"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 14 août 2008

La voix des Théophores (7)

Christ_Pantocrator_Iviron

La présence de la grâce du Saint Esprit amène en l’homme des états divins, des saints dons, l’expérience d’un autre monde, des manifestations ineffables. La présence de la grâce divine offre à l’homme le fruit du Saint Esprit qui est “ amour, joie, paix, douceur.” En même temps elle accorde:
- le deuil ( au monde), des larmes sincères, la contrition,
- une profonde exultation du cœur,
- l’ardeur-un enthousiasme inexprimable,
- la compréhensiuon des Saintes Ecritures,
- la connaissance du language de toutes les créatures,
- une compassion et un cœur ouvert à toutes les créatures, toute la nature, à l’animé et à l’inanimé,
- l’absence de peur,
- la purification des passions,
- la délivrance de toute vanité,
- la divine et douce connaissance par laquelle on trouve Dieu,
- la connaissance des mystères cachés en Dieu,
- la connaissance et la contemplation,
- la connaissance de l’Amour Divin,
- l’illumination de l’intellect,
- l’humilité, l’absence de passion et le discernement,
- la participation aux énergies incrées de Dieu,
- la Lumière de la Divine Effulgence,
- le rapt de l’intellect par l’Amour et la Connaissance,
- l’Amour Béni, l’Eros Divin,
et une multitude d’autres dons divins, d’états spirituels, et d’innombrables, d’inexprimables et d’ineffables mystères.
Archimandrite Ioannikios KOTSONIS

*
Dans le passé, l’homme souffrait dans son corps. De nos jours il souffre avec son esprit. La médecine a chassé la maladie des régions organiques et l’a réduite de plus en plus dans les parties invisibles [du corps]. Là, elle œuvre sans être vue et surgit d’une autre manière. L’homme est maintenant “possédé” par ses complexes de culpabilité, jusqu’à déconcerter même les spécialistes. La suppression de la culpabilité est un “second péché” et “le comportement névrotique général est péché” selon le professeur J. Kornarakis. Tous les spécialistes s’accordent à penser que “ la névrose est l’ennemi principal de la santé mentale d’un peuple, et c’est certainement un des problèmes vitaux de notre époque.”
“La maladie de l’esprit est le péché” s’accordent à dire tous les Saints Pères. Par le péché et à travers lui, les esprits malins font leur travail de sape “ chez les enfants de la désobéissance”, “Car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui. “ dit le saint Apôtre Pierre. Seul le Saint Esprit, au Nom de Notre Seigneur Jésus-Christ peut délivrer l’homme des effets destructeurs du péché. C’est seulement à la lumière du dialogue de la confession que toutes les machinations de déception du Malin s’évanouissent et que l’âme trouve la paix. Et c’est seulement par le Corps et le Sang du Christ que l’homme peut devenir théophore et porteur du Christ, et atteindre le but pour lequel il fut créé. “ J’ai dit vous êtes des dieux et des enfants du Très-Haut.” Saint Basile le Grand dit ceci d’une manière très explicite:” L’homme est une créature à qui il fut donné l’ordre de devenir Dieu.”
Geronda Ephraim de Philothéou

Choix et version française de Claude Lopez-Ginisty

Aucun commentaire: