"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom de l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

vendredi 17 octobre 2014

Saint Nicolas [Vélimirovitch]: Homélie sur le jeûne et la prière




Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière (Marc 9:29). Il s'agit de la prescription salvatrice du plus grand médecin des âmes humaines. C'est le remède éprouvé. Il n'y a pas d'autre remède pour la folie. 

Quel genre de maladie est-ce? Il s'agit de la présence et de la domination d'un mauvais esprit dans un homme, un mauvais esprit dangereux, qui œuvre à finalement détruire le corps et l'âme de l'homme. 

Le garçon, que notre Seigneur a libéré d'un mauvais esprit, a été précipité par lui parfois dans le feu, et parfois dans l'eau, dans le seul but de le détruire. Tant qu'un homme s'en tient à philosopher à propos de Dieu, il est faible et complètement impuissant contre un mauvais esprit. Le mauvais esprit ridiculise les faibles sophismes du monde. Mais dès qu'un homme commence à jeûner et à prier Dieu, le mauvais esprit se remplit d'une peur indescriptible. 

En aucun cas, l'esprit malin ne peut tolérer le parfum de la prière et du jeûne. La bonne fragrance l'étouffe et l'affaiblit jusques à l'épuisement total. Chez un homme qui philosophe seulement sur la foi, il est un grand espace en lui pour les démons. Mais chez un homme qui commence sincèrement à prier Dieu et à jeûner avec patience et espoir, cet espace devient étroit et confiné pour le démon, de sorte que le démon doit fuir un tel homme. Contre certains maux physiques, il n'existe qu'un seul remède. 

Contre la plus grande maladie de l'âme, la possession démoniaque, il existe deux voies de recours, qui doivent être utilisées en un seul et même temps: le jeûne et la prière. Les apôtres et les saints ont jeûné et prié Dieu. C'est pourquoi ils étaient si puissants contre les mauvais esprits. 

Ô aimable Jésus, notre médecin et notre recours dans tous les malheurs, fortifie-nous  par la puissance de ton Esprit Saint, afin que nous soyons en mesure d'adhérer à tes préceptes salvateurs concernant le jeûne et la prière, pour le bien de notre salut et du salut de notre semblables. A toi de la gloire et la louange à jamais. Amen!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

Icon of St. Nikolai (Velimirovich) of Ochrid and Zicha, Serbia

Aucun commentaire: