"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

samedi 3 octobre 2009

Qu'est-ce qu'une épitimie?


Qu'est-ce qu'un épitimie?
Un enseignement et une aide pour les pécheurs, dans le Sacrement de la Confession

L'épitimie ou la pénitence doit être comprise comme une interdiction que, selon les canons de l'Église, le prêtre en tant que médecin spirituel peut appliquer dans certains cas, afin de traiter les maladies morales de ses enfants spirituels.

Les canons contiennent de nombreuses recommandations pour les péchés comme les assassins, l'adultère et les autres péchés de la chair, et bien d'autres circonstances. La plupart de ceux-ci spécifient une certaine période de temps pendant laquelle le pénitent a l'interdiction de recevoir la Sainte Communion.

Une épitimie ne doit pas être seulement une interdiction de recevoir les Saints Mystères. Un confesseur pourrait imposer un jeûne au-delà de ce que font les autres, des prières de repentir supplémentaires, l'exécution d'un certain nombre de prosternations, des œuvres de miséricorde, la lecture de l'Ecriture Sainte et d'autres exercices pieux.

Une pénitence spéciale ou épitimie parfois imposée par le prêtre-confesseur, n'est pas un châtiment, mais représente une action de correction ou de guérison pédagogique. Le but est d'approfondir la contrition à propos du péché et de soutenir la volonté de correction.

L'apôtre Paul dit: "Car la tristesse selon Dieu produit une repentance pour le salut, qui ne doit pas être regrettée, mais la tristesse du monde produit la mort" (2 Corinthiens 7:10).

L'un des canons du Sixième Concile Œcuménique déclare: "En recevant de Dieu le pouvoir de lier et de délier, le prêtre doit évaluer la nature du péché et de préparation des repentis, et donc utiliser les moyens appropriés de la guérison. Mais s'il n'applique pas des moyens appropriés, le salut ne sera pas disponible pour le pécheur. Car tous les péchés ne sont pas similaires, mais différents et spécifiques, et représentent de nombreux aspects de préjudice d'où le mal se développe et se disperse plus loin, sauf s'il est arrêté par la puissance de guérison. "

A notre époque pitoyable, où les chrétiens se vautrent dans l'ignorance concernant la justice, et où la société leur apprend à être de plus en plus indulgents avec eux-mêmes, le confesseur sage donne d'une main douce une épitimie. Il est important de ne pas souffler la petite flamme de contrition qui brûle dans un pénitent en dispensant une épitimie qui peut être très appropriée pour une personne spirituellement plus mature, mais qui ne serait seulement perçue comme une punition pour quelqu'un qui peine à tolérer le lait spirituel.

En tant que pasteur, le staretz Ambroise avait une approche douce, que certains ont interprété à tort comme une faiblesse.

"Un jour," écrit Vladika Anthony, "ne comprenant pas, je lui dis après la confession, "Pourquoi, Père, ne m'as-tu pas donné une épitimie? Il répondit humblement: "Tu sais, j'ai observé moi-même qu'une parole aimable agit avec plus de force que n'importe quoi d'autre".

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
Icons courtesy of
used with permission.

Aucun commentaire: