"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom de l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 16 juin 2008

Poème d'un nouveau martyr russe



Prince Vladimir Paley


LE PRISONNIER

La nuit est muette et terrible. 
Le temps passe lentement.
Le prisonnier l'âme angoissée,
est étendu sans pouvoir dormir,
Tellement submergé 
par le souvenir des jours anciens
Ecoulés dans une vie lointaine 
et agréable...

Derrière la fenêtre le garde passe 
sans arrêt,
Ce n'est pas seulement une personne 
engagée à surveiller un autre homme
Non -c'est un Letton, un ennemi,
renfrogné et sanguinaire,
Qui traite le prisonnier 
avec un mépris froid et violent...

O pourquoi? Pourquoi?
Cette pensée jaillit de l'âme,
Et toute la torture 
de cette angoisse mortelle,
De chaque heure 
de cette terrible attente
De meurtres qui menacent 
chaque instant de quiétude,
Les pensées du prisonnier 
l'élèveront en prières...

Tout ce qui oppresse, 
est si sombre et si vil...
Ceux qui nous sont proches 
et chers
sont si terriblement loin
Et pourtant 
tous ses ennemis sont terriblement
si proches.

- Nouveau Martyr 
Prince Vladimir Paley (1918)-
Version françaiseClaude Lopez-Ginisty

Aucun commentaire: