"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 30 août 2008

Saint Théophane le Reclus/ Psaume 118 (10)


Святитель Феофан Затворник

Heth. Le péché. Comment briser son lien.

La 8ème octave est placée sous le signe de la lettre Heth. Le péché. Le prophète ne parle pas ici du péché proprement dit, mais de la manière pour le pécheur de se libérer de son lien, et quel moyen il utilise pour rester sur le droit chemin. Le pécheur est envisagé au moment même ou s'éveillant du péché, il décide de cesser de pécher.
Devant lui se trouve le monde et ses délices et le Seigneur avec ses commandements, les ayant considérés l'un et l'autre, il choisit la loi (v. 57); cependant les vieilles habitudes ne sont pas vaincues aisément et il appelle Dieu à l'aide (v. 58) ; ayant reçu le pardon de Dieu, il envisage une nouvelle vie (v. 59); pourtant sa décision ne fait pas de lui une personne différente sur le champ, il doit s'abstenir du péché et le vaincre (v. 60); le prophète lui offre des moyens puissants pour atteindre ce but: la prière nocturne (v 52), les contacts avec des gens croyant en Dieu (v. 63) et la remise entre les mains du Dieu de miséricorde de son destin. (v. 64)

Verset 57 : "Tu es ma part, Seigneur ; j 'ai résolu de garder ta loi." 

C'est la première et la plus importante rupture avec le péché. Après plusieurs hésitations, doutes, l'âme avec l'aide de Dieu parvient à réaliser que le péché n'est que déception, et que la garde des commandements est la vraie vie.

Verset 58 : "J'ai supplié ta Face de tout mon cœur ; aie pitié de moi, selon ta parole."

Le pécheur voit clairement la multitude de ses péchés, son impuissance et sa culpabilité et dans un sentiment de repentance, il se prosterne devant Dieu, demandant son pardon. Ceci est aussi suivi par la confession et l'absolution du prêtre dont l'autorité vient des apôtres.

Verset 59 : "J'ai réfléchi à tes voies, et j'ai tourné à nouveau mes pas vers tes témoignages."

La repentance ayant été exprimée, le pardon des péchés reçu, toutes les habitudes pécheresses continuent pourtant à entraîner vers elles ! Que faire ? Une nouvelle manière de vivre devrait être considérée en général et d'une façon détaillée aussi, et dirigée selon les voies de Dieu.

Verset 60 : "Je suis prêt, et sans aucun trouble, pour garder tes commandements."

L'entrée sur un nouveau chemin de la vie peut se révéler pleine d'obstacles, pourtant quand l'ordre d'une nouvelle vie a été considéré, ceci a été prévu et la préparation a été faite, faisant que la décision prise ne connaît nul remise en cause.

Verset 61 : "Les filets des pécheurs m'ont enlacé, mais je n'ai pas oublié ta loi."

La décision prise pouvait être sérieusement ébranlée par les amis de la vie pécheresse précédente ou par les habitudes antérieures, pourtant rien ne fera vaciller celui qui a pris un engagement ferme de garder la loi de Dieu. De cette façon, tous les liens avec le péché sont coupés, mais ce n'est pas la fin des tentations. La force est nécessaire pour faire le bien et le Prophète offre trois possibilités.

Verset 62 : "Au milieu de la nuit je me levais pour te confesser, au sujet des décrets de ta justice.

Les apôtres, saint Paul, Silas et de nombreux ascètes chrétiens avait une coutume de se lever la nuit pour prier, quand l'intellect est envahi par le sommeil et perd sa fermeté.
Ce lever au milieu de la nuit est une sorte de condensé des autres méthodes de lutte spirituelle le manque de repos par le corps, l'abstention de nourriture, le refus de se laisser aller au divertissement et tout effort vers le salut.


Verset 63 : "Je fais partie de tous ceux qui te craignent, et qui gardent tes commandements."

L'amitié de ceux qui craignent Dieu, et des exemples de la vie en Dieu, incitent à l'émulation comme les conversations et les lectures des vies des Saints et les travaux des saints Pères.

Versets 64 : "De ta miséricorde, Seigneur, la terre est pleine : enseigne-moi tes jugements."

Le prophète s'instruit lui-même dans les voies et manières spirituelles, il apprend des autres par la parole et l'exemple, pourtant il pense que cela ne suffit pas, et se tourne vers le Seigneur, demandant la connaissance et la réussite : montre-moi comment faire.

Le Psaume 118
d'après le commentaire de
Saint Théophane le Reclus

Edition abrégée du T.R.P. Gleb VLESKOFF
du Monastère de Novo Diviyevo 
( U.S.A.)
Version française de Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de Père Gleb Vleskoff
(Psaume dans la version de l’Archimandrite Placide)

Aucun commentaire: