"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 28 février 2009

SAINT SERAPHIM DE SAROV: INSTRUCTIONS SPIRITUELLES: 9



9 — De la loquacité


L’abondance de paroles adressées à ceux dont les tempéraments sont opposés au nôtre suffit à déséquilibrer l’équilibre intérieur d’une personne attentive.

L’aspect le plus lamentable en cette matière est le fait que, par la faute de la loquacité, le feu que notre Seigneur Jésus-Christ est venu allumer dans le foyer du cœur humain peut y être éteint. Car “Rien ne refroidit plus le feu qu’un moine tire du Saint-Esprit dans son cœur pour la sanctification de son âme que les conversations et la loquacité, exception faite de la conversation avec les fils des mystères Divins, conversation qui aide à la croissance de la connaissance de Dieu et au rapprochement avec Lui” (Saint Isaac le Syrien, Homélie 8).

On devrait se garder plus spécialement de la compagnie du sexe féminin (Saint Séraphim s’adresse ici à des moines, n.d.t.). De même qu’un cierge de cire fond, même s’il n’est pas allumé, mais seulement placé parmi des cierges qui le sont, ainsi le cœur du moine faiblira imperceptiblement par la conversation avec les femmes. Saint Isidore de Péluse parle ainsi sur ce sujet : “S’il est des conversations qui corrompent les bonnes habitudes, ce sont bien celles que l’on a avec les femmes, même si elles sont tout à fait décentes car elles peuvent corrompre secrètement l’homme intérieur par le biais des mauvaises pensées. Et même si le corps reste immaculé, l’âme sera néanmoins souillée. Est-il rien de plus solide qu’un roc ? Et bien, qu’y a-t-il de plus mou que l’eau ou les gouttes d’eau ? Néanmoins, l’action incessante d’un élément vainc l’autre élément. Ainsi, si une substance aussi difficile à briser que le roc peut être conquise par quelque chose qui n’est rien en comparaison avec elle, en pâtir et être changée, l’esprit humain versatile par une longue habitude ne sera-t-il pas lui aussi défait ou corrompu ?” (Lettre 84, et vie des Saints de S. Démètre de Rostov sous le 4 février).

Et c’est pourquoi, pour la garde de l’homme intérieur, on doit s’efforcer d’empêcher sa langue d’être loquace : “L’homme qui a de l’intelligence se tait” (Pr 11, 12) et “Celui qui veille sur sa bouche, garde son âme” (Pr 13, 3) et on se souvient des paroles de Job : “J’ai fait un pacte avec mes yeux et je n’aurais pas arrêté mes regards sur une vierge” (Jb 21, 1) et des paroles du Seigneur Jésus-Christ : “Mais moi je vous dis que quiconque aura regardé une femme avec un mauvais désir pour elle, a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur” (Mt 5, 28).

Si vous n’avez pas d’abord entendu parler quelqu’un sur un quelconque sujet, vous n’êtes pas obligé de répondre : “Celui qui répond avant d’avoir écouté, fait un acte de folie et s’attire la honte” (Pr 18, 13).

Version française: Claude Lopez-Ginisty

Aucun commentaire: