"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 26 mars 2012

Saint Valentin Hiéromartyr de Rome (+ 268 ou 269 A.D.)





Le Martyre du Saint à Rome

Saint Valentin a vécu à Rome au IIIe siècle et ce fut un prêtre qui aida les martyrs durant la persécution de l'empereur Claude II le Gothique. La grande vertu et les activités catéchétiques du saint était devenus familiers. Pour cela, il fut arrêté et traduit devant la cour impériale.

"Pourquoi, Valentin, veux-tu être un ami de nos ennemis et rejeter notre amitié?" demanda l'empereur.

Alors le saint répondit: "Mon Seigneur, si tu savais le don de Dieu, tu serais heureux avec ton empire et tu rejetterais le culte des idoles et tu adorerais le vrai Dieu et Son Fils Jésus-Christ."

L'un de ces juges arrêta le saint et lui demanda ce qu'il pensait de Jupiter et de Mercure, et saint Valentin répondit hardiment: "Ils sont malheureux, et ils ont passé leur vie dans la corruption et le crime!"

Le juge cria rageusement, "Il blasphème contre les dieux et contre l'empire!"

L'empereur, cependant, continua ses questions avec curiosité, et trouva l'occasion bienvenue pour finalement apprendre ce qu'était la foi des chrétiens. Saint Valentin, alors trouvé le courage de l'exhorter à se repentir pour le sang des chrétiens qui avait été versé. "Crois en Jésus-Christ, sois baptisé et tu seras sauvé, et dès ce moment la gloire de ton empire sera assurée ainsi que le triomphe de ton armée."

Claude fut convaincu, et dit à ceux qui étaient présents: "Quel enseignement magnifique prêche cet homme!"

Mais le maire de Rome, mécontent, se mit à crier: "Voyez comment ce chrétien induit en erreur notre Prince."

Alors Claude amena le saint vers un autre juge. Il s'appelait Asterios, et il avait une petite fille qui était aveugle depuis deux ans. Entendant parler de Jésus-Christ, Qui est la Lumière du monde, il demanda à saint Valentin s'il pouvait donner cette lumière à son enfant. Saint Valentin posa sa main sur ses yeux et pria: "Seigneur Jésus-Christ, Lumière véritable, éclaire cet enfant aveugle!" Oh le grand miracle! L'enfant vit! Alors, le juge avec toute sa famille confessa le Christ. Ayant jeûné pendant trois jours, il  détruisit les idoles qui se trouvaient dans sa maison et finalement, il reçut le saint baptême.

Lorsque l'empereur entendit parler de tous ces événements, il pensa d'abord à ne pas les punir, mais il pensa aussi qu'aux yeux des citoyens, il paraîtrait faible, ce qui le força à trahir son sens de la justice. Donc, saint Valentin et les autres chrétiens, après avoir été torturés, furent décapités le 14 Février de l'année 268 (ou 269).

Les reliques du saint à Athènes

Après le martyre, des chrétiens récupèrent le corps du saint et mirent un peu de son sang dans un flacon. Le corps du martyr fut déplacé et enterré dans les catacombes de Priscille, lieu de sépulture de la plupart des martyrs. Au fil des ans, il fut en quelque sorte, "oublié" puisque presque tous jours,  de nouveaux martyrs furent enterrés dans ces catacombes pendant plusieurs décennies. La mémoire du martyre saint Valentin est toutefois restée forte, en particulier dans l'Eglise locale de Rome. Officiellement, le souvenir de la saint Valentin a été créé en 496 par le pape saint Gélase.

Quinze siècles passent et nous arrivons à 1815, date à laquelle l'intention divine était de "déranger" le repos éternel du saint. Ensuite, les reliques furent données par le Pape à un prêtre italien  (selon la coutume de l'époque). Après cela, les reliques sont "perdues" à nouveau jusqu'en 1907 où nous les trouvons à Mytilène dans l'Eglise catholique romaine de Notre-Dame. Il semble que, après la mort du prêtre un de ses descendants avait hérité des reliques et avait émigré vers Mytilène, qui était alors une communauté florissante des chrétiens catholiques d'Europe occidentale. Elles y restèrent jusqu'en 1990 moment où elles furent déplacées à Athènes, à l'Eglise des saints François et Claire de la communauté italienne [catholique romaine], où elles sont encore à ce jour.

Saint Valentin le grec?

Nous devons d'abord dire qu'il n'y a pas suffisamment d'informations sur l'origine nationale du saint, même s'il ya d'autres preuves (ténues) que le saint était d'origine grecque. Par exemple, la plus ancienne représentation du saint, portant l'inscription "O ΑΓΙΟC BAΛΕΝΤΙΝΟC" en grec, est dans l'église de Notre-Dame l'Ancienne (Santa Maria Antiqua) du 6ème siècle qui était la paroisse des Grecs à Rome. L'église vénérait particulièrement des saints qui étaient Grecs et, plus généralement de l'Orient. La décoration et la rénovation de l'église ont été ordonnées par le pape grec  Jean VII (705-707) et achevée par ses successeurs, y compris le dernier pape grec Zacharie (741-752). Mais c'est peut-être pas un hasard si, après dix-sept siècles, les reliques sont arrivées en Grèce. Cette question-ci nécessite encore des recherches.

Reliques du saint
Saint-Valentin: patron des amoureux

Outre les données historiques que nous avons pour la vie de saint Valentin, il existe diverses légendes d'accompagnement, telles que celles qui prétendent qu'il est le saint patron des amoureux.

Le saint avait la réputation d'être un artisan de paix, et un jour tout en cultivant des roses de son jardin, il entendit un couple se disputer très vigoureusement. Cela choqua le saint, qui a ensuite coupé une rose et s'est approché du couple pour lui demander de l'entendre. Même s'ils étaient découragés, ils obéirent au saint et par la suite, il leur offrit une rose qui les bénir. Immédiatement l'amour revint entre eux, et plus tard ils revinrent et demandèrent au saint de bénir leur mariage. Une autre tradition dit que l'une des accusations portées contre saint Valentin était qu'il n'avait pas respecté l'ordre de l'empereur, qui avait déclaré que les hommes qui ne s'étaient pas acquittés de leurs obligations militaires n'étaient pas autorisés à se marier; le saint lui avait béni le mariage de jeunes soldats chrétiens avec leurs bien-aimées.

Outre tout cela, le choix le plus probable de ce saint comme "saint des amoureux" est celui d'être associé à la fête païenne des Lupercales, festival de la fertilité, célébré par les Romains le 15 février. D'autres associent la célébration de cette fête avec la saison des amours des oiseaux durant cette période. Cependant, certes, le saint n'a rien à voir avec le mercantilisme (marketing) des fleurs, des cadeaux et des centres laïques qui banalisent l'Eros, ce grand don de Dieu.

Saint-Valentin et l'Orthodoxie

Beaucoup, cependant, soulèvent l'objection que la Saint Valentin n'est mentionnée nulle part dans le calendrier de l'Eglise orthodoxe. En effet, le 14 Février dans le calendrier de l'Église sont commémorés Saints Auxence, Maron et les martyrs Nicolas et Damien. L'explication est simple: dans les temps anciens, les répertoires hagiographiques, biographies et martyrologes ont été écrits pour être principalement utilisés localement, et la renommée et la réputation d'un saint local, ne veut pas dire qu'elle s'étend aussi dans toute l'Eglise. Donc il peut y avoir des saints largement vénérés dans une région et complètement inconnus dans un autre, par exemple, saint Démètre, est célèbre dans toute l'Eglise d'Orient, et pourtant en Occident, il n'est pas du tout vénéré et il est presque inconnu, mais cela ne signifie pas qu'il n'est pas saint. Un autre exemple de l'Église moderne: saint Chrysostome de Smyrne († 1922) qui, en Grèce est connu, mais en Russie est totalement inconnu, mais cela ne signifie pas qu'il n'est pas saint.

Honorez les martyrs - Imitez les martyrs

Nous honorons nos saints et saint Valentin quand on imite leur courage de proclamer leur foi dans le Christ le Sauveur, même au prix de leur vie. Nous les honorons quand nous les supplions de faire appel à Dieu pour avoir pitié de nous et nous pardonner nos péchés. Nous les honorons quand ils sont nos modèles de la vie en Christ. Nous n'honorons pas les saints quand on mesure leur "valeur" par des amusements mondains et des festivités dans le meilleur des cas... Honorer les martyrs signifie les imiter!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
citant 

Aucun commentaire: