"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

vendredi 25 avril 2014

SOLIDARITE KOSOVO



SOLIDARITE KOSOVO

En réaction à la destruction de la coopérative agricole diocésaine par des extrémistes, Solidarité Kosovo convoie 8 tonnes de nourriture

Les familles serbes du Kosovo ne sortent pas indemnes de l’hiver. Les fortes pluies qui s’abattent ces dernières semaines sur les Balkans, provoquant de nombreuses inondations dans le sud de la Serbie, succèdent à une période de froid qui s’était installée durant ces cinq derniers mois dans la région.

A une nature parfois cruelle s’ajoutent la violence des actes de vandalisme visant à chasser les derniers chrétiens du Kosovo. Il y a quelques semaines alors que les ouvriers agricoles de la soupe populaire diocésaine venaient de planter les légumes pour la saison à venir, plusieurs délinquants se sont introduits sur le site coopératif afin de voler le matériel agricole, détruisant au passage toutes les cultures. En quelques minutes, les serres ont été brisées, la pépinière saccagée, le système d’irrigation fortement endommagé.

L’objectif de ces extrémistes n’était pas simplement de voler pour ensuite revendre, mais bel et bien de saccager les moyens de production de cette modeste coopérative dont le premier bénéficiaire est la soupe populaire. La conséquence première de cette saison compromise, ce sera la faim dans les ventres des 3000 foyers serbes qui en dépendent. N’était-ce pas là le but finalement recherché par ces vandales ? Quoi qu’il en soit tel en est l’enjeu.

Cet hiver la soupe populaire diocésaine « Majka Devet Jugovica » avait croulé sous les sollicitations dramatiquement en hausse des familles chrétiennes du Kosovo. Tour à tour, c’est dans le stock puis dans les réserves que les cuisiniers bénévoles ont puisé pour confectionner les repas chauds.

Suite à ces destructions, Svetlana, Directrice de la Soupe Populaire, nous a partagé un constat alarmant : les ressources en denrées alimentaires de l’association, déjà fortement atrophiées durant l’hiver, ne seront pas suffisantes pour répondre au besoin quotidien de ces familles.

Face à cette situation d’urgence, le diocèse du Kosovo-Métochie a demandé à Solidarité Kosovo de pallier aux premiers besoins en nourriture.

Pour répondre à leur demande, l’association française a mobilisé tous ses bénévoles. Fédérés autour du même objectif, ils ont réussi en moins d’un mois le tour de force de récolter plus de 8 tonnes de nourritures auprès des contacts fidèles de « Solidarité Kosovo » dans l’industrie agro-alimentaire. Le convoi sitôt complet a sillonné les routes d’Europe jusqu’à Gracanica où il a été réceptionné par les bénévoles de l’association Majka Devet Jugovica, manifestement très émus par ce soutien français.

C’est ainsi que les bénévoles de la Soupe Populaire ont déchargé plus de 8 tonnes de conserves d’haricots verts, de ratatouille, de petits pois, avec l’aide des bénévoles de l’association Solidarité Kosovo, qui à l’occasion du convoi exceptionnel avaient effectué le déplacement sur place.

www.solidarite-kosovo.org          Solidarité Kosovo BP 1777, 38220 VIZILLE, FRANCE
Conformément à la loi« "Informatique et liberté »" du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour vous désinscrire, ENVOYEZ SIMPLEMENT UN MESSAGE SANS RIEN ÉCRIRE D'AUTRE à cette adresse  info-unsubscribe@solidarite-kosovo.org

Haïjin Pravoslave (CCCXLV)


Lumière de Pâques
Qui abolit les ténèbres
Et éclaire l'âme

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

jeudi 24 avril 2014

La mémoire courte ( très courte de l'Occident américanisé!…) [source Figaro]


- Alors que certains appellent à une intervention armée de l'Occident en Syrie, l'écrivain et journaliste au Figaro Magazine Jean-Christophe Buisson rappelle les effets désastreux pour les Serbes du recours par les États-Unis et l'Union européenne à la guérilla albanaise en Yougoslavie.




Jean-Christophe Buisson est journaliste et écrivain. Il dirige les pages culture et art de vivre du Figaro Magazine. Il est notamment l'auteur d'Assassinés (Perrin, 2013).

Il y a quinze ans, en mars 1999, échaudés par les précédents croate et bosniaque, chauffés à blanc par des intellectuels hémiplégiques, les États-Unis et l'Union européenne lançaient une campagne de bombardement sur la Yougoslavie (la Serbie, en réalité) afin d'empêcher un «génocide» au Kosovo. Selon certains journalistes et les témoignages d'Albanais fuyant leur région, 100 000 victimes étaient déjà à déplorer et un exode d'une ampleur similaire à celui de la première grande épuration ethnique du XXème siècle (les Grecs orthodoxes chassés d'Anatolie par les Turcs après le Traité de Lausanne) était en cours. Il y avait urgence à intervenir. Pour l'aider à combattre l'armée yougoslave, l'OTAN - qui agit là sans résolution de l'ONU - fit appel à la guérilla albanaise locale, l'UÇK (Armée de Libération du Kosovo). Classée jusqu'en 1998 dans la catégorie «organisation terroriste» du Département d'État américain, financée essentiellement par le trafic d'héroïne, elle devenait subitement plus que fréquentable: une alliée. Choquant? A Washington, on fit cyniquement savoir que la fin justifiait les moyens. Après tout, en d'autres temps et d'autres lieux, l'Amérique avait bien pactisé avec Ben Laden pour lutter contre le monstre russe…

Au terme de trois mois de guerre, Milošević capitula. On compta les morts: entre 3 000 et 4 000, tout compris (Albanais, Serbes, Tziganes, civils, militaires). On admit du bout des lèvres qu'on avait un peu exagéré l'ampleur de la répression serbe puis on passa à autre chose. Arraché à la Serbie et ce, bien qu'il abritât les monastères qui ont vu naître la nation et l'identité serbes, le Kosovo fut mis sous tutelle de l'OTAN. En 2008, il se déclara unilatéralement indépendant et l'Occident - qui hurlerait six ans plus tard quand la Crimée userait de la même méthode pour se rattacher à la Russie de Poutine -, applaudit à tout rompre. Du coup, à Priština, la capitale, on rêve désormais tout haut d'une entrée prochaine dans l'Union européenne.


Le Milošević local, Bachar Al-Assad, ne fait-il pas pire que « le boucher des Balkans » ? Ne conviendrait-il pas de fournir des armes et des conseils aux vaillants « combattants de la liberté » qui œuvrent à sa chute en fermant les yeux sur leurs méthodes et leurs exactions ?

Tout va tellement pour le mieux dans le meilleur des mondes balkaniques que certaines chancelleries occidentales se demandent si elles ne devraient pas suivre cet exemple pour mettre fin à l'épouvantable guerre civile en Syrie (entre 100 000 et 150 000 morts déjà, et bien réels, eux). Le Milošević local, Bachar Al-Assad, ne fait-il pas pire que «le boucher des Balkans»? Ne conviendrait-il pas de fournir des armes et des conseils aux vaillants «combattants de la liberté» qui œuvrent à sa chute en fermant les yeux sur leurs méthodes et leurs exactions? Ne devrait-on pas, là aussi, intervenir en s'appuyant sur les milices antigouvernementales locales? Après tout, on l'a fait au Kosovo il y a quinze ans avec un mouvement qui se rendait coupable d'enlèvements, de trafics d'organes et d'exécutions sommaires. On l'ignorait à l'époque? Faux: mais ceux qui l'écrivaient ou le disaient étaient considérés comme manipulés ou stipendiés par Belgrade (l'auteur de ces lignes, par exemple). Et quand bien même on l'eût ignoré alors: en 2014, la chose est de notoriété publique* et cela n'empêche pas un des anciens leaders de la sinistre UÇK, Hashim Thaçi, d'être paisiblement assis dans le fauteuil de Premier ministre du Kosovo depuis six ans. Ni Ramush Haradinaj, un de ses prédécesseurs, condamné pour crimes de guerre par le Tribunal Pénal international de La Haye, de vivre aujourd'hui, libre, dans sa région natale.

Mais admettons le principe et observons juste les conséquences de son application. Le Kosovo de 2014 est-il réellement le pays enviable qui justifiait l'intervention musclée de l'Occident il y a quinze ans? Pays le plus pauvre d'Europe, État mafieux rebaptisé «République de l'héroïne» par les antistups anglais, il fournit, toujours selon les services britanniques, 70 % des dirigeants du marché du sexe pour la seule ville de Londres. La drogue à destination de l'Europe occidentale en provenance d'Afghanistan transite toujours, après la Turquie, par la vallée de la Drenica (dont est originaire Thaçi…), le taux de chômage du pays approche les 50 %, le trafic de voitures volées et d'êtres humains y est florissant, etc. Sans parler de la liberté de déplacement et la liberté de culte, qui ne sont pas respectées. Ainsi, la semaine dernière, vendredi Saint, un groupe de 150 Serbes orthodoxes ont demandé aux forces de sécurité internationales basées au Kosovo d'être escortés jusqu'à Djakovica, dont ils avaient été chassés en 1999, pour fêter la Résurrection. L'EULEX et la KFOR leur ont adressé une fin de non-recevoir, arguant qu'elles ne pouvaient assurer leur sécurité. Cette ville du sud-ouest du Kosovo comptait 12 000 Serbes sur ses 100 000 habitants il y a quinze ans. Selon Djokica Stanojević, président de l'Association des citoyens de Djakovica, ils ne sont plus aujourd'hui que quatre à y vivre. Quatre vieilles nonnes…

Le Kosovo, un exemple pour la Syrie de demain, vraiment?

* Outre le rapport de Dick Marty de décembre 2010 et les aveux de Carla Del Ponte, ancienne procureure du TPIY, Nataša Kandić, directrice du Fonds pour le droit humanitaire à Belgrade, vient de dénoncer violemment l'inaction suspecte de l'UE et des États-Unis pour juger les crimes commis contre les Serbes au Kosovo après 1999.

Aphorismes du staretz Sophrony de Maldon (II)

Архимандрит Софроний Сахаров со старцем Иосифом Ватопедским


" La vie terrestre est pour nous un jugement continuel de Dieu. Si nous suivons les commandements du Christ, la grâce de l'Esprit Saint viendra à nous; mais lorsque nous nous engageons à les accomplir (même de façon modeste), Dieu nous laisse, et nous ressentons cet abandon que les étrangers ne connaissent même pas. Ils ne comprennent pas ce qu'est l'abandon par Dieu."

" L'âme humaine est l'image de Dieu. Elle trouve le repos que lorsqu'elle atteint la perfection." 

" Nous ne pensons pas à la façon de changer le monde avec nos propres forces. Nous nous efforçons de recevoir la force de Dieu pour agir en tout temps avec amour." 

" Quand la grâce de Dieu vient à nous, alors que nous vivons déjà ici-bas dans la dimension de l'éternité."

" La chose la plus importante dans la vie spirituelle est de s'efforcer de recevoir la grâce de l'Esprit Saint. Il change nos vies (surtout à l'intérieur, pas extérieurement). Nous vivrons dans la même maison, dans les mêmes circonstances, et avec les mêmes personnes, mais notre vie sera déjà différente. Mais cela n'est possible que sous certaines conditions: si nous trouvons le temps de prier avec ferveur, avec des larmes dans les yeux. Dès le matin pour demander la bénédiction de Dieu, qu'une attitude de prière puisse définir l'ensemble de notre journée."

" Celui qui abandonne sa croix ne peut pas être digne du Seigneur et devenir Son disciple. Les profondeurs de l'Être divin sont révélées pour le chrétien quand il est crucifié pour notre Sauveur. La Croix est le fondement de la théologie authentique." 

" La plus grande tragédie du chrétien est l'incapacité de trouver un père spirituel. Les laïcs sont eux-mêmes coupables dans ce domaine, s'ils ne sont pas disposés à écouter les paroles de leurs instructeurs spirituels." 

" La vie sans Christ est insipide, triste, et désespérée."


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
citant




Haïjin Pravoslave (CCCXLIV)


Rosée sur ta vie
La Grâce illumine tout
Et te montre Dieu

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

mercredi 23 avril 2014

Aphorismes du staretz Sophrony de Maldon (I)



54429.p


Les paroles suivantes de l'archimandrite Sophrony (Sakharov)  ont été enregistrées par différents moines du Mont Athos.

" Je ne suis ni grec ni russe; je suis athonite."

" Je porte une soutane depuis soixante ans, mais chaque fois que je rencontre un chrétien orthodoxe ou tout autre personne, je m'incline profondément devant elle." (Ainsi le staretz voulait indiquer qu'il se sentait  le plus indigne.)

" La théologie est le contenu de nos prières."

" Les Pères du IVe siècle nous ont laissé certaines prophéties, selon lesquelles, dans les derniers temps le salut sera lié avec de profondes afflictions."

" Nous devons avoir la volonté de surmonter les tentations comparables aux douleurs des premiers chrétiens. Tous les témoins de la résurrection du Christ ont été martyrisés. Nous devrions être prêts à endurer toutes les épreuves."

" La psychologie apporte le plus grand mal à l'humanité d'aujourd'hui, parce que cette science ne prend pas en considération la révélation divine, selon laquelle l'homme est créé "à l'image et à la ressemblance de Dieu."

" Chacun d'entre nous, à chaque instant de notre vie, est dans le besoin absolu de la grâce divine, qui est donnée à l'homme par la douleur et l'effort. Quand nous prions le matin, prions le soir, et prions à chaque instant - alors nous avons le droit de dire: "Seigneur, ne me quitte pas; aide moi."

" Il est essentiel de lire l'Evangile, ce livre incomparable. Ensuite, notre vie sera construite sur ​​la base de la Parole de Dieu. Et nous commencerons à penser et à prendre des décisions dans l'esprit des commandements divins. Que c'est beau, quand on commence à penser comme le Créateur de ce monde ! "

" Quand nous commençons à mener la vie chrétienne, toute notre travail, toute notre lutte ascétique [podvig] est dirigée vers l'acceptation de nos ennemis avec amour. En cela consiste le témoignage martyrique du chrétien."

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
citant





Haïjin Pravoslave (CCCXLIII)


Christ est toujours là
C'est nous qui par négligence
Le quittons souvent

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

mardi 22 avril 2014

Saint Théophane le reclus: La prière (R)



Святитель Феофан Затворник


Le Sauveur nous a commandé d'entrer dans notre chambre, et d'y prier Dieu le Père en secret.


Selon saint Démètre de Rostov, la chambre signifie le cœur. En conséquence, les commandements du Seigneur, nous obligent à prier Dieu mentalement dans notre cœur. Ce commandement est pour tous les chrétiens. 


L'apôtre Paul recommande la même chose, disant que nous devons toujours prier en esprit. 


Ainsi, il est impossible de contester le fait que la prière mentale est obligatoire pour tous les chrétiens, et si elle est obligatoire, elle est aussi possible, car Dieu ne demande jamais l'impossible.

Version française de Claude Lopez-Ginisty
D'après St. Theophan the Recluse
Kindling the Divine Spark
Teachings on How to Preserve Spiritual Zeal
ST. XENIA SKETE PRESS
USA, 
1994
*
Reliquaire de saint Théophane le Reclus

*


*

Haïjin Pravoslave (CCCXLII)



Printemps de nos âmes
La Pâque de notre Dieu
Renouvelle tout

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

lundi 21 avril 2014

Saint Ambroise d'Optina/ Examine-toi! (R)



Amvrosij Optinskij

La gratitude du chrétien est tellement importante qu'avec l'amour, elle l'accompagne dans la vie future, où il célébrera en leur compagnie la Pâque éternelle.

+
C'est une erreur que de considérer que la richesse ou l'abondance ou même des moyens suffisants seraient bénéfiques ou rassurants... Les riches s'inquiètent beaucoup plus que les pauvres et ceux qui sont sans richesse. 
La pauvreté et l'état de nécessité sont plus proches de l'humilité et du salut si celui qui est pauvre ne se décourage pas , mais compte avec foi et confiance dans la toute bonne Providence de Dieu. Le Seigneur nous a nourri jusques à ce jour, et il a le pouvoir de faire ainsi dans le futur.

+
Dis la prière de Jésus contre les tentations de la chair, mais pendant les tentations de colère, prie pour celui qui t'a énervé, en disant: " Seigneur, sauve et aie pitié de ... et par ses saintes prières, aide-moi, moi qui suis exécrable et pécheur.

+

Que devrait faire quelqu'un qui est ennuyé et troublé involontairement par l'animosité et la colère, l'envie et la haine ou bien qui est déconcerté par le manque de foi?

D'abord, il doit porter toute son attention sur les causes de ces passions et puis ensuite utiliser les remèdes spirituels appropriés contre ces causes. Le manque de foi vient de l'amour de la gloire terrestre, comme l'affirme le Seigneur Lui-même dans le Saint Évangile: " Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul?" ( Jean 5:44) Mais l'envie, la colère, la haine, viennent de l'orgueil et du manque d'amour pour le prochain.

+

Ne te laisse pas aller à être trop préoccupé par les jugements du destin. Aie simplement un désir sans faille de salut, et te tenant devant Dieu, attends Son secours jusqu'à ce que le temps arrive.

+

Tu n'as pas besoin de diseuse de bonne aventure! Il vaut mieux pour toi te fier à la volonté de Dieu. Ceux qui vont voir des voyantes sont des gens à deux visages, qui n'espèrent pas en la miséricorde et en l'aide de Dieu. Ils cherchent l'aide des hommes et ont plus de confiance dans les calculs des hommes qu'en Dieu et en Son aide toute puissante et en Sa Providence toujours présente.

+

Si tu parviens à implanter la crainte de Dieu dans le cœur de tes enfants, alors les caprices du comportement humain ne pourront pas leur faire de mal.

+

L'abondance gâte les gens. Lorsqu'ils sont trop gras, dit-on, même les animaux deviennent fous!

+

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après 
Living without Hypocrisy
Spiritual counsels of the Holy Elders of Optina 
Holy Trinity Monastery
Jordanville
NY/USA /2005

Haïjin Pravoslave (CCCXLI)


La résurrection
A brisé le fin rideau
Entre Vie et mort

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

Appel pour le Documentaire « LE SECRET DU TSAR »





Le Tsar Alexandre 1er, vainqueur de Napoléon, a-t-il 

choisi de simuler sa mort pour expier un crime 

de jeunesse et terminer sa vie comme un simple 

staretz au coeur de la Sibérie ? 

6 ans après le documentaire « La Lumière du Désert » consacré à la renaissance du monastère copte-orthodoxe Saint-Macaire fondé en 360 dans le désert égyptien, le réalisateur Marc Jeanson aborde la fameuse énigme Alexandre 1er/Feodor Kouzmitch. 

Légende, romantisme ? manifestation d’illusion collective 11 ans après la mort du Tsar? ou faisceaux d’indices permettant de prendre cette thèse très sérieusement ? 

Cette énigme n’a cessé depuis de diviser les historiens. Mais aujourd’hui de nouvelles pièces très importantes s’ajoutent au dossier… 

Tourné en France, Moscou, Saint Pétersbourg, Tomsk, ce grand documentaire donnera la  parole à de nombreuses personnes et spécialistes : Princes descendant des Romanov ou de proches d’Alexandre, historiens russes et français, autorités religieuses, population de  Tomsk, etc… Tourné dans les lieux où Alexandre et Féodor Kouzmitch ont vécu, ce film  montrera également des archives inédites et des pièces peut-être décisives. 

L’historienne et normalienne Marie-Pierre Rey, auteur de la biographie « Alexandre 1er » sera le « fil rouge » de cette passionnante enquête qui aura pour but de lever définitivement le voile sur la véritable identité de Féodor Kouzmitch, Saint de Sibérie… 

Ce documentaire est réalisé en co-production avec la chaîne Kto et le Centre National du  Cinéma. Mais le budget n’est actuellement couvert qu’à la moitié et nous recherchons 60.000 euros pour aller au bout de cette passionnante réalisation. 

Marc Jeanson propose aux personnes qui souhaiteraient participer au financement  différentes formules : souscription de DVD, inscription au générique, vente de droits  d’exploitation, etc.. 

Merci de le contacter directement soit par mail :
 marcjsn@gmail.com 
soit au 0608717412. 

Voir un extrait du documentaire « La Lumière du Désert » : 

dimanche 20 avril 2014

Saint Porphyre: La mort n'existe pas!


Saint Porphyrios of Kafsokalivia

Il y avait un homme très éduqué d'Athènes qui était un fils spirituel de Père Porphyre depuis de nombreuses années. Lorsqu'il avait un problème, il allait voir le staretz, ou bien il lui téléphonait simplement.

Quand le staretz Porphyre est décédé, cet homme était absent pour affaires, et il n'avait pas appris sa mort.

Quand il revint à Athènes, il eut un problème familial, et comme toujours, il rechercha le conseil du staretz. Il prit le téléphone, fit le numéro du staretz, et entendit le staretz Porphyre lui-même répondre au téléphone.

Il le salua, demanda sa bénédiction, et puis se mit à lui parler de son problème et il lui demanda conseil. Le staretz Porphyre lui dit quoi faire et ne pas faire. Le fils spirituel fut content et lui dit: "Staretz, je viendrai te voir dès que je le pourrai."

Le staretz Porphyre lui dit alors:" Ne me téléphone plus car je suis mort."

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
Klitos Ioannidis
Elder Porphyrios
Testimonies and Experiences
Holy Convent of the Transfiguration of the Savior
ATHENS 1997

Haïjin Pravoslave (CCCXL)


Sa résurrection
Est l'aube des temps bénis
De l'humanité

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

CHRIST EST RESSUSCITE! EN VERITE IL EST RESSUSCITE!

File:Resurrection1.jpg

samedi 19 avril 2014

Mise au Tombeau du Christ

SAINT NOTKER-LE-BÈGUE ( 6/19 avril)




Saint Notker, moine de Saint-Gall, surnommé le Bègue (Balbulus), parce qu'il était bègue, naquit d'une famille distinguée, vers le milieu du 9ème siècle, à Heiligenau, en Thurgovie, et il fut élevé dans l'abbaye de Saint-Gall, où il prit ensuite l'habit monastique. 

Il fit de grands progrès dans la musique pour laquelle il avait un goût certain. A Saint-Gall, deux écoles de musique existaient, l'une dans le monastère, l'autre au dehors: Notker fut chargé du soin de la première. 

Dans ses moments de loisir, il composa divers ouvrages et transcrivit des manuscrits. Ses talents et sa sainteté lui acquirent bientôt une réputation telle que l'empereur Charles le Gros requerrait  souvent son avis dans les affaires difficiles de son royaume. Un officier vint un jour de sa part, pour avoir son avis sur une chose importante. Notker était alors occupé dans le jardin à arracher de mauvaises herbes auxquelles il substituait de bonnes plantes. 
L'envoyé du roi lui ayant fait part de sa commission, Notker,  répondit simplement: "Tu vois ce que je fais, va dire à l'empereur qu'il en fasse autant." 

Une autre fois, l'empereur s'étant rendu à Saint-Gall en personne, pour consulter le pieux moine, qu'il considérait comme son ami et son conseiller spirituel, le chapelain du prince, homme savant mais orgueilleux, voyant avec jalousie son maître mettre toute sa confiance dans un simple moine, qu'il jugeait ignorant, dit à part soi, en voyant arriver près de lui l'humble père Notker: "Je vais lui poser une question qui montrera son ignorance" et il lui demanda: "Dis-moi donc, toi qui es si savant, ce que Dieu fait actuellement dans le Ciel?" "Il élève les humbles et abaisse les superbes" répondit simplement le saint moine. Le chapelain, outré par cette réponse qui le ridiculisait, partit immédiatement du monastère; mais son cheval s'étant cabré, il fit une chute qui lui meurtrit le visage et lui cassa un pied. Les moines coururent lui porter secours, et le ramenèrent au monastère pour le soigner.

Mais le mal, loin de s'apaiser, empirait grandement, et on conseilla au blessé de demander les pieuses  prières de Notker. Dans son orgueil incommensurable, et encore rancunier pour la réponse que Notker avait faite à sa question impie, il refusa. Mais le mal progressant et la douleur devenant plus vive,  il se rendit enfin à la raison: " Faites venir le serviteur de Dieu, afin qu'il me pardonne et me bénisse, quelque indigne que j'en sois." 
Notker vint auprès de lui,  pria avec ferveur, et le chapelain se sentit immédiatement soulagé. 

Saint Notker naquit au Ciel le 6/19 avril 912, et son corps fut enterré dans la chapelle de Saint-Pierre. Plusieurs miracles furent opérés à son tombeau lui ont fait rendre un culte public, et sa fête se célébrait, à Saint-Gall, le troisième dimanche après Pâques. 

Le bienheureux Notker est auteur d'un martyrologe tiré en partie de ceux d'Adon et de Raban-Maur, et longtemps utilisé dans la plupart des églises d'Allemagne. Outre le martyrologe, il nous reste du saint moine Notker: 

- Un Traité sur les interprètes de l'Ecriture, dans lequel il indique ceux des Pères qui ont le mieux commenté, dans les divers sens, tel ou tel livre de la Bible. Il y donne aussi un catalogue des Actes des Martyrs qui lui paraissent sincères (id est authentiques). 

-Le livre des Séquences au nombre de trente-huit : il entreprit ces compositions pour abréger et donner plus de précision aux cantiques de l'Eglise qui étaient alors très longs. (Il n'était pas l'auteur des séquences, car il déclara, dans ses ouvrages, qu'il avait fait les siennes sur le modèle de celles qu'il avait trouvées dans l'antiphonaire de l'abbaye de Jumièges, en Neustrie). 

- On lui doit  ce chant (en latin, dont nous donnons la traduction) qui remplissait les fidèles d'allégresse, aux fêtes pascales. 

À la Victime pascale, les chrétiens offrent un sacrifice de louanges. 

L'Agneau a racheté les brebis; 
Le Christ innocent a réconcilié les pécheurs avec le Père.

 La mort et la vie se sont affrontées en un duel admirable:
 Le guide de la Vie, bien que mort, règne vivant.
 
Dis-nous, Marie, ce que tu as vu en chemin.
 
J'ai vu le tombeau du Christ vivant
 Et la gloire de Sa résurrection, 

Les anges témoins, le suaire et les vêtements.
 
Le Christ, notre espérance, est ressuscité, 
Il précèdera les siens en Galilée.
 
Nous savons que le Christ est vraiment ressuscité des morts.
 
Toi, Roi vainqueur, aie pitié de nous.
 Amen! 

On lui attribue aussi un chant guerrier qu'entonnaient les armées chrétiennes au Moyen-Age avant de livrer bataille. Le voici : 

Vivants, nous sommes sans cesse menacés par la mort. 
Qui nous assistera, si ce n'est Toi, Seigneur, 
Toi Qui es justement irrité contre nous 
à cause de nos péchés ? 
Nos pères ont espéré en Toi, ô Dieu saint! 
Et Tu les as sauvés. 
Tu les as sauvés. 
Nos pères T’ont invoqué, ils T’ont Invoqué, 
et Ils n'ont pas été confondus.
 Dieu saint et fort! 
Quand l'âge aura blanchi notre chevelure; 
 quand les années auront brisé nos forces, 
ne nous abandonne pas. 
Dieu saint et miséricordieux, 
ne nous abandonne pas aux amertumes de la mort 

L'origine de ce chant, est singulière: saint Notker, regardant des ouvriers qui construisaient un pont au-dessus d'un abime, fut  frappé des dangers imminents qu'ils couraient, qu'aussitôt il alla composer pour eux cette belle prière. 

- Divers Hymnes. Quatre sont en l'honneur de saint Etienne, martyr et patron de la cathédrale de Metz. Il étaient adressés à Ruodbert, évêque de cette ville, qui avait été moine de Saint-Gall. 

- Des Ecrits sur la Musique. Ce qu'il en reste se trouve dans la Patrologie latine, Lxxxi, col. ~69-1178. 

- Une Vie de saint Gall en vers. 

- Un Traité sur les fractions des Nombres dont il ne reste qu'un fragment, car il s'intéressait aussi aux mathématiques.

-Le Psautier, en langue tudesque, qu'on lui attribue, est plus probablement de Notker surnommé Labeo (+ 1012)

Compilation d'après diverses sources 
dont celle de St. Materne

Haïjin Pravoslave (CCCXXXIX)


Signe d'addition
La Croix veut t'incorporer 
A tous les élus

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)

vendredi 18 avril 2014

Staretz Germain de Stavrovouni: De l'Etude (R)



Elder Germanos of Stavrovouni

Les Vies des Saints ont été écrites pour cette raison: pour que nous les étudiions, et pour qu'elles nous inspirent... Pour que nous sachions comment les saints vivaient, ce qu'ils nous conseillent, et nous devrions agir comme eux.

Parce que très souvent les exemples vivants manquent  près de nous, il nous faut étudier les Vies des saints, afin d'être éclairés. 

Avec l'étude de l'Écriture Sainte, les Vies des Saints, et, en général, Le Pré Spirituel et les livres patristiques, nous pouvons purifier notre intellect de la pensée du péché. 

Ces livres spirituels, apportent à notre âme la contrition, la foi et le calme. Ils nous aident et nous inspirent dans le combat [spirituel] de la vie.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

Haïjin Pravoslave (CCCXXXVIII)


Si tu veux connaître
Sûrement ton avenir
Vois le cimetière

上帝的朋友 ( L'ami de Dieu)