"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

dimanche 31 août 2008

Saint Théophane le Reclus/ Psaume 118 (11)


Святитель Феофан Затворник

Teth. Boue, argile. Les difficultés forment l'âme.

La neuvième octave est placée sous le signe de la lettre Teth. Boue, argile. La boue signifie la saleté, mais elle peut-être utilisée pour guérir, et on fait en argile des récipients utiles. D'une manière similaire, le Seigneur façonne l'âme par divers moyens qui sont : la grâce et sa parole (v. 65, 66) la vie triste ou heureuse (v. 67, 68) avec le consentement de Dieu, la persécution humaine (v. 69, 70) et la conviction que tout ceci est sous l'influence directe de Dieu, et ainsi tout est pour le bien de l'homme. (v. 71, 72)
Dans l'octave précédent, il fut montré comment un pécheur est arraché au péché et se tourne vers Dieu, ici l'on voit comment la perfection intérieure est façonnée par le Seigneur par les circonstances extérieures de la vie.

Verset 65 : "Tu as agi avec bonté envers ton serviteur Seigneur, selon ta parole."

Qui peut dire une telle chose ? Celui qui a été converti par la grâce de Dieu du péché à la vertu. On ne peut s'empêcher de voir comment les paroles de Dieu sont accomplies : le Seigneur ne veut pas la mort du pêcheur, mais il veut l'enseigner et le sauver de façons diverses.

Verset 66 : "Apprends-moi la bonté, la rectitude de la vie et la connaissance, parce que j'ai eu foi dans tes commandements."

Le Seigneur a donné en partage la bonté, et il a enseigné l'homme afin qu'il comprenne qu'il n'est nulle autre voie, si ce n'est celle des commandements. Cependant, ayant commencé à cheminer sur cette voie, l'homme comprend immédiatement son ignorance et son impuissance, et il demande à Dieu de lui enseigner la bonté - l'amour des hommes, la rectitude de la vie - l'art de la vertu active - la sagesse - la connaissance des choses divines. C'est un programme éducatif complet. D'abord est la foi est la confiance en la parole de Dieu, et maintenant la demande de la grâce de Dieu.

Verset 67 : "Avant d'être humilié j'ai péché, aussi j'ai gardé ta parole."

A partir de maintenant, on décrit la pédagogie divine par les moyens extérieurs : affliction, malheur et deuils. Le prophète insiste sur le fait qu'ils conduisent sur le chemin de la vertu et comment dans les mains de la Divine Providence, ils sont souvent un moyen sûr - si ce n'est le seul- d'amener le changement et la perfection chez l'homme. C'est pourquoi ceux qui recherchent la perfection mènent une vie (pleine) de privations.

Verset 68 : "Tu es bon Seigneur, en ta bonté, enseigne-moi tes jugements."

La richesse et la pauvreté, le renommée et l'obscurité, la gouvernance de soi et l'humble obéissance et toutes les autres positions et circonstances de la vie, sont des moyens pour former le caractère dans les mains de Dieu. Chacun reçoit ce qui est mieux pour lui, car le but de l'existence, est la perfection morale et tout en notre vie est dirigée vers cette fin par Dieu.

Verset 69 : "L'injustice des orgueilleux s'est multipliée contre moi, et moi, de tout mon cœur je scruterai tes commandements."

Il nous est montré comment les fausses accusations servent à la perfection morale dans les mains de Dieu. Elles deviennent une méthode d'éducation dans la piété. Le Sauveur a dit aux apôtres qu'ils n'étaient pas de ce monde et que le monde entier les haïrait.

Verset 70 : "Leur cœur s'est caillé comme le lait ; mais moi j'ai médité ta loi."

Par nature le cœur humain est pur, doux, chaud, cependant quand le vice y entre, il devient plus froid, plus dur, plus sombre. Comme le lait qui devient épais, moins fluide, la fausseté resserre le cœur, sa douceur naturelle est abîmée par la méchanceté et la malice. Avec le péché à l'intérieur et la pauvreté des orgueilleux autour de lui, le croyant devient encore plus convaincu de s'en tenir aux commandements de Dieu, car en eux, il trouve un appui contre ses propres péchés, et le soulagement contre les attaques des méchants.

Verset 71 : "C'est un bien pour moi que tu m'aies humilié, pour que j'apprenne tes jugements."

Le prophète étant enseigné par l'entraînement moral des misères de l'existence et les fausses accusations, remercie Dieu maintenant de l'avoir conduit à travers ce triste chemin de connaissance, car il n'est pas possible sans lui d'apprendre à ne pas pécher.

Verset 72 : "Mieux vaut pour moi la loi de ta bouche, que des monceaux d'or et d'argent. "

C'est la conviction par laquelle l'âme existe dans la fournaise des tentations, la loi a pénétré tous ses mouvements, tous ses désirs, elle donne à l'intellect une réponse à tous ses problèmes, satisfait les aspirations du cœur et lie la puissance de la volonté.

Le Psaume 118
d'après le commentaire de
Saint Théophane le Reclus

Edition abrégée du T.R.P. Gleb VLESKOFF
du Monastère de Novo Diviyevo 
( U.S.A.)
Version française de Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de Père Gleb Vleskoff
(Psaume dans la version de l’Archimandrite Placide)

Site orthodoxe Polonais en français



Là, où est l'Église, là est aussi l'Esprit de Dieu; et là où est l'Esprit de Dieu, là est l'Église…
St. Irénée de Lyon



Il n’y a pas de hasard dans la vie. Les gens que nous rencontrons, les endroits que nous visitons, les sites internet que nous découvrons… Rien n’est dû au hasard, mais au même temps chaque chose a son but qui nous échappe pour l’instant. Un simple site de la paroisse…Mais qui sait? Peut- être sera-t- il pour toi cher Visiteur un début de…Et pourtant je ne vais pas finir cette phrase. Je te laisse le faire. Maintenant au nom de tous les paroissiens, je te souhaite la bienvenue sur ce site et je t’attends à Białowieża, dans notre Église avec la seule iconostase en porcelaine en Pologne.

Recteur de la Paroisse de St. Nicolas à Białowieża

Pr. Sergiusz Korch

Visitez le site: 
http://www.bialowieza.cerkiew.pl/fr/index.php







Agni Parthene/ Vierge Pure ( Roumain) Chant& Video

Visiteurs

samedi 30 août 2008

Saint Théophane le Reclus/ Psaume 118 (10)


Святитель Феофан Затворник

Heth. Le péché. Comment briser son lien.

La 8ème octave est placée sous le signe de la lettre Heth. Le péché. Le prophète ne parle pas ici du péché proprement dit, mais de la manière pour le pécheur de se libérer de son lien, et quel moyen il utilise pour rester sur le droit chemin. Le pécheur est envisagé au moment même ou s'éveillant du péché, il décide de cesser de pécher.
Devant lui se trouve le monde et ses délices et le Seigneur avec ses commandements, les ayant considérés l'un et l'autre, il choisit la loi (v. 57); cependant les vieilles habitudes ne sont pas vaincues aisément et il appelle Dieu à l'aide (v. 58) ; ayant reçu le pardon de Dieu, il envisage une nouvelle vie (v. 59); pourtant sa décision ne fait pas de lui une personne différente sur le champ, il doit s'abstenir du péché et le vaincre (v. 60); le prophète lui offre des moyens puissants pour atteindre ce but: la prière nocturne (v 52), les contacts avec des gens croyant en Dieu (v. 63) et la remise entre les mains du Dieu de miséricorde de son destin. (v. 64)

Verset 57 : "Tu es ma part, Seigneur ; j 'ai résolu de garder ta loi." 

C'est la première et la plus importante rupture avec le péché. Après plusieurs hésitations, doutes, l'âme avec l'aide de Dieu parvient à réaliser que le péché n'est que déception, et que la garde des commandements est la vraie vie.

Verset 58 : "J'ai supplié ta Face de tout mon cœur ; aie pitié de moi, selon ta parole."

Le pécheur voit clairement la multitude de ses péchés, son impuissance et sa culpabilité et dans un sentiment de repentance, il se prosterne devant Dieu, demandant son pardon. Ceci est aussi suivi par la confession et l'absolution du prêtre dont l'autorité vient des apôtres.

Verset 59 : "J'ai réfléchi à tes voies, et j'ai tourné à nouveau mes pas vers tes témoignages."

La repentance ayant été exprimée, le pardon des péchés reçu, toutes les habitudes pécheresses continuent pourtant à entraîner vers elles ! Que faire ? Une nouvelle manière de vivre devrait être considérée en général et d'une façon détaillée aussi, et dirigée selon les voies de Dieu.

Verset 60 : "Je suis prêt, et sans aucun trouble, pour garder tes commandements."

L'entrée sur un nouveau chemin de la vie peut se révéler pleine d'obstacles, pourtant quand l'ordre d'une nouvelle vie a été considéré, ceci a été prévu et la préparation a été faite, faisant que la décision prise ne connaît nul remise en cause.

Verset 61 : "Les filets des pécheurs m'ont enlacé, mais je n'ai pas oublié ta loi."

La décision prise pouvait être sérieusement ébranlée par les amis de la vie pécheresse précédente ou par les habitudes antérieures, pourtant rien ne fera vaciller celui qui a pris un engagement ferme de garder la loi de Dieu. De cette façon, tous les liens avec le péché sont coupés, mais ce n'est pas la fin des tentations. La force est nécessaire pour faire le bien et le Prophète offre trois possibilités.

Verset 62 : "Au milieu de la nuit je me levais pour te confesser, au sujet des décrets de ta justice.

Les apôtres, saint Paul, Silas et de nombreux ascètes chrétiens avait une coutume de se lever la nuit pour prier, quand l'intellect est envahi par le sommeil et perd sa fermeté.
Ce lever au milieu de la nuit est une sorte de condensé des autres méthodes de lutte spirituelle le manque de repos par le corps, l'abstention de nourriture, le refus de se laisser aller au divertissement et tout effort vers le salut.


Verset 63 : "Je fais partie de tous ceux qui te craignent, et qui gardent tes commandements."

L'amitié de ceux qui craignent Dieu, et des exemples de la vie en Dieu, incitent à l'émulation comme les conversations et les lectures des vies des Saints et les travaux des saints Pères.

Versets 64 : "De ta miséricorde, Seigneur, la terre est pleine : enseigne-moi tes jugements."

Le prophète s'instruit lui-même dans les voies et manières spirituelles, il apprend des autres par la parole et l'exemple, pourtant il pense que cela ne suffit pas, et se tourne vers le Seigneur, demandant la connaissance et la réussite : montre-moi comment faire.

Le Psaume 118
d'après le commentaire de
Saint Théophane le Reclus

Edition abrégée du T.R.P. Gleb VLESKOFF
du Monastère de Novo Diviyevo 
( U.S.A.)
Version française de Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de Père Gleb Vleskoff
(Psaume dans la version de l’Archimandrite Placide)

Agni Parthene/ Vierge Pure ( Slavon) Chant& Video I

Le site des sites orthodoxes


Le site le plus complet sur l'orthodoxie:



aller sur: 

LISTES DES CATEGORIES
En français (175/175)
Assemblée des évêques orthodoxes de France (52/53), Pays-Bas et Belgique (3/9), Monastères en France (8/8), Paroisses en France (38/41), Etablissements scolaires en France (9/9), Fraternités, communautés et organisations en France (11/11), Actualités, médias en français (11/11), Livres en français (12/12), ...

Orthodoxie (208/2866)
Eglises orthodoxes autocéphales (105/2022), Patriarcat Œcuménique de Constantinople (42/519), Patriarcat d'Alexandrie (0/10), Patriarcat d'Antioche (6/206), Patriarcat de Jérusalem (0/29), Église orthodoxe russe (29/1950), Patriarcat de Géorgie (0/28), Patriarcat de Serbie (14/304), Patriarcat de Roumanie (23/308), Patriarcat de Bulgarie (2/84), Église orthodoxe de Grèce (10/159), Église orthodoxe de Pologne (1/44), Église orthodoxe en Amérique (4/260), Sites orthodoxes dans les différentes langues du monde (6/10), Orthodoxie dans le monde (91/803), Russie orthodoxe (1/380), États-Unis (0/37), Canada (0/2), Grande Bretagne (0/4), Australie et Nouvelle-Zélande (0/6), Allemagne (0/11), Serbie et Monténégro (10/151), Hongrie (0/4), Italie (0/9), Suède (0/1), ...

Dogmes orthodoxes (84/3574)
Bases de l'Orthodoxie (10/595), Questions et réponses (1/127), Sermons (5/247), Bible (3/102), Théologie, héritage des Pères de l'Église (11/323), Office religieux (5/164), Calendriers, prénoms (5/212), Fêtes (1/60), Carêmes (0/30), Saints et martyrs (16/669), Nouveaux Martyrs (1/85), Icônes révérées (3/157), Miracles (1/71), Prières, livres de prières (4/268), Histoire de l'Église (6/127), ...

Culture, art et science (90/3289)
Peinture d'icônes (21/574), Musique (26/1270), Photographie (6/99), Architecture (5/86), Littérature (7/446), Librairies électroniques (14/440), Science (6/203), Histoire (7/196), Médecine (2/100), Psychologie (1/26), Philosophie (1/31), ...

Médias orthodoxes (22/875)
Actualités (3/127), RSS (1/53), Journaux (2/170), Magazines (7/185), Médias diocésains (4/99), Télévision (0/46), Stations radio et programmes (1/62), ...
Église orthodoxe russe (29/1950)
Monastères (7/252), Paroisses (11/1069), Église russe hors-frontières (ERHF) (4/152), Vieux croyants (0/20), Église orthodoxe d'Ukraine (0/21), Exarchat de Biélorussie (0/14), Église orthodoxe de Moldavie (0/5), Église orthodoxe du Japon (0/9), Église orthodoxe de Chine (0/4), Départements, commissions et conseils du Synode (0/30), Diocèses (4/175), ...

Internet orthodoxe (62/1807)
Portails-web orthodoxes (2/76), Annuaires des sites web, ratings, systèmes d'échange de bannière (1/64), Conception et développement de sites web, logiciels (0/45), Papiers peints (fonds d'écran) (0/18), Hébergement web orthodoxe (0/21), Bases de données, dictionnaires, information, recherche (5/124), Tableaux d'annonces (2/18), Mailings (0/22), Boutiques en ligne (1/113), Communication inter-orthodoxe (22/213), Pages personnelles du clergé (4/121), Pages personnelles de laïques (7/332), ...

Vie de l'Église (94/2992)
Education (28/715), Académies de théologie et séminaires (0/86), Instituts et universités orthodoxes (4/39), Ecoles et lycées orthodoxes (3/88), Matériel didactique (2/90), Monachisme (3/25), Vie familiale (8/455), Femme orthodoxe (0/55), Enfants, éducation (7/217), Rencontres, annonces (0/29), Art culinaire orthodoxe (0/47), Commerce et activité économique (10/664), Emploi (0/11), Editions, imprimeries (5/137), Magasins (3/322), Entreprises industrielles (2/147), Expositions, foires (0/20), Pèlerinages, voyages (11/357), Vacances d'été pour enfants et adultes (5/72), Restauration d'églises et de monastères (1/84), ...

Église et société (39/1208)
Missionnariat (10/511), Etudes des sectes, position envers les autres religions pseudo-chrétiennes (1/130), Eglise et Etat, politique (5/130), Eglise et armée (0/47), Le secret de l'arbitraire (5/151), Bienfaisance, charité (9/180), Fraternités, communautés de sœurs, organisations religieuses (8/165), O.N.G. (Organisations non gouvernementales) (5/226), Mouvements de jeunesse (5/140), ...
Les langues:

Sites en langues: Русский - 3418, English - 1834, Românã - 480, Српски - 303, Ελληνικά - 247, Française - 175, Deutsch - 133, Български - 112, Українська - 86, Polski - 64, Español - 60, Italiano - 54, Georgian - 34, Nederlands - 31, العربية - 31, Český - 26, Suomi - 20, Svenska - 18, Slovenčina - 14, Português - 13, 日本語 - 12, Беларускi - 10, Magyar - 9, Shqip - 7, 中文 - 6, Eesti - 6, Dansk - 5, 한국어

vendredi 29 août 2008

Saint Théophane le Reclus/ Psaume 118 (9)

Святитель Феофан Затворник


Zaïn. L'olive, l'huile. La consolation dans les épreuves.

La 7ème octave est placée sous le signe de la lettre Zaïn, l'olive. L'huile est faite à partir de l'olivier, qui est le symbole de la miséricorde de Dieu et de tout ce qui console et calme.
Ici sont assemblés les dits qui expriment la douleur de l'âme et les façons de la consoler : douleur à cause de la lenteur avec laquelle les promesses de Dieu s'accomplissent (v. 49), les circonstances humiliantes de la vie (v. 50), l'arrogance et les moqueries des ennemis (v. 51, 52) l'accroissement du péché et de l'impiété (v. 54) et dans toutes ses afflictions, la consolation est cherchée en Dieu et en sa Sainte loi. (v. 55, 56)

Verset 49 : " Souviens-toi de ta parole à ton serviteur ; par elle tu m'as donné l'espérance."

Le Seigneur a fait des promesses au Roi David et il a fait des promesses à tous ceux qui croient en lui, cependant quand elles ne s'accomplissent pas, l'âme élève une prière d'appel à l'aide qui repose sur les propres paroles de Dieu : ayant confiance en tes paroles, je commençais à espérer.

Verset 50 : "Ceci m'a consolé dans mon humiliation : que ta parole m'a donné la vie."

Les circonstances humiliantes et dégradantes se font jour, qui poussent l'âme à rechercher protection dans la parole de Dieu. Cette humiliation peut aussi venir de la compréhension de nos propres faiblesses, ou bien elle peut nous être envoyée pour briser notre orgueil ou éprouver notre patience. Dans tout cela, l'âme trouve la consolation par son espérance dans les paroles de Dieu.

Verset 51 : "Les orgueilleux ont entièrement transgressé tes préceptes, mais je n'ai pas dévié de ta loi."

Les fiers et les insolents transgressent la loi. Leur succès et leur impunité troublent le juste, cependant ayant le témoignage d'une conscience pure, il est consolé et reste fidèle aux voies de Dieu.

Verset 52 : "Je me suis souvenu, Seigneur, de tes décrets éternels et j'ai été consolé."

Se souvenant des jugements de Dieu envers les hommes du passé, on peut voir combien Dieu apprécie et honore ceux qui souffrent pour l'amour de la vertu et font honte aux impies. Ceci est source de consolation.

Verset 53 : "Le découragement m'a saisi à cause des pécheurs qui délaissent ta loi."

L'expansion de l'impiété et de la perversion affligent le cœur vertueux. Ceux qui aiment Dieu sont attristés non seulement par ce qu'ils doivent endurer de la part des méchants mais parce qu'ils souffrent pour les méchants eux-mêmes.

Verset 54 : "Tes jugements étaient le sujet de mes cantiques dans le lieu de mon exil."

Chanter est une façon notoire d'élever son esprit. Dans toutes ses tribulations, le prophète David a chanté des psaumes pour relever son courage et soutenir son espoir en Dieu.

Verset 55 : "Dans la nuit, je me suis souvenu de ton Nom Seigneur, et j'ai gardé ta loi."

Dans la quiétude de la nuit, le croyant se lève pour prier et se souvenir de Dieu son créateur et sa providence, plein de miséricorde et de Justice, voulant toujours être sous sous sa protection, il s'encourage à garder Sa loi. La prière nocturne est un moyen ferme de fortifier l'espérance.
Dans une autre interprétation : bien que les ennuis, les désastres, les malheurs et toutes sortes d'échecs plongent mon âme dans les ténèbres et ébranlent ma loyauté pour ta loi, je me souviens de ton nom, y trouve consolation et je te reste fidèle.

Verset 56 : "Ceci m'est advenu, parce que j'ai recherché tes jugements."

Le souvenir de la loi est tel qu'il me fait rechercher ses ordonnances ou le souvenir de Dieu a été affermi en moi parce que j'ai cherché tes ordonnances. Le prophète, ayant mentionné les diverses afflictions et moyens de consolation choisis, nous dit enfin sur quoi nous reposer : ayant décidé d'être agréable à Dieu en cheminant dans sa Sainte Volonté, gardons toujours mémoire de Dieu, nous consacrant à lui et attendant son soutien dans toute bonne entreprise.

Le Psaume 118
d'après le commentaire de
Saint Théophane le Reclus

Edition abrégée du T.R.P. Gleb VLESKOFF
du Monastère de Novo Diviyevo 
( U.S.A.)
Version française de Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de Père Gleb Vleskoff
(Psaume dans la version de l’Archimandrite Placide)

Agni Parthene/ Vierge Pure ( Anglais) Chant& Video II

jeudi 28 août 2008

Saint Théophane le Reclus/ Psaume 118 (8)


Святитель Феофан Затворник

Vav. Ancre. L'espoir ancré en Dieu.

La 6ème octave est placée sous le signe de la lettre Vav, l'hameçon, l'ancre. L'ancre est utilisée pour immobiliser un bateau d'une manière sûre malgré les vagues ; l'ancre est le symbole de l'espoir, de la confiance. Tel est le sens que lui donne le prophète dans tous ces vers. Les quatre premiers décrivant la base de l'espoir :la parole infaillible des promesses de Dieu (v. 41,42) les Jugements de Dieu vis à vis de ceux qui sont pieux et des méchants (v.43,44), les quatre derniers vers décrivent l'état dans lequel l'espoir a pénétré dans le cœur : l'ample démarche, la proclamation courageuse de la vérité, la recherche de la meilleure part (Luc 10,42) et l'habitation patiente dans la piété.

Verset 41 : "Que ta miséricorde vienne sur moi, Seigneur, et ton salut, selon ta parole,"

Le Seigneur a dit qu'il n'abandonnerait pas ceux qui viennent à lui, c'est pourquoi le prophète se tourne vers Dieu avec la prière suivante : "Sauve-moi selon ta grande miséricorde !" La force de conviction et la certitude inébranlable en la miséricorde de Dieu ont leur fondement seulement dans la parole de Dieu. Et s'il est nécessaire d'en appeler à l'espérance, il suffit alors de relire la parole de Dieu, avec la ferme résolution d'y obéir.

Verset 42 : "et je pourrai répondre à ceux qui m'insultent car j'ai espéré en tes paroles."

L'espérance enseignera ce qu'il convient de répondre à ceux qui font des reproches. Cependant l'expérience véritable de la miséricorde de Dieu et de son Salut sera une raison ferme et une justification pour l'espérance. C'est ce qui a donné aux martyrs la force d'endurer leurs souffrances.

Verset 43 : "Et n'enlève pas entièrement de ma bouche la parole de vérité, car j'ai mis toute mon espérance en tes jugements."

Le péché éloigne la parole de Dieu, car il est honteux de proclamer des paroles de vérité qui ne soient pas justifiées par des actions, ou la foi en la providence de Dieu.

Verset 44 : "Et je garderai toujours ta loi, éternellement et dans les siècles des siècles."

Ayant vécu ce qui a été mentionné, le croyant décide de garder la loi divine, là est la condition requise pour que l'espérance naisse. Pourtant qui est sans péché ? Peu importe combien de fois l'on chute, il faut se relever, purifier sa conscience par la repentance et se résoudre à nouveau à garder la loi.

Verset 45 : "J'ai marché au large, car j'ai recherché tes commandements."

Le large est le résultat direct de la loyauté envers les commandements de Dieu. La passion enchaîne, empêchant la piété. Celui qui s'est consacré à Dieu n'est entravé par rien, même dans l'affliction, le témoignage de sa conscience le convainc de sa loyauté envers Dieu et dilate son cœur.

Verset 46 : "Je parlerai de tes témoignages devant les rois, et je n'éprouverais pas de honte."

Le témoignage de la vérité est la conséquence directe de la loyauté envers la loi et de la garde des commandements. Les paroles peuvent aussi s'appliquer au témoignage des martyrs et à l'audace de ceux qui sont pieux, si résolu par leur espoir en Dieu qui n'abandonne pas ses serviteurs.


Verset 47 : "Et je méditais tes commandements que j'ai grandement aimés."

La recherche du seul bien nécessaire est un autre fruit de l'espérance: recherche d'abord le Royaume de Dieu ( Matthieu 6:33), non seulement en esprit, mais dans l'action aussi. Il est impossible de ne pas être occupé par des choses terrestres, en y vivant, mais de telles choses ne devraient pas repousser au second plan ce qui concerne le salut, qui, de toutes choses, est la plus importante.

Verset 48 : "J'ai élevé mes mains vers tes commandements que j'ai aimés, et je réfléchissais sur tes jugements."

Le séjour sans faille sur la voie de la piété ou la patience qui l'accompagne est le dernier fruit de l'espérance mûrie à l'intérieur de l'âme. Les faits, les actes sont la fin de tout enseignement ; le royaume de Dieu n'est pas fait de paroles mais de force (1 Cor 4,20). Pour l'atteindre la continuité et la patience sont nécessaires, et où pourraient-elles être requises si ce n'est dans l'espérance ?


Le Psaume 118
d'après le commentaire de
Saint Théophane le Reclus

Edition abrégée du T.R.P. Gleb VLESKOFF
du Monastère de Novo Diviyevo 
( U.S.A.)
Version française de Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de Père Gleb Vleskoff
(Psaume dans la version de l’Archimandrite Placide)

Agni Parthene/ Vierge Pure ( Anglais) Chant& Video I

mercredi 27 août 2008

Saint Théophane le Reclus/ Psaume 118 (7)


Святитель Феофан Затворник

Hé. Voici… la Consécration à Dieu est l'Eve de l'espoir.

La 5ème octave est caractérisée par la lettre Hé. Voici. Voici ce qui doit être fait : cherchez en Dieu l'esquisse de la voie du bien (33) la connaissance (34) et la force (35). Mais peu importe combien vous la demandez à Dieu, vous n'obtiendrez rien si vous ne faites pas vous-même des efforts pour y parvenir. C'est par une application conjuguée de la liberté et de la grâce que surgit une vie véritablement en Dieu. Imposez-vous de faire toutes bonnes actions, veillez à ce que vos intentions soient pures et dépourvues d'égoïsme, ne vous laissez pas emporter par la vanité, que seule la crainte de Dieu vous anime. Les pensées mauvaises s'immisceront mais laissez alors la repentance être le décor de votre vie. (39) Ayant fait tout cela, remettez-vous entre les mains de Dieu, vous efforçant seulement de lui plaire.(40)

Verset 33 : "Prescris-moi, Seigneur, la voie de tes jugements, et je la rechercherai sans cesse."

Prescris ta loi, enseigne-moi, inscris dans ma conscience, montre-moi clairement ce que je devrais faire et quand je la comprendrai alors je m'efforcerai d'accomplir ta loi de toute la puissance de mon âme. Je rechercherais ta loi sans discontinuer. Donne-moi d'incliner sans cesse vers ta loi, revivifie ma conscience, que la loi soit par mon être avec toute la force de ma nature.

Verset 34 : "Donne-moi l'intelligence, et je scruterai ta loi, et je la garderai de tout mon cœur."

La loi est bonne seulement quand elle est appliquée, d'où la prière: "Donne à mon intellect une perspective telle qu'il sera toujours capable de déterminer comment agir avec justesse. Ayant compris ta loi, je la rechercherai, la pénétrerai, l'éprouverai et la garderai de tout mon cœur." Plus les occasions de l'éprouver seront nombreuses, plus forte sera mon habitude de garder la loi.

Verset 35 : "Conduis-moi sur le chemin de tes commandements, car je veux le suivre."

Je veux marcher sur le chemin de tes commandements, mais je ne sais comment le faire, des obstacles se dressent devant moi et je suis faible, guide-moi, conduis-moi, enseigne-moi. Le chrétien ne doit pas tant prier pour obtenir une direction, mais pour que lui soient donnés le savoir et la possibilité d'utiliser les indications données par le Sauveur

Verset 36 : "Incline mon cœur vers tes témoignages, et non vers la convoitise."

Incline mon cœur vers tout ce dont tu as témoigné, que mes sentiments et mes intentions soient toujours préoccupées par ta volonté. Que je ne sois pas éloigné par les choses de ce monde plus qu'il n'est nécessaire pour ma vie spirituelle. L'amour des possessions plus que toute autre chose empêche l'accomplissement de la loi. Job a montré comment aimer Dieu pour lui-même.

Verset 37 : "Détourne mes yeux, pour qu'ils ne voient pas la vanité ; fais-moi vivre en ta voie."

Que je ne sois pas emporté par la vanité ou la beauté et que je devienne indifférent à Ta loi, que je ne sois pas tenté par la gloire humaine ou les autres avantages terrestres, mais seulement par l'amour de l'accomplissement de tes commandements.

Verset 38 : "Rends persuasive ta parole pour ton serviteur, afin qu'il te craigne."

Imprime Ta loi dans ma conscience afin que je m'efforce toujours de l'accomplir, et que Ta crainte, commencement de la sagesse, me protège et m'empêche d'éviter l'accomplissement de Tes paroles.

Verset 39 : "Ecarte de moi l'opprobre, que je redoute, car tes décrets sont pleins de douceur."

J'ai péché, je suis couvert de honte et mérite les reproches, le Baptême m 'a purifié mais j'ai péché à nouveau, et le seul refuge qui m'est laissé est la repentance dont Le Seigneur a dit : "Il y a de la joie au ciel pour un seul pécheur qui se repent." Et puisque le péché est toujours proche de nous, que la repentance soit la base de notre vie.

Verset 40 : "Voici que j'ai désiré tes commandements ; fais-moi vivre en ta justice."

Cette octave montre le principe de la vie spirituelle, à savoir que la quête et l'effort total appartiennent à l'homme, mais que les fruits poussent et mûrissent par la grâce de Dieu. "Expose tes épreuves au Seigneur, espère en lui et il agira." (Ps 36, 5)

Le Psaume 118
d'après le commentaire de
Saint Théophane le Reclus

Edition abrégée du T.R.P. Gleb VLESKOFF
du Monastère de Novo Diviyevo 
( U.S.A.)
Version française de Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de Père Gleb Vleskoff
(Psaume dans la version de l’Archimandrite Placide)

Chants & Eglises/ Grèce/

mardi 26 août 2008

Saint Théophane le Reclus/ Psaume 118 (6)


Святитель Феофан Затворник


Daleth. Porte de la repentance.

La 4ème octave est caractérisée par la lettre Daleth. Porte. "Ouvre les portes de la repentance…"chante l'Eglise. La repentance est le sujet de cette octave. Le prophète s'empare du pécheur repentant et rappelle le chemin de la conversion, de la première stimulation de la conscience à l'entrée décisive sur la voix des commandements. Celui qui se repent passe par des dispositions différentes : les portes de la repentance (v. 25, 26, 27), un état transitoire (v.28, 29) et les portes qui mènent à une vie juste. (v.30, 31, 32).

Verset 25 : "Mon âme est collée contre terre, fais moi vivre, selon ta parole."

Les passions et le péché nous attirent vers la terre, la vie spirituelle vers les cieux. La crainte de Dieu et la conscience ne se satisfont pas des choses terrestres elles reconnaissent le lien mortel du péché et des passions et veulent être libres mais elles n'en ont pas la force. C'est pourquoi elles en appellent à l'aide divine dans la prière : fais-moi vivre selon ta parole, car tu ne veux pas la mort du pécheur. 


Versets 26 : "Je t'ai exposé mes voies, et tu m'as écouté, enseigne-moi tes jugements."

La vie d'un pécheur n'est renouvelée cependant qu'après la confession des péchés et l'absolution dans le sacrement de pénitence. L'assurance du pardon, cette porte de la miséricorde, est le soleil d'une vie juste. C'est le temps pour vous de prendre la décision de s'amender : j'ai cheminé selon ma voie propre et je me suis perdu : enseigne-moi tes voies.

Verset 27 : "Fais-moi comprendre la voie de tes jugements, et je réfléchirai sur tes merveilles."

Comment discerner la voie juste de celle qui est fausse ? Ce qui semble bon, de ce qui est mal ? Certaines choses sont en place à un certain moment, certaines choses sont bonnes pour ceux que vivent dans le monde, d'autres pour ceux qui vivent reclus. La parole de Dieu révèle toutes ces complications de la vie, offre des solutions et éclaire, c'est pourquoi sois attentif aux merveilles de Dieu, intensifie tes réflexions sur elles.

Verset 28 : "Mon âme s'est assoupie, prise d'acédie, fortifie-moi par tes paroles."

De tout ce qui a déjà été dit, il semblerait qu'à partir de maintenant tout devrait être facile ! C'est là que l'on voit combien est difficile le combat contre le péché. Des attaques viennent de l'intérieur, le pécheur repenti est frappé par la faiblesse de son énergie morale, il s'ennuie, il n'a plus de volonté, il est abattu, apathique, il s'endort à la tâche… c'est le désert de la chute. Soyez posé et restez éveillé, priez et restez dans l'ordre établi de votre vie spirituelle, vous affermissant par les paroles de Dieu.

Verset 29 : "Eloigne de moi la voie de l'injustice, et, par ta loi, aie pitié de moi."

Le péché fait pression, les impulsions passionnées envahissent l'être de l'intérieur tandis que les rencontres et les influences extérieures entraînent à toutes les iniquités. Celui qui s'est repenti prie Dieu d'avoir pitié de lui, en lui conférant le pouvoir de garder la loi, en laquelle est toute sa force.


Verset 30 : "J'ai choisi la voie de la vérité, je n'ai pas oublié tes décrets."

Résister et éviter le péché est comme entrer dans une pièce éclairée en venant d'une pièce sombre, c'est comme une marche volontaire dans les commandements, l'âme incline maintenant vers la voie de la vérité, qui est vie selon les évangiles, renforcée par la connaissance des jugements de Dieu, qui sont les promesses de Dieu à ceux qui cherchent Ses voies.

Verset 31 : "Je me tiens collé à tes témoignages, Seigneur, ne me remplis pas de honte."

Le péché ne disparaît pas après avoir été repoussé une ou même plusieurs fois, cependant par une opposition ferme les liens malins, sont défaits et l'âme s'attache aux voies de la justice. Les impulsions pécheresses reviennent, mais celui qui se repent espère y résister en s'attachant à Dieu.

Verset 32 : "J'ai couru dans la voie de tes commandements, quand tu as dilaté mon cœur."

Les passions contiennent et rétrécissent le cœur (la pitié de soi), les soucis s'élèvent toujours pour empêcher les bonnes actions que l'on veut faire, et cela d'autant plus que le cœur a encore un penchant pour le péché ; cependant quand le Seigneur confère sa grâce, le cœur se dilate et la sympathie pour le péché et le dualisme de la volonté cessent. "Non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est en moi" ( 1 Cor. 15: 10)

Le Psaume 118
d'après le commentaire de
Saint Théophane le Reclus

Edition abrégée du T.R.P. Gleb VLESKOFF
du Monastère de Novo Diviyevo 
( U.S.A.)
Version française de Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de Père Gleb Vleskoff
(Psaume dans la version de l’Archimandrite Placide)

Monastères des Météores ( en Anglais)


- The funniest movie is here. Find it

lundi 25 août 2008

Saint Théophane le Reclus/ Psaume 118 (5)

Святитель Феофан Затворник


Ghimel. Le chameau, les difficultés de la vie spirituelle.

La troisième lettre, Ghimel signifie chameau. C'est le plus endurant de tous les animaux. Ceux qui marchent dans la voie des commandements sont pareils à lui, plus particulièrement au commencement quand ils en ont peu le goût, mais aussi plus tard quand la pression des ennemis extérieurs devient un fardeau par rapport à la disposition intérieure. Tout ceci est vaincu par l'adhésion à la promesse donnée. C'est ce dont parle cette octave que l'on pourrait intituler : des difficultés rencontrées sur la voie du Bien.

Verset 17 : "Donne ton salaire à ton serviteur, fais moi vivre, et je garderai tes paroles."

Au début, mais aussi au cours de la vie spirituelle, on ressent un certain ennui : on ne voit aucun résultat, seulement les épreuves. Un état d'engourdissement de l'âme prévaut, comme si la grâce de Dieu s'était en allée : cet état d'insensibilité est donné pour que l'on réalise son impuissance et pour rechercher sa délivrance de Dieu seulement, avec patience et dans la prière.

Verset 18 : "Enlève le voile de mes yeux, et je comprendrai les merveilles de ta loi."

Depuis le temps de la chute, l'homme est aveugle et c'est seulement lorsqu'il approche de Dieu qu'il voit. Pourtant parmi les gens qui vivent avec Dieu, il arrive un état d'oubli où les pensées salutaires et stimulantes sont éloignées, l'on oublie qui l'on est et ce que l'on attend de nous. Ceci n'est pas toujours suivi de grandes fautes, cependant l'énergie intérieure s'amenuise et l'ordre spirituel est dérangé.

Verset 19 : "Je suis étranger sur la terre ne me cache pas tes commandements."

Un voyageur s'efforce d'aller vers son but, passant les paysages, ne s'attardant nulle part. Pourtant, très souvent, l'homme vit comme s'il devait rester sur terre éternellement. Comment peut-il ne pas oublier son éternelle destination, et ne pas se laisser prendre par les choses de ce monde ?

Verset 20 : "Mon âme a souhaité avec ardeur de désirer en tous temps tes décrets."

En dépit de toutes ces dispositions mauvaises, l'âme désire ardemment être avec Dieu. La volonté cependant est affaiblie, et c'est la seule force de la raison qui continue. Ceci est une attaque de la volonté par la répugnance : on tombe dans un état d'indolence envers toute activité de l'esprit.

Verset 21 : "Tu as châtié les orgueilleux, maudits soient ceux qui se détournent de tes commandements ."

L'orgueil, la suffisance répugnent à Dieu. Celui qui a une haute opinion de lui-même trébuche souvent pour une vétille, et ne peut être ramené au sens commun; il est attaqué par des passions honteuses et ressent le retrait de la grâce de Dieu. C'est la tentation intérieure, la tentation extérieure est le fait des orgueilleux et peut être très pénible - le prophète prie pour en être éloigné.

Verset 22 : "Ecarte de moi l'opprobre et le mépris, car j'ai recherché tes témoignages."

Ceux qui vivent dans la crainte du Seigneur doivent supporter le mépris mais quant il devient insupportable, ils demandent de l'aide à Celui qui a promis de protéger ses serviteurs. Le mépris supprime toute énergie, celui qui doit le supporter demande soit à être raffermi pour l'endurer, ou d'en être délivré, comprenant cependant que rien ne peut enlever le pus de l'orgueil mieux que le mépris.

Verset 23 : "Car les princes ont siégé et ont tenu des mauvais propos contre moi, mais ton serviteur réfléchissait sur tes jugements."

Le Seigneur a promis la béatitude, et non la calomnie, pourtant comme elle est difficile à porter! L'assurance de la conscience est une consolation contre la calomnie, mais qui est sans péché ? Pour les chrétiens quelque chose d'autre est ici révélé : à savoir l'amour des ennemis. Celui qui accomplit ce commandement du Christ en reçoit une telle disposition bienveillante que l'amertume de la haine en est éliminée.

Verset 24 : "Car tes témoignages sont ma méditation, et tes jugements sont mon conseil."

Tournez-vous vers Dieu en toutes circonstances, parcourez Ses paroles et cherchez en elles la réponse à vos doutes et à vos craintes mais quant à vous soyez soumis et fidèles à leurs commandements. Si telle est la récompense, lisez et méditez chaque jour et en tout temps.

Le Psaume 118
d'après le commentaire de
Saint Théophane le Reclus

Edition abrégée du T.R.P. Gleb VLESKOFF
du Monastère de Novo Diviyevo 
( U.S.A.)
Version française de Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de Père Gleb Vleskoff
(Psaume dans la version de l’Archimandrite Placide)

Monastères de Neamts et Sihla/ Roumanie

dimanche 24 août 2008

Saint Théophane le Reclus/ Psaume 118 (4)

Святитель Феофан Затворник

Beth. La maison. Une demeure pour la Loi.

La seconde octave commence par le mot Beth : maison, demeure. Quelle sorte de demeure devons-nous préparer pour les commandements et comment les établir en nous-mêmes. Toute l'humaine nature peut être une demeure pour les commandements, surtout pendant la jeunesse de l'homme. Où il est montré comment les diverses facultés de l'âme peuvent être façonnées pour établir une demeure à la volonté de Dieu. Parmi ces facultés, mentionnons : la volonté, le cœur. L'intellect. les pensées et les sentiments, le goût et l'intérêt, la méditation et la mémoire. 

Verset 9 : "Comment le jeune homme redressera-t-il sa voie ? En gardant tes paroles"

La jeunesse assimile facilement les notions de Bien et de Mal. Si un être jeune commence sa vie dans le bien et s'y maintient, il deviendra de plus en plus fort, et enfin le bien sera à la base de tous ses actes et malgré ses erreurs, il cherchera toujours à redresser ses voies

Verset 10 : "De tout mon cœur je t'ai cherché, ne me rejette pas loin de tes commandements."

La première demeure des commandements en nous, est un cœur qui cherche Dieu. Ce verset exprime le désir ardent, la quête, l'action. Le pouvoir de l'action est dans la volonté. La volonté est toujours occupée par quelque chose : elle devrait être dirigée vers la volonté de Dieu. Si cela n'est pas fait, la grâce de Dieu s'éloigne, quelquefois temporairement, quelquefois à jamais.

Verset 11 : "Dans mon cœur j'ai caché tes paroles, pour ne pas pécher contre toi."

Le cœur - siège de la faculté de l'amour - est la seconde demeure des commandement en nous. S'il les accepte et les aime, alors tout ce qui émanera de lui sera dirigé vers l'accomplissement de la volonté de Dieu. Pourtant il faut un grand effort port obliger le cœur à faire ce qui est juste, et à y prendre plaisir. Comme toujours cette tâche nous appartient, le succès en revient à Dieu.

Verset 12 : "Tu es béni, Seigneur, enseigne-moi tes jugements."

La troisième demeure des commandements en nous, est notre intellect, la lumière et le guide de notre vie. Il doit voir le vaste pays de la vérité : l'intellect n'est pas la source de la vérité, mais son réceptacle. Dans le christianisme, ces vérités sont, le Dieu Un dans la Trinité, Créateur et Providence ; la chute de l'homme, le plan de salut de Dieu, la venue du Messie, Fils de Dieu et Dieu. Ses souffrances, Sa mort, Sa résurrection, l'Envoi du Saint Esprit sur les Apôtres et l'établissement de l'Eglise comme gardienne de la Vérité et dispensatrice des sacrements, la vie, la mort, le jugement, l'éternelle félicité ou les tourments éternels.

Verset 13 : "De mes lèvres j'ai annoncé tous les décrets de ta bouche."

La parole est la demeure de la pensée et des sentiments : la bouche parle quand déborde le cœur. Combien peu nous parlons de la foi dans nos conversations. Et pourtant, il y tant à dire, les actes de notre Sauveur, les Apôtres, l'Eglise, les vies des Saints, les voies de la Providence de Dieu.


Verset 14 : "Je me suis délecté dans la voie de tes témoignages, autant que dans toutes les richesses."

Les sentiments et les inclinations de ceux qui aiment Dieu sont dans la voie de Ses témoignages dans les églises, les hôpitaux, les occupations saintes, la patience, les combats contre le péché et les tentations. Ils trouvent plus de plaisir à employer leur temps dans de telles vies que dans les acquisitions des richesses.

Verset 15 : "Je réfléchirai sur tes commandements, et je comprendrai tes voies."

Les pensées du croyant sont prégnantes de méditation, il corrige sa vie à la lumière des paroles de Dieu. Il lit les écrits des Saints Pères et recherche l'avis de ceux qui ont de l'expérience, pour façonner son esprit et comprendre les voies de Dieu.

Verset 16 : "Je méditerai sur tes jugements, je n'oublierai pas tes paroles."

Une autre occupation de l'âme qui aime Dieu, consiste à mémoriser les paroles de Dieu, (surtout les psaumes) afin de les avoir toujours présente à l'esprit en les répétant. Le mot hébreu utilisé ici qui correspond à méditer, veut dire rouler quelque chose avec délice dans sa bouche ou son esprit, comme on se délecte en mangeant une sucrerie.

Le Psaume 118
Edition abrégée du T.R.P. Gleb VLESKOFF
du Monastère de Novo Diviyevo 
( U.S.A.)
Version française de Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de Père Gleb Vleskoff
(Psaume dans la version de l’Archimandrite Placide)

Visiteurs

Monastère Bogdane-Radauti/ Roumanie

samedi 23 août 2008

Saint Théophane le Reclus/ Psaume 118 (3)


Святитель Феофан Затворник



Aleph. Le Chef. La science. Les principes d'une vie en Dieu.

Tous les versets de la première octave commencent par la lettre Aleph - Science ou chef - qui définit son sujet : une vie agréable à Dieu. Un système achevé de principes moraux- les trois premiers versets décrivent les degrés par lesquels une telle vie atteint la perfection ; les deux suivants les pouvoirs résultant d'une telle vie: : un zèle ardent et la grâce de Dieu ; les trois derniers expliquent les conditions requises pour une telle vie.


Verset 1 : "Bienheureux ceux qui sont irréprochables dans la voie, qui marchent dans la loi du Seigneur."

La voie est notre vie, de la naissance au tombeau. Irréprochables sont ceux qui évitent tout mal. Ceux qui accomplissent tous les commandements requis, n'évitant rien de ce qui est reconnu comme nécessaire. De tels êtres sont bénis, c'est-à-dire heureux. Tout être humain recherche le bonheur, mais tous ne recherchent pas ce sans quoi il n'existerait pas de bonheur ! C'est-à-dire l'innocence, la détermination de tout endurer mais de ne pas pécher.

Verset 2 "Bienheureux ceux qui sentent ses témoignages, qui le cherchent de tout leur cœur."

Les lois de Dieu témoignent de Sa volonté. Dieu Lui-même dicta la loi, les prophètes, mûs par le Saint Esprit, interprétèrent la loi indiquant la venue prochaine du salut de tous. On peut rechercher les lois de Dieu en esprit seulement, mais cela doit être accompli en actes aussi. Et là commence la voie de la béatitude. Celui qui cherche la volonté de Dieu commence à Le chercher. Ainsi lisez, étudiez, appliquez ce que vous apprenez et vous rechercherez Dieu de tout votre cœur.

Verset 3 : "Car ce n'est pas ceux qui commettent l'iniquité qui marchent dans ses voies."

Toujours cheminer dans les voies de Dieu est la conséquence de l'absence d'iniquité. Les voies sont les commandements de Dieu en général ou les décisions de Sa Providence en ce qui concerne l'homme. Ne pas pécher, plaît à Dieu, mais il n'est personne qui ne pèche. Il existe cependant un état où l'homme gardé par la grâce de Dieu, ne pèche pas.

Verset 4 : "Tu as prescrit tes commandements pour qu'on les garde très exactement."

Ce qui nous a été demandé avec exactitude devrait être accompli très exactement. Le zèle est une puissance qui fait se mouvoir l'homme. pourtant, il peut s'affaiblir, ce qui le maintient, c'est notre effort constant la Grâce de Dieu appelée par nos efforts.

Verset 5 : " Puissent mes voies être bien dirigées, que je garde tes jugements."

Si seulement mes voies étaient toutes de rectitude ! Elles le seront si les commandements sont gardés. En dépit de tout son zèle, l'homme a besoin de l'aide de Dieu et il prie pour l'obtenir. Le salut est accompli par l'alliance de la liberté et de la grâce. Dieu ne nous aidera pas sons nos propres efforts accomplis librement et nos propres actes ne nous mèneront nulle part sans la grâce de Dieu.


Verset 6 : "Alors je ne serai pas confondu quand j'aurai sous les yeux tous tes commandements."

La condition préalable de tout succès est l'attention soutenue. Ce qui concerne la vie spirituelle, comme toute autre chose que l'on fait pour la première fois, est fait avec intérêt. Après cela , l'impulsion du cœur décroît et les choses sont faites mécaniquement. Le manque d'intérêt, l'oubli, sont nos principaux ennemis. Pour éviter d'être confondus devant Dieu et notre conscience pour avoir commencé quelque chose et ne pas l'avoir amené à son terme, soyons toujours attentifs: ce qui est fait avec attention est bien fait.


Verset 7 : "Je te confesserai dans la droiture de mon cœur, pour avoir appris les décrets de ta justice."

La seconde condition requise pour cheminer avec succès dans les voies de Dieu est la méditation, qui est la faculté de discerner la justesse des jugements de Dieu et d'agir en conséquence. Ceci conduit à la capacité de discerner les pensées et de percevoir les directions de la conduite en Dieu. Et pour une telle soumission à la volonté de Dieu, l'homme verra la main de Dieu au-dessus de lui et Le remerciera et Le glorifiera.

Verset 8 : "Je garderai tes jugements, ne m'abandonne pas entièrement."

La troisième condition nécessaire pour mener une vie agréable à Dieu, est le courage. Où le puiser ? En mettant son espoir dans le Seigneur. Dieu est propice à l'homme qui entre dans la voie de la vie divine, et Il le protège. "Prenez courage, que votre cœur reste ferme, vous tous qui espérez dans le Seigneur !" (Psaume 30, verset 25). Ainsi agit la grâce de Dieu, mais quelquefois, soit pour enseigner ou pour réformer l'homme, elle se retire et l'homme ressent son impuissance et comprend que c'est la puissance de Dieu qui accomplit tout.

Le Psaume 118
Edition abrégée du T.R.P. Gleb VLESKOFF
du Monastère de Novo Diviyevo
( U.S.A.)
Version française de Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de Père Gleb Vleskoff
(Psaume dans la version de l’Archimandrite Placide)