"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 4 janvier 2009

Mont Athos: Enseignement des Pères



File:Iviron Aug2006.jpg

J'ai rencontré le staretz Christodule qui était sous l'obédience du grand staretz vigilant Callinique. Il me reçut comme invité dans son ermitage de Katounakia sous le patronage de saint Gérasime. Le moine bienheureux prenait soin de nombreux pauvres, les nourrissant et leur donnant vêtements et consolation. Il avait l'habitude de dire:
"Tu dois prendre soin des étrangers afin qu'ils soient contentés. La bénédiction des laïcs est importante quand ils disent "Dieu te bénisse et te pardonne, Père!" Avoir la vertu de charité est une grande chose, et Dieu bénit plus spécialement ceux qui la pratiquent. N'hésite pas à donner tout ce que tu peux. J'ai essayé tout cela. A chaque fois que je reçois des marchandises de pieux chrétiens, je les partage avec les autres. Sommes-nous des bêtes pour tout manger nous-mêmes?"
L'anecdote suivante montre bien cette vertu qui était sienne. Le jour de ses funérailles, un mendiant vint avec un sac à dos plein. 
"Puis-je voir Père Christodule, pour lui demander une bénédiction?" demanda-t-il.
"Demandes-tu l'aumône dans ce lieu de pauvreté?" lui dirent les moines en retour.
" Que voulez-vous dire? Que Dieu le bénisse pour tout ce qu'il a fait pour moi. Il m'a donné de l'argent, des conserves, des spaghettis et même des vêtements! Je viens ici depuis des années et il me connaît."
" Mais ce staretz est mort," lui dirent-ils.
" Que dîtes-vous? Dieu ait pitié de son âme pour tout ce qu'il a fait pour moi! Et il partit très triste.
Le père Christodule était un parfait modèle de simplicité et d'amour, d'amour en actes et en charité.
*

Trois années de suite, une lumière apparaissait tous les vendredi dans la hutte de la Résurrection du Seigneur qui appartient à la petite Sainte Anne, et dans laquelle le père spirituel Sabbas vivait. Les ascètes attribuaient cette apparition au fait que père Sabbas avait apporté en ce lieu le crâne de son mémorable Staretz Hilarion d'Iviron. Le staretz Hilarion avait toujours honoré le vendredi par un jeûne total.

*

Saint Silouane avait souvent l'habitude de prier ainsi: " Seigneur, Donne-moi des larmes, afin que mon cœur puisse pleurer avec amour pour mon frère."

*

Un staretz disait: Les larmes du moine mêlées à sa sueur peuvent purifier son âme."

*

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après Archimandrite Ioannikios 
An Athonite Gerontikon
Publications of the Holy Monastery
Of St. Gregory Palamas, Thessaloniki
 Grèce 1997

Aucun commentaire: