"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom de l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 27 juin 2013

Le code vestimentaire de l'Eglise




Question: Y a-t-il un code vestimentaire dans l'Église orthodoxe, et si oui, pourquoi?

Réponse: Tout d'abord, il faut dire que c'est un phénomène récent dans certaines Églises catholique et protestantes de recommander un code vestimentaire "casual", "détendu" ou même pas de code vestimentaire du tout pour le culte et la communion. Cette réponse ne sera pas directement une critique de cette pratique, sauf pour dire que ceci n'a jamais fait partie de la tradition chrétienne orthodoxe et c'est clairement une rupture avec elle.
Tant les Ancien et Nouveau Testament sont pleins d'appels à la pudeur et au respect envers non seulement en esprit vers l'intérieur mais aussi en apparence que on est connecté à l'autre et on l'influence. Depuis l'époque d'Adam et Eve, qui se sont couverts avec des vêtements après la chute, la manière dont on est habillé a été directement reliée à la façon dont on se situe par rapport à Dieu et à son prochain. La propreté, la simplicité, la justesse, l'humilité, etc, ne sont pas les seules vertus de l'âme, mais aussi des vertus du corps, qui, nous dit saint Paul, est le temple du Saint-Esprit.

Question: Quel est le code vestimentaire?

Réponse: Les Ecritures nous offrent un code vestimentaire, non seulement avec les rappels des principes vertueux susmentionnés, mais également des détails spécifiques concernant: le travestisme (Deutéronome 22:05), les marques corporelles (Deutéronome 14:1/ Lévitique 19:28), les cheveux tressés et l'or, ou les perles ou les vêtements coûteux (1 Timothée 2:9 1 Pierre 3:3-4), et le fait de se couvrir la tête (1 Cor. 11) pour n'en nommer que quelques-uns.

Donc, bien sûr, chacune de ces références a des nuances liées à la culture et l'époque, par exemple les hommes portent des kilts en Ecosse. Pourtant, tout comme il serait erroné de négliger ces nuances, il serait incorrect de faire fi de l'enseignement lui-même. Par conséquent, dans tout le monde orthodoxe, l'enseignement biblique demeure l'idéal ou la norme, mais l'application reste pastoralement flexible afin de parvenir à la croissance spirituelle et au progrès chez les fidèles. Pour cette raison, on va observer à la fois un strict respect du code vestimentaire comme dans les monastères ou des paroisses dont les fidèles sont issus de cultures traditionnellement orthodoxes, ainsi qu'une flexibilité appropriée dans les églises qui ont un souci pastoral et font œuvre de missionnaire dans des sociétés non-orthodoxes. En général, c'est une bonne chose que d'être au courant de la tenue vestimentaire adéquate, et pas seulement de s'abstenir de toute critique de cellle-ci, mais aussi de la suivre avec respect car elle a une portée salvifique pour nous et les autres.

Question: Quel est le code vestimentaire spécifique à notre mission?

Réponse: Il existe quatre catégories de base: 1) les hommes, 2 femmes), 3) enfants, et 4) tous.

1) Les hommes ne doivent pas porter des chapeaux, des bandanas, des shorts, des chemises sans manches, ou des chaussures de sport comme les baskets.

2) Les femmes ne devraient pas porter de mini-jupes, de vêtements moulants, des bas ou des hauts révélateurs (sauf s'ils sont couverts avec un pull ou autre vêtement), ou des chaussures de sport comme les baskets.

3) Les enfants devraient avoir un peu plus de souplesse, mais ils devraient encore porter des "vêtements d'église", afin qu'ils sachent qu'ils sont dans un lieu qui est spécial et sacré.

4) Tout le monde doit s'abstenir de vêtements qui soient impudiques, ostentatoires, ou "trop ostentatoirement à la mode", ou qui puissent détourner de l'espace de prière sacré de la Maison du Seigneur. Les vêtements ou des  parures corporelles avec des images, des symboles, ou des choses écrites ne devraient pas être portés ou au moins couvert, de sorte que les saintes icônes et la Parole de Dieu n'aient pas à rivaliser avec le logo de notre équipe de sport favorite, le nom d'un groupe de musique ou le slogan de notre parti politique.

Ceci étant dit, nous ne devrions pas prendre sur nous de faire respecter le code vestimentaire à quiconque, en particulier aux visiteurs de la Mission. Lorsque les gens se familiariseront avec le christianisme orthodoxe, ils commenceront lentement à s'adapter aux façons de l'Église, grandissant naturellement en Christ avec ce qui se rapporte à la fois à l'âme et au corps. Si vous avez des questions ou des préoccupations, s'il vous plaît parlez-en à votre prêtre.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après




Il y a quelques années visitant une grande Eglise d'Athènes avec un ami prêtre, nous avons été surpris de voir parmi les visiteurs que cornaquait un guide grec,  un touriste américain ne portant pour tout vêtement qu'un slip de bain! 
Le prêtre me demanda de lui dire en anglais que sa tenue n'était pas appropriée en un tel endroit. Ce que je fis, en lui expliquant que nous étions dans un lieu sacré. Le ressortissant de l'Oncle Sam m'agonit alors d'injures et de sarcasmes, en me disant qu'il ne croyait pas en Dieu, et que si Dieu existait, il se souciait peu de sa tenue vestimentaire. Il termina en disant que personne n'avait à lui dire comment il devait s'habiller. Je lui fis remarquer qu'aux USA, on ne l'aurait certainement pas laissé entrer dans un musée dans cette tenue. Il continua à exprimer son indignation pendant que notre groupe s'éloignait.
Un chantre qui s'était joint à nous, conclut justement que la responsabilité de cette aberration incombait au guichetier à l'entrée, qui avait  accepté de lui vendre un ticket pour la visite…

Saint Jean de Changhaï, Bruxelles et San Francisco n'admettait pas que l'on garde une cravate sous son stikharion pour servir dans le sanctuaire de l'Eglise… La cravate étant un ornement appartenant à la mode futile du monde qui n'a pas sa place dans le sanctuaire.

Une habitude inepte concernant ce que l'on peut et ne pas faire dans l'Eglise, consiste aussi à dire: "Les canons n'en parlent pas, donc ce n'est pas interdit!" Ainsi puisque les canons ne le mentionnent pas, on peut vaquer à la prière dans l'église les mains dans les poches! Je me souviens d'un jeune orthodoxe, à qui nous faisions remarquer que son attitude n'était pas appropriée, qui nous mit au défi de trouver une quelconque allusion aux mains dans les poches dans les saints canons de l'Eglise! 

Et puisque rien n'est dit à ce sujet dans le Pedalion, il devrait être possible de s'asseoir en position du lotus pendant le sermon, ou de consulter son i-Phone! (C.L.-G.)

Aucun commentaire: