"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom de l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

mardi 22 décembre 2015

OFFICE D’INTERCESSION POUR LA PACIFICATION DES PASSIONS DES HOMMES



Sainte Marie d'Egypte
*

Prêtre:
Béni est notre Dieu en tous temps, maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen !

Clergé: Gloire à Toi, notre Dieu, gloire à Toi!

Peuple ou chœur: Roi Céleste, Consolateur, Esprit de Vérité, Toi Qui es partout présent et Qui emplis tout, Trésor des biens et Donateur de vie, viens et demeure en nous, purifie-nous de toute souillure et sauve nos âmes, Toi Qui es bon!

Lecteur: Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous! ( Ter )

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,

maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

Amen!

Très sainte Trinité , aie pitié de nous,

Seigneur, purifie-nous de nos péchés,

Maître, pardonne nos iniquités,

Saint, visite-nous et guéris nos infirmités à cause de Ton Nom!

Kyrie eleison ( Ter )

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,

maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

Amen!

Notre Père qui es aux cieux, que Ton Nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain substantiel,Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du Malin.

Prêtre: Car à toi appartiennent le règne, la puissance et la gloire dans les siècles des siècles.

Lecteur: Amen.

Kyrie eleison! (12 fois).

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,

maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

Amen!

Venez, adorons, prosternons-nous devant Dieu, notre Roi!

Venez, adorons, prosternons-nous devant le Christ, notre Roi et notre Dieu!

Venez, adorons, prosternons-nous devant le Christ lui-même, notre Roi et notre Dieu!

Psaume 142:

Seigneur, exauce ma prière, prête l’oreille à ma supplication, en Ta vérité, exauce-moi en Ta justice. Et n’entre pas en jugement avec Ton serviteur, car nul vivant ne sera trouvé juste devant Toi. Car l’ennemi a poursuivi mon âme, il a humilié ma vie jusques à terre. Il m’a fait habiter dans les ténèbres, comme les morts des jours anciens. Et en moi mon esprit a été saisi d’acédie, mon cœur a été troublé au-dedans de moi. Je me suis souvenu des jours d’autrefois, j’ai médité sur toutes tes œuvres, sur l’ouvrage de Tes mains, je méditais. J’ai étendu les mains vers Toi, mon âme est devant Toi comme une terre sans eau.Hâte-toi, Seigneur, de m’exaucer, mon esprit défaille. Ne détourne pas de moi Ta face, que je ne sois semblable à ceux qui descendent dans la fosse. Fais-moi entendre au matin Ta miséricorde, parce que j’ai mis en Toi mon espérance. Fais-moi connaître la voie où je dois marcher, car vers Toi j’ai élevé mon âme. Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur, auprès de Toi j’ai cherché refuge. Apprends-moi à faire Ta volonté, car Tu es mon Dieu. Ton esprit bon me conduira dans la terre de rectitude. À cause de Ton nom, Seigneur, Tu me feras vivre ; en Ta justice, tu tireras mon âme de la tribulation ; et dans Ta miséricorde, Tu détruiras mes ennemis, Tu feras périr tous ceux qui oppriment mon âme, car je suis Ton serviteur.

Le diacre entonne alors la Grande Litanie, et après la prière "Pour ceux qui naviguent ..." il insère les deux prières suivantes:

Pour qu'Il entende par Sa sainte Eglise, les lamentations et les soupirs de Ses serviteurs, qui ont été mis dans les chaînes et réduits en esclavage par les iniques, et qui crient vers Lui dans le chagrin et la tristesse, et pour qu'Il puisse conduire leur vie hors de la corruption, prions le Seigneur!

Pour qu'il déracine en nous la haine, les dissensions et les autres passions qui détruisent l'amour fraternel, et sème dans nos coeurs un amour sincère, prions le Seigneur !

Et quand la litanie est finie, le diacre entonne " Le Seigneur est Dieu...", au Ton 6 et le chœur chante ces trois tropaires

Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous! Car, n’ayant aucune excuse à Te présenter, pécheurs que nous sommes, nous T’offrons, comme à notre Maître, cette supplication: Aie pitié de nous!

Gloire ...

Ô Seigneur, aie pitié de nous, en Toi que nous avons placé notre espérance. Ne sois pas courroucé contre nous, ne Te souviens pas de nos iniquités, mais à présent baisse Ton regard vers nous, car Tu es compatissant, et délivre-nous de nos ennemis. Car Tu es notre Dieu, et nous sommes ton Peuple. Nous sommes tous l’œuvre de Tes mains, et nous invoquons Ton Nom.

Et maintenant et toujours ...

Ouvre-nous les portes de ta miséricorde, O Mère de Dieu bénie, nous qui mettons notre confiance en toi, que nous ne périssions pas, mais que nous soyons délivrés par Toi de tout malheur. Car Tu es le salut de la race chrétienne.

Puis le diacre entonne le Prokimenon, du Ton 6

Versets : Seigneur sauve Ton peuple, et bénis Ton héritage.

Vers Toi je crie, O Seigneur, ô mon Dieu, écoute ma prière.

Lecture des Actes des Apôtres

[Actes 12: 1-11]

Vers le même temps, le roi Hérode se mit à maltraiter quelques membres de l'Église, et il fit mourir par l'épée Jacques, frère de Jean. Voyant que cela était agréable aux Juifs, il fit encore arrêter Pierre. -C'était pendant les jours des pains sans levain. -

Après l'avoir saisi et jeté en prison, il le mit sous la garde de quatre escouades de quatre soldats chacune, avec l'intention de le faire comparaître devant le peuple après la Pâque. Pierre donc était gardé dans la prison; et l'Église ne cessait d'adresser pour lui des prières à Dieu.

La nuit qui précéda le jour où Hérode allait le faire comparaître, Pierre, lié de deux chaînes, dormait entre deux soldats; et des sentinelles devant la porte gardaient la prison. Et voici, un ange du Seigneur survint, et une lumière brilla dans la prison. L'ange réveilla Pierre, en le frappant au côté, et en disant: Lève-toipromptement! Les chaînes tombèrent de ses mains. Et l'ange lui dit: Mets ta ceinture et tes sandales. Et il fit ainsi. L'ange lui dit encore: Enveloppe-toi de ton manteau, et suis-moi. Pierre sortit, et le suivit, ne sachant pas que ce qui se faisait par l'ange fût réel, et s'imaginant avoir une vision.

Lorsqu'ils eurent passé la première garde, puis la seconde, ils arrivèrent à la porte de fer qui mène à la ville, et qui s'ouvrit d'elle-même devant eux; ils sortirent, et s'avancèrent dans une rue. Aussitôt l'ange quitta Pierre. Revenu à lui-même, Pierre dit: Je vois maintenant d'une manière certaine que le Seigneur a envoyé son ange, et qu'il m'a délivré de la main d'Hérode et de tout ce que le peuple juif attendait.

Alleluia, Ton 5

Lève-toi, pourquoi dors-Tu, Seigneur?

Pour Toi, nous sommes mis à mort tout le jour.

Et le prêtre lit le Saint Evangile

Évangile selon saint Luc

[Luc 11: 5-13]

Il leur dit encore: Si l'un de vous a un ami, et qu'il aille le trouver au milieu de la nuit pour lui dire: Ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n'ai rien à lui offrir, et si, de l'intérieur de sa maison, cet ami lui répond: Ne m'importune pas, la porte est déjà fermée, mes enfants et moi sommes au lit, je ne puis me lever pour te donner des pains, - je vous le dis, même s'il ne se levait pas pour les lui donner parce que c'est son ami, il se lèverait à cause de son importunité et lui donnerait tout ce dont il a besoin. Et moi, je vous dis: Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe. Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain? Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d'un poisson? Ou, s'il demande un oeuf, lui donnera-t-il un scorpion? Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent.

Le diacre entonne alors la litanie, et, après la prière "Pour les saints et toujours mémorables fondateurs ...", il insère les trois prières.

Avec les yeux de Ta miséricorde, Seigneur, Qui aime l'humanité, regarde avec compassion les soupirs, les pleurs, les gémissements et les afflictions de Tes fidèles serviteurs, comme Tu as veillé sur Israël quand il était en Égypte, et libére-les vite, afin qu’avec un cœur contrit, nous Te priions sincèrement : Écoute et prend pitié!

Écoute-nous, ô Dieu notre Sauveur, Toi l'espoir de toutes les extrémités de la terre, et de ceux qui sont loin sur la mer, et sois miséricordieux, ô Maître, sois miséricordieux envers nos péchés, et aie pitié de nous. Car Tu es un Dieu miséricordieux, qui aime l'humanité, et nous Te rendons gloire à toi, Père, Fils et Saint-Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles.

Peuple: Amen.

Diacre:
Prions le Seigneur.

Peuple ou chœur: Kyrie eleison!

Et le prêtre récite cette prière:

Ô Seigneur, Qui seul est riche en miséricorde, et Qui, dans la charité de Ta bonté prête l’oreille à notre supplication, nous qui sommes Tes serviteurs pécheurs et indignes, organisant tout pour notre bien et guidant notre vie, par Ta sage Providence et, Qui désire notre salut en toutes choses;

Qui, par nature, es longanime et très miséricordieux, Qui châties et guéris de nouveau;

Qui fais des reproches doucement et avec amour pour l'homme, pour ne pas détruire l’œuvre de tes mains, mais l’amener à sa bonté et à sa noblesse originelles, que nous ont détruites dans la faiblesse de notre compréhension et par le conseil du Malin;

Qui désires la restaurer, et qui cherche comment tu pourrais, sauver ce qui est arrivé de malheureux par la chute :

Toi-même, ô Maître Tout Puissant, baisse Ton regard sur nous, et écoutes les supplications de nous qui sommes pécheurs.

Car la multitude de nos iniquités nous a rendus dépourvus d'audace, Et nous n’osons en aucune façon demander pardon pour nos transgressions.

Mais connaissant ton amour pour l'humanité, Ta charité, Ta miséricorde incommensurable, Ta longanimité, et Ton extrême bonté, et confiants dans la profondeur, et dans l'abîme de ta bienfaisance, nous levons les mains et crions à haute voix et avec ferveur vers Toi :

Nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons agi injustement, car nous avons oublié Tes commandements, et nous avons suivi nos pensées impies, et nous avons vécu d'une manière indigne du Nom et de l'Evangile du Christ, et de ses souffrances, et de Son abaissement pour nous, de sorte que nous sommes devenus l’opprobre de ceux qui T’aiment.

Nous avons étonné Tes prêtres et Ton peuple, et nous nous sommes tous détournés et nous sommes devenus inutiles: il n’en est pas un qui rende la justice et la droiture, non pas un.

Nous avons annihilé Ta compassion, Ton amour pour l'humanité, et la longanimité de Ta miséricorde ô notre Dieu, à cause de notre malice et de la méchanceté des entreprises dont nous avons vécu.

Tu es longanime, mais nous méritons d’être châtiés.

Nous connaissons Ta bonté, même si nous sommes ignorants.

Nous avons été châtiés légèrement si l’on considère ce par quoi nous T’avons offensé.

Tu es terrible, qui peut Te résister?

Tu fais trembler les montagnes, et qui peut parler contre la grandeur de Ton bras?

Si Tu fermes le ciel, qui va l’ouvrir?

Et si Tu fermes les vannes d’eau du ciel, qui va survivre?

Il est facile pour Toi de rendre pauvre et d'enrichir, de donner la vie et de faire mourir, de frapper de maladie et de guérir: Ton moindre désir est un acte déjà accompli.

Tu T’es mis en colère, et nous avons commis des offenses, aucun des anciens ne parle, confessant la faute.

Le temps est contre nous qui disons: Nous avons péché, et Tu T’es mis en colère contre nous, c'est pourquoi, nous sommes devenus l’opprobre de nos voisins.

Tu as détourné Ta face, et nous nous sommes remplis de déshonneur.

Mais calme Ta colère, ô Éternel! Absous, ô Seigneur; aie pitié, Seigneur, ne nous abandonne pas complètement à cause de nos iniquités, ne punis pas les autres avec nos blessures.

Accorde que nous devenions chastes par le biais de la souffrance des autres.

Qui sont-ils? Nations qui ne Te connaissent, toi, et les royaumes qui ne se soumettent pas à Ta Loi.

Mais nous sommes Ton peuple et le sceptre de Ton héritage.

C'est pourquoi, châtie-nous, dans la bonté et non pas dans Ta colère, afin de ne pas nous diminuer, de peur que nous ne devenions plus bas que tous ceux qui vivent sur la terre, Car Ta miséricorde est ineffable, Ton amour de l'humanité est insurmontable, et la richesse de Ta bonté est incalculable;

Et, confiants nous Te prions et Te supplions, pliant les genoux dans nos cœurs :

Cesse de nous trancher avec le fil de ta colère, nous te supplions sincèrement, comme jadis, au temps de David, tu agis envers Ton peuple, si nous montrons une vraie repentance ;

Mais comme Tu es toute bonté, écarte Ta colère et dompte Ton ire et accorde à ceux qui souffrent la santé, la force à ceux qui sont affaiblis, et préserve-les en bonne santé.

Écarte toute indisposition et toute maladie de Ton peuple;

Délivre-les tous de l'attente de celle-ci, les gardant libres de leurs anciennes infirmités, et par Ton bras puissant garde-lesexempts de cette misère cruelle et cette pernicieuse affliction :

Car en Vérité, le déchaînement de Ta colère, nous a tous ébranlés et troublés.

Et même si nous ne détournons pas complètement de nos mauvaises actions, délivre-nous Toi-même de toute conscience maligne, et fais que nous puissions être agréables à Toi en toute bonne œuvre.

Par les prières de la pure Mère de Dieu, et toujours vierge Marie, Qui T’a donné naissance, sans avoir connu d'homme, et par l'intercession des saints anges qui voient Dieu, et de tous les saints.

Car Tu es la source de la miséricorde et de l'inépuisable abîme de bonté, et nous Te rendons gloire à Toi, et à Ton Père sans commencement et à Ton Très Saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours, et aux siècles des siècles.

Peuple ou chœur: Amen!

Version française Claude Lopez-Ginisty
D’après le texte publié par
McKinney Texas/ 
USA

Aucun commentaire: