"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 18 février 2010

Saint Syméon le Nouveau Théologien: Le blasphème contre l'Esprit Saint

Saints Athonites

Le blasphème contre l'Esprit Saint consiste à attribuer Ses opérations à l'esprit opposé [le Malin], comme le dit saint Basile le Grand. Comment peut-on faire cela? Chaque fois que l'on voit des miracles provoqués par l'Esprit Saint ou l'un des autres dons divins chez n'importe lequel de ses frères, c'est-à-dire la componction ou les larmes, ou l'humilité, ou la connaissance divine, ou toute autre chose qui est conférée par l'Esprit Saint sur ceux qui aiment Dieu (cf. Romains 8:28), et que l'on dit que cela vient de la ruse du Diable.

Mais il a également blasphémé contre l'Esprit Saint qui travaille en eux (cf. I Cor. 12:11, Eph. 2:2) celui qui dit que ceux qui, comme fils de Dieu sont conduits par l'Esprit divin (cf. Romains 8:14 ), et accomplissent les commandements de leur Dieu et Père, sont trompés par les démons. C'est ce que les Judéens d'autrefois disaient contre le Fils de Dieu...

Ainsi [agissent] les incrédules et les non-initiés aux mystères divins, quand ils entendent parler de l'illumination divine, ou de l'illumination de l'âme et de l'esprit, ou de la contemplation de la passion et de la liberté ceux qui, ou de l'humilité et des larmes qui se répandent par le travail et la grâce de l'Esprit Saint, tout de suite les yeux de leurs coeurs sont enténébrés plutôt qu'illuminés... Ils affirment avec audace que ces choses viennent de la tromperie des démons... pour nier qu'au temps présent il est des êtres qui aiment Dieu et qui ont reçu le Saint-Esprit... qu'ils sont devenus des dieux par la connaissance et la contemplation; cela subvertit totalement l'Incarnation de notre Dieu et Sauveur Jésus-Christ (Tite 2:3)! Cela nie le renouvellement de l'image qui avait été corrompue et mise à mort, et son retour à l'incorruptibilité et à l'immortalité. ( Saint Syméon le Nouveau Théologien, Discours XXXII)

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

Aucun commentaire: