"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 8 juillet 2012

Saint Raphaël Hawawiny, évêque de Brooklyn




St. Raphael Hawaweeny of Brooklyn


Saint Raphaël (Hawawiny), premier évêque orthodoxe consacré dans le Nouveau Monde, est né à Beyrouth, le 8 Novembre 1860, de pieux parents orthodoxes, Michael et Mariam Hawawiny. En raison de la violente persécution des chrétiens de Damas en Juillet 1860, qui a vu le martyr du prêtre de la paroisse de la famille Hawawiny et de centaines de leurs voisins, Michael et sa femme enceinte Mariam s'enfuirent de Damas à Beyrouth. C'est là que le futur saint verra d'abord la lumière du jour. En effet, comme la vie de l'enfant se déroulait, il était évident qu'il n'aurait pas de cité permanente dans ce monde, mais il rechercherait la cité, qui est à venir (Hébreux 13:14).

Il reçut son enseignement primaire et secondaire dans les écoles paroissiales de Damas, et sa première formation théologique à l'école théologique du Patriarcat œcuménique de Halki à Constantinople. Il a ensuite étudié à l'Académie théologique de Kiev en Russie impériale, et il fut  recteur du Métochion (Dépendance) du Patriarcat d'Antioche à Moscou et enseigna à l'Académie théologique de Kazan.

Pendant ce temps, la communauté syro-arabe des États-Unis grandissait de plus en plus à un rythme croissant. Une Société de bienfaisance Syrienne Orthodoxe fut organisée à New York et le président, le Docteur Ibrahim Arbily, contacta saint Raphaël, alors prêtre en Russie, pour qu'il vienne aux États-Unis. En 1895, il vint aux Etats-Unis et fut placé en charge de toute la mission orthodoxe syrienne. Il fut affecté à New York et organisa la paroisse, qui devint plus tard cathédrale Saint-Nicolas de Brooklyn. Il supervisa le développement d'autres communautés syriennes, voyageant partout à travers les États-Unis en 1896 pour organiser les paroisses. En 1898, saint Raphaël publia un Liturgicon en arabe pour utilisation dans ses églises.

En 1898, saint Raphaël fut le représentant  de la Mission américaine pour saluer saint Tikhon (Bellavin), le nouvel évêque du diocèse. Lors de la liturgie le 15 décembre 1898, il parla de la mission de saint Tikhon dans son sermon. `Il a été envoyé ici pour paître le troupeau du Christ - Russes, Slaves, syro-arabes, et Grecs- qui est dispersé à travers tout le continent nord-américain" saint Tikhon reconnut ses qualités de leadership tempérés par la piété et il voulut que saint Raphaël soit l'un de ses vicaire-évêques. Le Saint Synode de Russie l'approuva et il fut sacré évêque en la cathédrale Saint-Nicolas de Brooklyn le 13 mars 1904.
Icône avec scènes de sa vie
Pendant les seize années suivantes, saint Raphaël continua son travail parmi les orthodoxes syriens et il  aida également saint Tikhon et ses successeurs pour administrer la Mission en Amérique du Nord. Il consacra les terrains où sera bâti le monastère de Saint-Tikhon à South Canaan en Pennsylvanie,  premier monastère orthodoxe du Nouveau Monde. Auteur de nombreux ouvrages, articles et traductions de livres liturgiques grecs en langue arabe, il fonda également la revue al-Kalimat (الكلمة) en 1905 pour répandre la Parole "en des endroits où il ne pouvait pas être lui-même. Al-Kalimat rebaptisé The WORD (La Parole) est la publication officielle de l'archidiocèse antiochien. Après vingt ans de service en Amérique du Nord, à l'âge de 55 ans, Saint-Raphaël s'endormit dans le Christ le 27 février 1915. Au moment de son natalice, il administrait trente congrégations orthodoxe ssyriennes avec 25.000 fidèles.

Les reliques sacrées de saint Raphaël ont d'abord été inhumées dans une crypte sous l'autel, à sa cathédrale Saint-Nicolas (7 mars 1915), plus tard enterrées dans la section syrienne du cimetière du Mont Olivet de Brooklyn (2 avril 1922), et enfin ekkes ont été amenées au cimetière de la Sainte Résurrection, dans le Village Antiochien près de Ligonier, en Pennsylvanie (le 15 août 1988). Sa sainteté a été officiellement proclamée le 29 mars 2000, et sa glorification célébrée le 29 mai 2000, au monastère de Saint-Tikhon.


Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

St. Raphael's Tombstone
Tombe du saint
Icône de saint Raphael

SAINT RAPHAEL PRIE DIEU POUR NOUS!

Aucun commentaire: