"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 7 juillet 2012

L’icône miraculeuse de Notre Dame de Koursk visitera la cathédrale orthodoxe russe de l’Exaltation de la Croix à Genève, le 8 juillet 2012



L’icône miraculeuse de Notre Dame de Koursk est apparue en Russie au XIIIème siècle, au temps de la domination mongole, et fut sauvée de la profanation par les bolcheviques en 1919 grâce à l’évêque Théophane de Koursk, qui l’amena à Constantinople, puis en Serbie, d’où elle partit à New York après la Seconde guerre mondiale, pour y être placée dans la cathédrale de l’Église russe hors frontières. Icône au destin exceptionnel, elle a visité depuis lors de nombreuses paroisses russes émigrées en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en Australie, d’où son appellation d’ « Odigitria de la Russie de l’étranger ». Depuis la chute du communisme, elle a visité plusieurs fois la Russie, dont sa ville d’origine, Koursk.  L’icône arrivera le dimanche 8 juillet 2012 à 17h30 à la cathédrale russe de Genève, où un office d’intercession, suivi d’un acathiste sera célébré.

Aucun commentaire: