"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

lundi 18 avril 2011

Saint Mitrophane, martyr de Chine



Saint-Mitrophane fut le premier prêtre orthodoxe chinois. Il fut ordonné par Saint Nicolas du Japon et  servit la mission orthodoxe pendant quinze ans. Il était assis parmi les ruines de la Mission orthodoxe brûlée, entouré par les hommes, les femmes et les enfants de son troupeau, quand ils [les Boxers, tueurs de chrétiens] ont commencé à lui frapper la poitrine avec les poings. Sa presbytera et Tatiana son fils de 23 ans Isaïe furent abattus sous ses yeux, tandis qu'ils coupaient le nez, les oreilles et les orteils de son plus jeune fils Jean. 
Non seulement l'enfant martyr refusa de se plaindre ou de protester, mais, comme par miracle, il ne ressentit aucune douleur. Les bourreaux se moquaient de lui, l'appelant "enfant de démons". Il  répondit en disant, "Je suis chrétien orthodoxe et je crois en Jésus-Christ, et non pas dans les démons". 
Après l'exécution de Père Mitrophane, sa future belle-fille de 19 ans, fiancée d'Isaïe qui venait d'être martyrisé, arriva à la maison du prêtre. Elle voulait mourir avec la famille de son fiancé. Lorsque les Boxers entouraient la maison, Marie aida beaucoup de fidèles à sauter par dessus les murs du jardin pour s'enfuir. Elle fit face avec courage à ses bourreaux et leur reprocha l'assassinat injuste de tant d'âmes innocentes, qui n'avaient pas été jugées par un tribunal. 
Les bourreaux percèrent ses pieds et blessèrent ses mains, l'encouragèrent à partir et être sauvée. La brave Marie répondit hardiment, "Je suis née ici par l'Eglise de la Très Sainte Mère de Dieu, je mourrai ici aussi". Ensuite, les Boxers l'exécutèrent.

Apolytikion Ton 1
Ministre du Christ, prêtre véritable de la gloire,
Sacrifice raisonnable et victime sans tache,
Tu t'es offert dans l'arène avec ton troupeau à Pékin.
Ô Père Mitrophane,
Prie pour nous qui gardons avec foi
Ta sainte mémoire.
+



Aucun commentaire: