"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 18 septembre 2008

Staretz Hilarion de Sarov: De la Prière



Monastère de Sarov
La principale vertu et le commencement de toutes les vertus est la prière, l’apôtre n’a-t-il pas dit.” Priez sans cesse.”? Ce qui signifie, invoquez toujours le Nom de Dieu, que vous parliez, que vous soyez assis ou occupés à marcher, à travailler, à manger ou à quoi que ce soit d’autre. En tous temps et en tous lieux, il est bon d’invoquer le Nom de Dieu; “ainsi est détruite la tentation de l’ennemi”, écrit St. Jean Chrysostome. “ Bats l’Ennemi avec le Nom de Jésus”, dit St. Jean Climaque, tu ne trouveras arme plus forte ni au ciel ni sur terre.
La prière bannit le chagrin et la dépression, fait fleurir la douceur et l’absence de colère, elle est manifestation de joie et d’action de grâces et l’obtention et la multiplication d’innombrables bonnes choses.
J’espère que tu prospèreras dans la vertu et que ceci sera surtout vrai si tu vis dans l’attention et que tu ne négliges pas la prière de Jésus . Car elle est la principale vertu et le commencement de toutes les vertus. Il n’est rien qui ne protège mieux de la présence du Malin que la prière ( la prière mentale de Jésus) et la supplication fervente dans la prière.
La lumière d’une maison vient d’une chandelle qui se consumme, mais la lumière de l’intellect est la prière. Toutes les tentations et perturbations de l’Ennemi sont consummées par la prière. De la prière vient la crainte de Dieu et elle est, selon l’Ecriture le commencement de la sagesse ( Proverbes 9:10). Ayant en lui cette crainte, le prophète s’écria: “ Je contemple sans cesse le Seigneur devant moi ( avecles yeux de l’esprit) car il est à ma dextre, afin que je ne sois point ébranllé “ ( Psaume 15:8). Puis en décrivant les bienfaits qui en résultaient, il s’écria dans un concert de louanges: “ Heureux l’homme qui craint le Seigneur; dans ses commandements il se délectera grandement “ ( Psaume 111:11) Son salut est proche en vérité de ceux qui Le craignent ( Psaume 84:9). La crainte du Seigneur est le Père de l’attention ( dans la prière mentale du cœur) et l’attention est la Mère de la quiétude intérieure. Ceux qui prêtent attention à leur salut ( les pratiquants de la Prière de Jésus) ne prêtent nulle garde aux défauts de leur prochain. Ce sont de tels êtres qui prospèrent [spirituellement] . 
A propos du silence, il est dit: “ O Silence, char qui conduit au Ciel!” Le commencement de la purification de l’âme est silence dans le Seigneur ( exercice de la prière mentale de Jésus)... Les oreilles de celui qui est silencieux, ( qui prie avec son intellect) entendent des choses merveilleuses. 
Staretz HILARION de Sarov
(†12 novembre 1841)
Version française: Claude Lopez-Ginisty


Aucun commentaire: