"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 1 octobre 2011

MESSAGE DE SA SAINTETE LE PATRIARCHE DE SERBIE IRÉNÉE AU SUJET DE LA « GAY PRIDE » PRÉVUE À BELGRADE


X610

Notre ville et notre opinion publique, cette année encore, est ébranlée par la question de la tenue de la soi-disant « gay pride », prévue le 2 octobre à Belgrade. C’est tout-à-fait à juste titre que j’appellerais cette manifestation non pas « parade de l’honneur », mais « parade de la honte ». En effet, elle traîne la dignité humaine dans la boue et foule aux pieds le caractère sacré de la vie et de la famille.

Nous éprouvons une pleine compréhension ainsi qu’une sollicitude pastorale pour les personnes qui sont tombées dans le piège de la nature adamique déchue. Ce que le Seigneur a créé naturel et normal, par une étrange déviation, a été transformé en ce qui n’est ni naturel ni moral, ce dont parle clairement l’Apôtre Paul dans son épître aux Romains (Rom. I, 26-27).

Et ceci en ce moment difficile et accablant que doit affronter notre peuple : nous ne mentionnerons que le Kosovo et la Metochie, ainsi que la situation extrêmement tendue dans la région de Kosovska Mitrovica, où le peuple défend ses terres à mains nues, et où le sang innocent a été versé ces derniers jours [*] . Par la parade prévue à Belgrade, nous en sommes convaincus, on souhaite cacher et reléguer au deuxième plan la situation triste et tragique du peuple serbe au Kosovo et en Métochie.

Nous nous demandons à qui sont nécessaires les désordres, les affrontements, avec toutes les conséquences possibles pour les parties concernées dans la principale ville de Serbie.

De même, nous nous demandons qui la police serbe protégera-t-elle, qui défendra-t-elle ? Un groupe de déviants qui veut imposer ses vues minoritaires – dont les fondements vont à l’encontre de la nature – à une majorité écrasante, qui ne partage pas et n’accepte pas leur perception du sens de la vie et de la liberté de l’homme.

Aussi, nous lançons un appel à toutes les institutions dont dépend l’autorisation de la tenue de cette parade déshonorante, afin qu’elle n’ait point lieu.

Nous en avons assez des humiliations et de l’accomplissement des souhaits étrangers. Cette liberté grotesque que nous offre « la parade de l’honneur » est étrangère à notre histoire, notre tradition et notre culture.

Nous appelons aussi tous ceux qui ont l’intention de s’opposer à cette parade, si elle devait se tenir, de ne pas le faire en utilisant la force.

L’utilisation de la force lors de ces événements ou manifestations similaires ne constitue pas un moyen de lutte chrétien. On ne peut vaincre le mal par le mal, mais par le bien. Dans ce cas concret, nous considérons comme le plus opportun d’ignorer totalement les participants de la parade. Cela peut les freiner.

Nous prions le Seigneur que le bon sens prévale des deux côtés.

Le 30 septembre 2011 + IRÉNÉE, Patriarche de Serbie

(Traduction du Serbe, Bernard Le Caro, que nous remercions)

[*] Le 27 septembre 2011, répondant à des jets de pierres, les unités américaines de la KFOR ont tiré à balles réelles sur les manifestants serbes du Nord du Kosovo. Sept Serbes ont été blessés, dont un grièvement (ndt).

Aucun commentaire: