"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom de l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mercredi 9 septembre 2009

Le miracle de la Sainte Eucharistie



"Nous ne soutiendrons à aucun moment que les microbes de la nouvelle grippe peuvent être transmis par la réception de la Sainte Communion", a déclaré Monseigneur Anthime Métropolite de Thessalonique, cette semaine dernière, selon Romfea.gr.

Le Métropolite a en outre déclaré: "Conformément à l'avis scientifique, les microbes, s'ils existent, meurent lors d'un impact avec l'argent." Les cuillères utilisées dans les églises orthodoxes pour la sainte Communion sont faites d'argent.

Notant la pensée illogique qui se dissimule derrière cette controverse, il a en outre fait valoir: "C'est comme si on disait de ne pas utiliser de l'argenterie dans les maisons ou les restaurants de peur que la grippe puisse être transmise."

Il a en outre soutenu que sa Métropole sera guidée par le Saint-Synode et le Ministère de la Santé pour les mesures préventives sans provoquer de panique.

Métropolite Anthime de Thessalonique

La logique de l'Eglise sur cette question a toujours été la question: Comment ce qui est transformé par le Saint-Esprit en Corps et Sang précieux du Christ dans le but de donner la vie et la guérison à l'Église peut-il aussi être la cause de la maladie et de la mort par les germes et les microbes? Les pandémies ont existé tout au long des siècles, mais les Pères de l'Eglise n'ont jamais pensé à remettre en question la réception habituelle de le Sainte Communion dans les Canons, ni d'exclure les fidèles qui sont malades de prier dans la même église que les bien portants. Les maladies et la mort, selon l'apôtre Paul, ne peuvent être transmis par la Sainte Communion qu'à ceux qui reçoivent indignement dans un état de péché, mais il n'y a pas d'exemple que cela pourrait être le moyen de transmission d'une personne à l'autre. Pour cette raison, il n'y a pas lieu d'opérer des changements dans la Divine Liturgie, les changements ne devraient même pas être envisagés.

Il est vrai que certaines églises papales et protestantes, ont imposé des changements comme précautions contre les germes de transmission. Pour les orthodoxes cependant, c'est là un acte d'incrédulité dans les énergies divines de l'Esprit Saint, qui transforme le pain et le vin en "remède d'immortalité". Nier le pouvoir et les œuvres de l'Esprit Saint, n'est-ce pas ce qui est considéré comme un blasphème contre l'Esprit Saint (Marc 3:29)?

L'île de Psara

Aujourd'hui avec la fête commémorant la découverte du crâne miraculeux de Saint Matrona de Chios, ainsi que le débat actuel qui a lieu aujourd'hui en Grèce et partout dans le monde orthodoxe quant à la possibilité que des germes et des maladies puissent être transmis par la réception commune de la Sainte Eucharistie, j'ai pensé que le miracle suivant était approprié pour mettre un terme à de telles aberrations.

Saint Matrona de Chios est très vénérée, sur sa petite île voisine de Psara, avec ses habitants, au nombre de 400 environ et plus de 60 églises. Il y a une icône miraculeuse de sainte Matrona qui a fait beaucoup de miracles pour les fidèles. Il y a aussi une petite chapelle dédiée à la Sainte dans Psara dans une zone connue sous le nom de Sainte Kioura (autre nom de sainte Matrona). Près de cette chapelle, il y avait autrefois un monastère dédié à sainte Matrona dans une zone connue sous le nom de Fidolakkos (ou Φιδόλακκος, qui signifie "La fosse aux serpents"). Comme son nom l'indique, il y avait beaucoup de serpents à cet endroit.

Icône miraculeuse de saint Matrona dans Psara

Au cours d'une Divine Liturgie dans ce monastère, un petit serpent est tombé du plafond dans le calice de la Sainte Communion après sa consécration. Le prêtre vit cela et se demandait désespérément ce qu'il devait faire. Il ne pouvait pas laisser le serpent s'en aller parce qu'il était couvert de sang du Christ. Il s'est enhardi et a mangé le serpent. La grâce des Dons Divins a permis que rien n'arrive au prêtre. Toutefois, après cela, il voulut s'assurer que cela n'arriverait jamais à nouveau. Il a donc prié avec ferveur le Seigneur pour que tous les serpents disparaissent de Fidolakkos et de l'île. Le résultat est que depuis, pas un seul serpent n'a été vu sur l'île.

La chapelle de sainte Kioura à Psara

Cette histoire est bien connue des 400 habitants de Psara. Les étrangers aiment tester ce récit, donc quand ils apportent des serpents des îles voisines et les relâchent sur Psara, ils meurent toujours après avoir fait 3 ou 4 mètres. Beaucoup de gens prennent de la terre de Fidolakkos et la ramènent à leur domicile ou partout où il y a un problème avec les serpents, et étalent cette terre... et le miracle se transfère également à cette région!

Pour conclure, ce sont les germes et la grippe qui sont menacés par la Sainte Communion et non pas la sainte communion par les germes et la grippe!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

Vignette de tête d'article:

2 commentaires:

Maxime le minime a dit…

Excellent !

jm a dit…

Et je rajouterai que ce n'est pas tellement de la grippe HN que l'homme a besoin d'être sauvé, mais de l'ignorance !