant J.-C., situé dans l'antique marché d'Athènes, l'Agora au pied de l'Acropole.

Après la guerre, l'archevêque Damaskinos servit comme régent de Grèce jusqu'au retour d'exil du roi Georges II. Lorsque les combats éclatèrent entre les soldats grecs pro-royalistes et des partisans communistes en 1945, l'archevêque fut nommé Premier ministre. Il appela0 à la paix et à l'ordre dans le pays. Il renonça à sa position de leadership quand le roi fut formellement rappelé en 1946.

L'archevêque Damaskinos mourut à Athènes le 20 mai 1949. 
Mémoire éternelle!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
cité par: