"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 12 décembre 2011

Jean-Claude LARCHET/ Recension: Moniale Juliana, « Le père Alexis Métchev, starets de Moscou »

Alexis Metchev

Moniale Juliana, « Le père Alexis Métchev, starets de Moscou ». Traduit du russe par Nadiejda Noïtaki et Françoise Lhoest, introduction de Jean-Claude Larchet, éditions L’Age d’Homme, Lausanne, 2011, 234 p. (collection « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle »).
Encore peu connu dans le monde francophone, le Père Alexis Métchev (1859-1923) est cependant l’un des prêtres russes les plus célèbres du XXe siècle, qui a été canonisé en l’an 2000 par le Patriarcat de Moscou sans qu’il ait été un martyr. Alors que les startsy (pères et conseillers spirituels charismatiques) étaient traditionnellement des moines, et que le monastère d’Optino, à la fin du XVIIIe siècle, au cours du XIXe et au début du XXe siècle, avait été le siège d’une lignée de startsy très célèbres qui avaient inspiré et revivifié spirituellement les plus grands écrivains russes (dont Dostoïevski et les « slavophiles ») mais aussi une partie du peuple russe, le Père Alexis eut la particularité d’exercer ce ministère du startchestvo en tant que prêtre de paroisse, marié, père de famille, et vivant au cœur de la capitale russe et de ses turbulences, recevant, conseillant, consolant et suivant spirituellement, dans les deux premières décennies du XXe siècle, des milliers de fidèles, parmi lequels le philosophe Nicolas Berdiaev et le père Paul Florenski.

Ce livre, qui en dessine le portrait, comporte trois parties: une biographie composée par la moniale Juliana, qui fut sa fille spirituelle et un membre actif de
sa paroisse pendant de nombreuses années; un choix de témoignages qui présentent quelques aspects saillants de sa personnalité, de ses vertus et de ses charismes; et enfin un recueil de textes: conseils spirituels, homélies, lettres.
Ce livre, qui en dessine le portrait, comporte trois parties: une biographie composée par la moniale Juliana, qui fut sa fille spirituelle et un membre actif de sa paroisse pendant de nombreuses années; un choix de témoignages qui présentent quelques aspects saillants de sa personnalité, de ses vertus et de ses charismes; et enfin un recueil de textes: conseils spirituels, homélies, lettres.

Les éditions L’Age d’Homme étant pour quelque temps encore dans l’attente d’un nouveau diffuseur, on peut se procurer  ce livre aux librairies de L’Age d’Homme (5, rue Férou, F-75006 Paris et 2-4, avenue du Théâtre, S-1002 Lausanne) ou le commander sur leur site internet.
+
Article paru sur
sur orthodoxie.com
+


Icône du saint
+

Aucun commentaire: