"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom de l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 26 octobre 2014

Olga GLAGOLEVA: Saint Ambroise d'Optina (2 et fin)

S. Ivleva: St. Ambrose of Optina, 2002.
S. Ivleva: Saint Ambroise d'Optina 2002. 

C'était Ambroise, par la Providence de Dieu, qui était destiné à devenir l'un des maillons de la lignée des quatorze startsy d'Optina: il prit la place du staretz Macaire après la mort de ce dernier, et pendant une période de 30 années il s'occupa à répondre aux besoins spirituels des âmes souffrantes.

Le staretz Ambroise apparut à l'Ermitage d'Optina et attira fortement l'attention des milieux exclusivement intellectuels juste au moment où cette intelligentsia était saisie par la pensée philosophique occidentale. Lui-même un jour l'âme de la société, ayant aimé tout ce qui était du monde (il chantait et dansait bien), pour qui un "monastère était synonyme de tombeau," comprit mieux que quiconque la recherche spirituelle de l'intelligentsia, et par sa propre vie témoigna du fait que la voie qu'il avait choisie était l'idéal de ce bonheur vers lequel  tout le monde doit tendre.

Vrais sont ces paroles: la force de Dieu s'accomplit dans la faiblesse (2 Cor 12: 9). En dépit de ses souffrances physiques, qui le gardaient alité presque tout le temps, frère Ambroise, qui à cette époque possédait déjà toute une gamme de dons -de clairvoyance spirituelle, de guérison, le don d'exhortation spirituelle, et d'autres dons encore, reçut des foules de personnes tous les jours, et répondit à des dizaines de lettres. Un tel gigantesque travail ne pouvait être accompli par la seule force humaine, là était manifestement présente la vivifiante grâce divine.

Parmi les dons spirituels pleins de grâce de frère Ambroise, qui attiraient des milliers de personnes à lui, nous devons mentionner tout d'abord sa clairvoyance: il pénétrait profondément l'âme de la personne qui parlait avec lui et y lisait comme dans un livre ouvert, n'ayant nul besoin de l'aide de cette personne. Mais la charité était tout simplement son exigence: le staretz Ambroise distribuait des aumônes, et montrait un intérêt personnel pour les veuves, les orphelins, les malades et tous ceux qui souffraient.

Durant les dernières années de la vie du staretz, avec sa bénédiction, l'Ermitage féminin de l'Icône de la Mère de Dieu de Kazan fut construit à 12 verstes (8, 5 km) de l'Ermitage d'Optina, dans le village de Chamordino. 

L'ordre et l'harmonie du couvent furent établis par le staretz Ambroise lui-même, et il tonsura dans le monachisme de ses propres mains, nombre de moniales du couvent. À la fin des années 1890, le nombre de moniales au couvent avait atteint 1000, car il était pourvu d'un orphelinat, d'une école, d'un hospice et d'un hôpital.

C'est à Chamordino que frère Ambroise était destiné à trouver la mort: en Octobre 1891, dans la soixante-dix-neuvième année de sa vie.

Maximes et Aphorismes du staretz Ambroise :


Nous devrions vivre comme tourne une roue -à peine toucher la terre, tandis que tout le reste est toujours dirigé vers le haut.

Pourquoi les gens sont-ils mauvais? Parce qu'ils oublient que Dieu est au-dessus d'​​eux!

Si vous faites quelque chose de bien, vous devriez ne le faire que pour Dieu, et vous ne devriez pas prêter attention lorsque les gens sont ingrats.

La vérité est dure, mais c'est la bien-aimée de Dieu.

Pour vivre, ne vous affligez pas, ne critiquez pas, n'irritez personne, et à tous -mes salutations.

Celui qui nous fait reproche nous donne un cadeau, mais celui qui nous loue, nous vole.

Il faut vivre sans hypocrisie, et à tous  donner un exemple; alors notre labeur sera sûr, sinon il s'avèrera mauvais. (8)

L'hypocrisie est pire que l'incrédulité.

Vous n'êtes pas humble (9) de vous-même, et de ce fait vous n'avez aucune paix.

Notre amour-propre est la racine de tous les maux.

Version française Claude Lopez-Ginisty


NOTES:

(8) extrait de Vivre sans hypocrisie (Living without Hypocrisy): traduction anglaise par l'évêque George Schaefer) : Conseils spirituels des saints startsy d'Optina.

(9) signifie aussi, " si vous n'acceptait pas vous-même" [ la volonté de Dieu].

Aucun commentaire: