"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom de l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 12 décembre 2016

L'Immaculée Conception et l'Orthodoxie


Cher Père Ambroise,

En quoi les interprétations catholiques et orthodoxes de l'Immaculée Conception sont-elles différentes? Les explications sur les réseaux, qui parlent d'une conception différente du péché originel, ne sont pas du tout claires...

Réponse:

Les orthodoxes célèbrent le 9 Décembre la Conception (mais pas " l'Immaculée"  Conception) de la Bienheureuse Vierge Marie dans le sein de sainte Anne.

L'histoire ancienne de la Conception de sainte Anne raconte un événement miraculeux (parce qu’Anne et son époux Joachim étaient vieux, et Anne était stérile), même si elle ne dit rien au sujet du péché originel, parce que la doctrine du péché originel, exposée par le Bienheureux Augustin d'Hippone, n'avait pas encore développée lorsque cette histoire fut créée dans le culte chrétien.

Le sens de toute la doctrine de l'Immaculée Conception est relié à la doctrine augustinienne du péché originel, qui voit le péché comme une tache de culpabilité héritée.

La vision orthodoxe, exposée par les Pères comme Ephrem le Syrien, dit que la seule part héritée du péché d'Adam et Eve (le "péché ancestral") est ce qui nous rend mortels. Augustin, d'autre part, fut le premier parmi les Pères de l'Église à proposer l’héritage de la culpabilité. Cela signifierait que le Fils de Dieu a pris chair, non seulement dans un sein mortel, mais dans un sein coupable... et cela détruirait tout culte de la Mère de Dieu comme "Très Pure", comme elle a toujours été appelée.

En fait, il a fallu environ quatre siècles pour développer une doctrine "d’exemption" de la Mère de Dieu par le péché originel augustinien: le premier à proposer une telle théorie fut l'abbé carolingien Radbertus de Corbie au IXe siècle. Avant cela, personne (pas même saint Augustin!) n’avait écrit quoi que ce soit au sujet d'un statut spécial de la Vierge Marie. 

Le débat a continué avec la controverse dans l'Eglise catholique romaine, avec les Franciscains en tant que défenseurs de la doctrine de l'exemption, et les Dominicains ses adversaires. Pas même les mystiques catholiques n’étaient d'accord: Brigitte de Suède et Catherine de Sienne ont eu deux révélations opposées, l'une en faveur et l’autre opposée* à la nouvelle doctrine.

Même certains saints orthodoxes tels que saint Dimitri de Rostov, ont accepté la doctrine de l'Immaculée Conception, mais sans être motivé par la théologie augustinienne, voyant ce terme [d’Immaculée Conception] comme un simple reflet du statut de "Très Pure" attribué à la Vierge Marie.

Cependant, lorsque la doctrine a été transformée en un dogme catholique en 1854, elle a été spécifiquement liée à la théologie augustinienne, afin de ne plus être une question de spéculation sur la pureté de la Génitrice de Dieu, mais l'acceptation dogmatique d'une doctrine particulièrement pessimiste du péché, proposition d'un Père de l'Eglise (et d’un seul, contre le consensus des autres Pères). Les orthodoxes soutiennent que la nouvelle doctrine rabaisse la Vierge Marie (plutôt que de l'élever), séparant son humanité du reste de l'humanité.

La proclamation du dogme en 1954 a eu deux conséquences:

- Elle a vu la proclamation d'un dogme par le seul pape de Rome, et non par le consensus de l'Eglise;

-Elle a changé la période traditionnelle de la gestation de la Vierge Marie (9 mois moins un jour, du 8 Septembre au 9 Novembre) en une réplique de la période de gestation de Jésus-Christ (9 mois exactement, du 25 Mars à 25 Décembre). 


Comme neuf mois ont été considérés comme le temps idéal de la gestation humaine, l'Église [Orthodoxe] a enlevé un jour à la Vierge Marie pour souligner que seul Jésus est l'exemple parfait de la race humaine (comme elle l'a fait avec Jean-Baptiste, le "plus grand parmi ceux qui sont nés de femmes," à qui a été donné une période de gestation de neuf mois et un jour, du 23 Juin au 24 Septembre). 

Bien sûr, nous n’avons aucun moyen de savoir combien de jours ou d'heures les différents personnages bibliques sont restés dans le sein de leurs mères, ou si ces temps réels sont vraiment importants, mais le symbolisme de la tradition chrétienne était clair, et l'église romaine a renversé ce symbolisme, en mettant la Vierge au même niveau que le Christ.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après


*  Bernard de Claveaux et Thomas d'Equin y étaient farouchement opposés eux aussi! L'abbé Laborde, auteur d'une Relation et mémoire des opposants au nouveau dogme de l'Immaculée Conception [...]( 1855), en appelait à un Concile général contre le nouveau dogme romain (note du Traducteur).

Aucun commentaire: