"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

vendredi 28 mai 2010

L'Eglise orthodoxe d'Estonie (7)


Icon of all Estonian Saints

VII. Le Diocèse Estonien du Patriarcat de Moscou
Après la réunion de l'Eglise orthodoxe estonienne avec le Patriarcat de Moscou, l'archevêque Paul (Dmitrovsky) et ses successeurs épiscopaux, les évêques Isidore (Bogoyavlensky) et Roman (Tang) eurent le problème du rétablissement de l'ordre et de la réorganisation de la vie de l'Église dans le diocèse, la restauration et la reconstruction des églises détruites. Un soulagement considérable pour le diocèse fut l'exonération des charges fixées par les hautes autorités ecclésiastique, la mise en œuvre de la gratuité de l'enseignement dans les séminaires théologiques et les académies pour les candidats en provenance d'Estonie, qui furent ordonnés par la suite, ainsi que les pensions de retraite des fondations du Centre de l'Eglise.

En Décembre 1955, Georges Alexeyev (moine sous le nom de Jean), le recteur de la cathédrale Saintt Alexandre Nevski, est devenu le titulaire de la chaire de Tallinn. A cette époque, l'Église fut persécutée par les autorités de Nkita S. Khrouchtchev. Sous des prétextes divers les plus hautes autorités tentèrent de dissoudre les autorités ecclésiastiques, ils ont interdit les baptêmes et les sacrements, et ne permettaient pas les processions religieuses. Tout cela était courant dans le diocèse estonien aussi: là les églises furent également été fermées et détruites, les propriétés furent nationalisées. Il y avait une menace sur la Cathédrale Saint-Alexandre Nevsky et le couvent de Pühtitsa .

Pühtitsa Dormition Convent. Cathedral of the Dormition of the Mother of God

Couvent de Pühtitsa

Le soin et le souci de Vladyka concernant le diocèse de Tallinn et d'Estonie dura jusqu'au 14 août 1961, lorsque le Saint-Synode nomma l'évêque Jean au siège épiscopal de Gorki et l'éleva au rang d'archevêque. Il fut remplacé par l'archimandrite Alexis (Ridiger) (plus tard le Saint Patriarche de Moscou et de toutes les Russies Alexis II).

Version Française Claude Lopez-Ginisty
d'après

Aucun commentaire: