"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 17 septembre 2009

Père John MOSES: Qu'est-ce que l'œcuménisme?


Le modus operandi de l'œcuménisme est de nous convaincre d'abord que nous pouvons tous vivre dans la même maison (oikos), mais avoir chacun notre chambre à part. On nous dit que c'est ainsi que nous pouvons tous nous entendre, et dialoguer, et être ouvert à l'autre, que c'est sûrement ce que veut le Christ, et que c'est la bonne chose à faire. N'a-t-il pas prié pour que nous soyons tous un? En étant dans des pièces séparées, nous pouvons tous garder nos habitudes particulières de culte et de foi, préservant ainsi notre identité et montrer au monde que Dieu n'est pas si mauvais, et que la religion est une bonne chose après tout. D'ailleurs, qu'y a-t-il de mal à parler?

Cela semble bien, n'est-ce pas?

Bien sûr, en étant tous dans la même maison, cela signifie qu'une habitude particulière de foi et de culte est tout aussi valide que l'autre, puisque nous vivons tous dans la même maison. Balancer un encensoir est la même chose que de battre le tambour, ou chanter des tropaires est tout comme parler avec volubilité dans l'Esprit-Saint. Chacun a une différence particulière dans son comportement, mais en réalité, tout cela est une recherche de Dieu".

Beaucoup d'orthodoxes bien intentionnés, croient qu'en participant au travail de la maison, même s'ils pensent qu'ils louent simplement une pièce, ils permettront à tous ceux qui sont autour d'eux de voir la vérité de l'Orthodoxie. En fait, leur présence fait croire aux autres membres de la maison que l'Orthodoxie est juste un autre membre de l'escouade de Dieu, parce que (croyez-moi), les dés sont pipés et les conditions du dialogue sont toutes déjà définies. Qui est la pâte ici et qui est le levain?

Bien sûr, personne ne devrait être dupe. Les œcuménistes ne pourront pas être éternellement heureux avec les "murs qui nous divisent". Pourquoi vivre dans des pièces séparées? Commençons par parler de ce que nous avons en commun, au lieu de ce qui ne nous est pas commun, et bientôt tous les murs seront abattus et nous allons tous vivre heureux dans une grande salle. Et maintenant, le COE, nous ne devons plus l'appeler le COE [Conseil œcuménique des Églises (sic)], mais ce devrait être le Conseil Mondial des Religions (Oh, je savais pas que les Hindous étaient dans la maison .. qui les a laissés entrer? Avez-vous commandé le Massala? Krishna ... Le Christ .... hum!).

Mais nous devons réaliser que le COE propose une Église mondiale, une juridiction unique avec une super structure, donc tous les partisans des juridictions et ceux qui sont attachés à leurs clochers peuvent se détendre. Personne ne nous enlèvera notre gazon, ou notre pouvoir politique, ou des revenus financiers, parce que le COE sait qu'il y aurait un vrai combat s'il menaçait notre pouvoir. Le compromis en matière de foi est une chose beaucoup plus facile à accomplir. Donc, il nous pousse plus doucement vers une seule religion mondiale de reconnaissance mutuelle au lieu d'une seule église mondiale, et il fait des concessions au système politique et à l'ecclésiologie comme s'il s'agissait de manifestations de notre faiblesse humaine. «Nous vaincrons, un jour."

Et il en va ainsi. Le mouvement de l'œcuménisme est minimaliste, il permet de descendre à la vérité de base par laquelle nous pouvons tous nous mettre d'accord. L'orthodoxie est maximaliste: tout est important. Et c'est pourquoi les deux ne se mélangeront jamais. Nous ferions aussi bien de nous y habituer. Dans l'atmosphère pluraliste chargée de mots-clés tels que fraternité, sororité, amour, camaraderie, dialogue, etc, nous serons à jamais des parias.

Profitez du spectacle! (pas de beurre sur le pop-corn car nous sommes en période de jeûne!).

Père John

PS. Dans l'empressement des embrassades, n'oublions pas la "petite fiesta à la COE du pape à Assise", il y a quelques années. Quoi que l'on pense de François d'Assise, il a dû se retourner dans sa tombe lorsque les bouddhistes ont fait sonner leurs trompettes. Je me demande si quelqu'un a remarqué que peu de temps après, la cathédrale d'Assise a été pratiquement détruite. Tout comme il y a quelques années, lorsque les anglicans ont ordonné David Jenkins, agnostique et archi libéral, comme évêque de Durham, dans la cathédrale de York. Environ une semaine plus tard, la foudre a frappé le transept de la cathédrale et y a mis le feu. Hum ... y a-t-il un message ici quelque part? NON!!!


Father John Moses
Father John Moses

NB: Père John (Moses), prêtre de la paroisse de Tous les Saints d'Amérique du Nord, a été pendant 20 ans un activiste œcuméniste!!!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après



Aucun commentaire: