"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

vendredi 9 janvier 2009

Mont Athos: La vertu d'obéissance (2)



Monastère d'Iviron

En 1922, un des moines de Saint Anne fit venir son père biologique Jean à la skite. Après quelques temps, le vieil homme fut tonsuré moine et on lui donna le nom de Joachim. Son fils, le moine Antoine, lui dit: " Tu peux utiliser tes doigts pour dire la prière de Jésus." Montrant la paume de la main de son père, il lui dit: Puisque nous péchons avec la même main, nous devons utiliser nos doigts pour dire cette minuscule prière afin d'être sauvés."

Le vieillard Joachim obéit et pria comme on le lui avait enseigné. Il lui fut accordé le don des larmes constantes avec la prière, et il devint si humble qu'à chaque fois qu'il voyait de jeunes moines, il avait l'habitude d'embrasser leurs pieds!

Les Pères du skite voulurent examiner si ses larmes venaient vraiment de son humilité, ou de sa volonté propre, ils lui dirent donc un jour: " Vieillard Joachim, quand tu passes près du cimetière, tu devrais dire: Pères bénissez!" 

Et le vieillard Joachim, fils véritable de l'obéissance, quand il passa près du cimetière, s'arrêta à l'entrée et dit: "Pères bénissez!"
Tout de suite, les os des défunts craquèrent, et il entendit une voix qui dit, " Que le Seigneur bénisse, vieillard Joachim!"

Et les Pères qui étaient avec lui dirent: " Hélas, nous qui  sommes venus ici dans notre jeunesse, il ne nous a pas encore été accordés de tels dons!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après Archimandrite Ioannikios 
An Athonite Gerontikon
Publications of the Holy Monastery
Of St. Gregory Palamas, Thessaloniki
Grèce 1997

Aucun commentaire: