"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 29 avril 2010

Saint Laurent, archevêque de Cantorbéry (619)



Saint Laurent de Cantorbéry (né au Ciel le 2 Février 619). Laurent fut l'un des moines qui avaient accompagné saint Augustin dans sa mission au Royaume de Kent et, une fois que le roi Ethelbert fut baptisé et la foi chrétienne fermement établie dans son royaume, il est devenu le principal assistant de l'archevêque. Augustin avait peur qu'à sa mort, les nouveaux convertis ne retournent au paganisme, alors il consacra Laurent comme évêque coadjuteur pour lui succéder à sa mort.

Laurent a beaucoup oeuvré, quand il devint archevêque et il a redoublé les efforts d'Augustin pour gagner l'Église celtique aux coutumes romaines, mais la mission a subi un grave revers car à la mort d'Ethelbert les gens du Kent ont commencé à se détacher de leur nouvelle foi. Ceci fut largement dû à Eadbald, le nouveau roi, qui n'avait pas suivi son père en devenant chrétien et qui avait offensé la Loi de l'Église en épousant sa belle-mère. Les remontrances de l'archevêque ne servirent qu'à rendre le roi plus déterminé dans ses pratiques païennes, et Laurent commençait à désespérer, décidant avec ses collègues évêques, Mélitte de Londres et Juste de Rochester, d'abandonner la nation anglaise comme irrécupérable.

Mélitte et Juste quittèrent le pays et Laurent devait les suivre le lendemain. Pour sa dernière nuit, il avait préparé un lit dans l'église abbatiale devant l'autel, et après avoir dit ses prières, il s'endormit. Au milieu de la nuit, il fut réveillé par une vision dans laquelle l'apôtre Pierre le fit battre de verges avec un grand fouet, lui demandant la raison de sa désertion.

"
Pourquoi abandonnes-tu le troupeau qui t'a été confié?" demanda-t-il. "A quels bergers laisses-tu les brebis du Christ, qui sont parmi les loups? As-tu oublié mon exemple, par lequel pour l'amour de ces petits que le Christ me donna comme un gage de Son affection, j'ai souffert aux mains des infidèles les chaînes, les coups, l'emprisonnement, les tortures et enfin la crucifixion, afin que je puisse être couronné avec Lui? "

Au matin, Laurent alla voir Eadbald et lui montra les cicatrices des coups qu'il avait reçus, et le roi fut horrifié d'apprendre que des mains aient été portées sur ce saint homme, exigeant de savoir qui avait osé agir ainsi contre lui. Quand l'archevêque le lui dit, le roi fut très impressionné et, renonçant à son mariage, il fut baptisé dans la foi chrétienne.

Mélitte et Juste revinrent, et saint Laurent continua à construire l'Église du Christ en Angleterre. Quand il mourut, son corps fut enterré dans l'église abbatiale, où il avait eu sa vision, et on se souvint de lui, en lui dédiant un hôpital de la vieille route de Douvres, qui fait partie de Watling Street (maintenant remplacé par le
Cricket Ground du comté qui porte encore son nom .)

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

Aucun commentaire: