"Dans la confusion de notre époque quand une centaine de voix contradictoires prétend parler au nom l'Orthodoxie, il est essentiel de savoir à qui l'on peut faire confiance. Il ne suffit pas de prétendre parler au nom de l'Orthodoxie patristique, il faut être dans la pure tradition des saints Pères ... "
Père Seraphim (Rose) de bienheureuse mémoire

jeudi 27 décembre 2007

Apparition de Saint Séraphim au staretz Samson


Click to view full size image

...Je me souviens que je dormais dans ma cellule lorsque je vis saint Séraphim de Sarov. Il vint vers moi vêtu de la soutane blanche durant mon sommeil, il se pencha vers moi et lut lentemeent " O Très Miséricordieuse..." et je sentis ses larmes sur mon front. Au matin, je sautai du lit et j'écrivis cette prière:
O ma Très Miséricordieuse, Dame Souveraine,
Très Sainte, Très Pure Vierge,
Theotokos Marie, Mère de Dieu,
Ma seule et indubitable espérance:
Ne me dédaigne pas, ne me rejette pas,
Ne m'abandonne pas,
Aide-moi, intercède pour moi, écoute-moi
Et pose Ton regard sur moi,
O Souveraine, aide-moi
Pardonne-moi
Pardonne-moi,
Toi Qui es Pure.

Trois heures plus tard j'étais arrêté. La Très Miséricordieuse me conduisit et veilla sur moi pendant dix-huit ans dans les camps de concentration.

in The Orthodox Word N° 177: 
Elder Sampson, 
Patron of the Convert Movement
Version Française Claude Lopez-Ginisty

mercredi 26 décembre 2007

Staretz Samson de Russie


Click to view full size image

Il naquit à Saint Pétersbourg. Son père était le Comte Esper Seivers et sa mère était anglaise. A l'âge de 14 ans, il se convertit de l'anglicanisme à l'orthodoxie. Il fut baptisé en 1916 et devint novice un an plus tard au monastère de Saint Sabbas de Krypets près de Pskov. 

Sa vie fut celle d'un martyr chrétien: il fut arrêté en 1919 par la Tchéka locale et fut fusillé lors d'une exécution de masse, mais il resta en vie! Il retourna au service de Dieu dans la Laure de Saint Alexandre de la Neva où il servit comme syncelle du Père Séraphim Vyritsky. 

Trois heures avant sa nouvelle arrestation,alors qu'il dormait, Saint Séraphim de Sarov lui apparut miraculeusement dans une vision et lui dit la prière " O Toute Miséricordieuse"à la Très Sainte Mère de Dieu.

Le Staretz Samson traversa alors vingt ans de camps de concentration, en commençant par celui de Solovki. Les tortures, les maladies, la famine, les privations et les lépreuves ne firent que l'affermir dans sa foi.

Quand le temps de sa libération arriva en 1946, les autorités refusèrent de le libérer parce qu'elles avaient besoin de ses services médicaux. Il s'échappa et marcha plus de 10 000 kms à travers la Sibérie. Dans les années qui suivirent, sans papiers légaux, le fait qu'il ne soit pas arrêté et qu'il puisse continuer son travail pastoral, tient du vrai miracle. Il fut pendant des années le père spirituel de nombreuses personnes.

Il reçut le schème formellement en 1969 avec la bénédiction du métropolite Jean.

Il est un saint de notre temps, un confesseur et un martyr et ses enfants spirituels en Russie continuent à vivre selon ses instructions et son example.

Le Staretz Samson n'abandonne jamais ceux qui s'adressent à lui avec foi et espérance. Les gens apportent leurs peines et leurs épreuves à son tombeau et demandent ses prières et celles de la Très Miséricordieuse Mère de Dieu.

Durant sa vie et après sa naissance au ciel, de nombreux miracles ont eu lieu. Il aide les gens qui ont des problèmes familiaux, des deuils et toutes sortes de problèmes. Il leur porte assistance dans l'éducation des enfants et les affermit dans la foi orthodoxe et l'amour du Christ. Beaucoup de ceux qui souffraient de maladies mortelles et qui étaient abandonnés par les médecins, ont été guéris par son intercession.

Saint Staretz Samson, prie Dieu pour nous!

Version française Claude Lopez-Ginisty 
d'après une courte biographie éditée en anglais 
par le Patriarcat de Moscou
Photographie du Staretz: 
( N.B.:la légende de cette photographie indique une date qui est fausse pour la naissance au ciel du Staretz Samson)

lundi 24 décembre 2007

11/24 DECEMBRE, FÊTE DE TOUS LES SAINTS DE GEORGIE


Ayant examiné l'histoire de la Géorgie et les trésors hagiographiques attestant la foi de la nation géorgienne, nous sommes convaincus que la Géorgie Céleste - la légion des saints géorgiens, chantant les mérites du Seigneur d'une seule voix dans le Royaume des Cieux - est infiniment glorieuse. On ne sait combien se sont purifiés de leurs péchés terrestres en des combats sans merci contre l'Ennemi du Christ, ou combien ont purifié leur âme dans des cellules sans chauffage, dans le jeûne et les labeurs ascétiques. Dieu seul connaît le nom de ces ascètes, oubliés par l'histoire, qui par leur humble labeur, ont forgé le futur de l'Eglise Géorgienne et de son peuple.

Saint Georges de la sainte Montagne à écrit: " Depuis le temps où nous avons reconnu le seul vrai Dieu, nous n'avons jamais renoncé à Lui, et notre peuple n'a jamais produit d'hérésie."

Un décret du concile de l'Eglise de Ruisi-Urbnisi déclare: " Nous ne nous séparerons pas de toi, Eglise catholique qui nous a dirigé vers la sainteté, et nous ne te trahirons pas, Orthodoxie notre fierté, à laquelle nous avons toujours été fidèles, car il nous a été accordé de te connaître, toi le témoin de la Vérité elle-même!" Cette relation avec l'orthodoxie, est la pierre d'angle de la vie de tout croyant géorgien.

Il est impossible de compter les noms de tous ces chrétiens de l'église de Géorgie qui ont été élevés dans les cieux, de même qu'il est impossible de décrire toutes les actions pieuses qu'ils ont accomplies. Pour cette raison, le 11 décembre a été mis à part pour la commémoration non seulement des saints qui sont connus de nous, mais aussi des trois cents autres dont les noms, mais non l'histoire ont été préservés aussi.

La plupart des géorgiens portent le nom d'un saint qui est commémoré en ce jour et ils supplient ce saint d'intercéder pour eux devant le Seigneur.

Ayant été élevés de l'Eglise Géorgienne
au Royaume des Cieux,
ô saints martyrs et vénérables Pères 
et Mères,
priez Dieu pour nous!

Version française Claude Lopez-Ginisty)
d'après Archiprêtre Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints, 
Saint Herman of Alaska Brotherhood 
Platina
California, USA, 2006 

dimanche 23 décembre 2007

La prière du Notre Père en araméen



Voici la prière du Seigneur en araméen, telle qu'Il l'enseigna à Ses disciples: c'est la seule et unique prière qu'Il nous enseigna!

Avounâ' di bischmayâ' Notre Père Qui es au cieux

Yitkaddach shemâkh Que sanctifié soit Ton nom

Téthé' malkhoutâkh Que vienne Ton règne

Tith'avèd re'outhâkh Que soit faite Ta volonté

Kemâ' di bischmayâ ken be'ar'a' Comme dans les cieux sur la terre

Lahmanâ' di limehâr av lanâ' yomâ'-dén Le pain pour l'avenir donne à nous aujourd'hui

Ou-chevouq lan'a' hovénâ' Et remets à nous nos dettes

Kemâ' di 'anahnâh châvequine le-hayâvénâ' Ainsi que nous nous remettons à nos débiteurs

We-'al ta'él lanâ' leniçionâ' Et ne nous conduis pas en épreuve/ tentation

'Ellâ pazé lanâ' mine be-'ishâ'. 'âmin. Mais délivre-nous du Mauvais. Amen.

PRIERE DE JESUS EN ARAMEEN:

Mâryâ' Yéshou Meshihâ béréh di-E'lâhâ' ethraham 'alaï
Seigneur Jésus-Christ Fils de Dieu, aie pitié de moi!

samedi 22 décembre 2007

Staretz Jean de Valaam: Prière au Cimetière




Aujourd'hui je suis allé au cimetière. Il faisait beau et la route était sèche. J'ai fait le tour de toutes les tombes et lu les inscriptions qui y étaient gravées: qui était mort, quand, combien d'années chacun avait passé au monastère et à quel âge chacun était mort.

Il y a maintenant 154 moines qui reposent au cimetière du Nouveau Valaam. Je les connaissais tous. Maintenant leurs corps reposent dans ces tombes car la loi de la mort est une loi inexorable. Nous savons où et quand nous sommes nés, mais où et quand nous mourons, il ne nous appartient pas de le savoir. L'homme vient de la terre et il y doit retourner. Mais son esprit vient de Dieu et il retournera auprès de Dieu.

Où êtes-vous maintenant nobles Pères? Quelle sorte de vie menez-vous? Je crois fermement que vous n'êtes pas morts. Vous êtes seulement partis pour un autre monde invisible. Mais les morts restent sourds à mes parole! Où ils sont et quelle vie ils mènent est un grand mystère. Le saint apôtre Paul dit que "nous marchons par la foi et non par la vue"

Notre fraternité a décliné vers la vieillesse. La plupart d'entre nous marchent avec un bâton. Quelques tombes sont déjà creusées et il y des cercueils en réserve.

Bientôt, très bientôt, mon corps terrestre sera étendu dans un de ces cercueils, descendu dans le froid tombeau et recouvert de sable. Il feront un petit tas au sommet de la tombe et y mettrons une croix. Peut-être y aura-t-il quelque bonne personne qui écrira mon nom sur une plaque et la fixera à la croix.

Nobles Pères qui demeurez, je vous en supplie, lorsque vous viendrez à ma tombe, priez pour mon âme pécheresse.

Schéma-Higoumène Jean
Mes pensées, 1956
in A Star in The Heavens 
by Archimandrite Panteilemon, 
Valamo Monastery 1991
Version française Claude Lopez-Ginisty
Photo:

vendredi 21 décembre 2007

Saint Jean Du Sinaï: Le repentir




Le repentir 
est le renouvellement du baptême
Saint Jean Climaque

mercredi 19 décembre 2007

Archimandrite Nektarios SERFES/ Homélie sur la Nativité du Seigneur


The Nativity of Christ

Des cieux vers la terre, une grande paix et un grand amour viennent vers nous tandis que nous nous préparons pour la sainte fête de la Nativité du Seigneur. Ce que nous ressentons, au plus profond de notre âme, est le résultat d'une action double de notre Dieu aimant: nos Pères, les saints et les martyrs, sont allés de l'existence terrestre vers le ciel, et ceci grâce au fait que notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus-Christ vint depuis les cieux sur terre, pour nous sauver et nous conduire vers Son Royaume.

C'est une période sainte en effet pour nous tous qui nous préparons pour la sainte fête de la Nativité de notre Seigneur. C'est un temps de prière et un temps de jeûne. Un temps d'aller vers la sainte confession et de recevoir la Sainte Communion. Et un temps pour penser à notre manière de fêter spirituellement ce grand et saint jour de fête.

Les cieux tout entiers sont dans un état d'émerveillement et de réjouissance devant l'incarnation du Seigneur. Réfléchissez simplement à cette bénédiction, à cette grande bonté et à cet incommensurable acte d'amour que représente pour nous le fait que le Seigneur Tout Puissant soit venu-et vienne encore des cieux, Son Royaume, sur la terre pour nous guider sur le chemin du salut.

Comme notre gracieux Seigneur Dieu vient à nous tandis que nous sommes sur cette terre, nous devons sûrement nous demander comment nous pourrions nous rapprocher de Lui.. Pouvons-nous aller vers Lui avec le même Amour qu'Il nous offre? Ou bien allons-nous tellement nous affairer
à essayer d'acheter des cadeaux et à passer beaucoup de temps en réunions de vacances que nous allons oublier qu'en vérité, un Dieu Saint, Puissant et Immortel est entrain de naître par amour pour nous?

Par les Saintes Ecritures, nous savons comment notre Seigneur Jésus-Christ est né, est venu et a vécu parmi nous. Quand Il commença à enseigner les multitudes de gens qui venaient vers Lui, ils furent étonnés de ce qu'Il disait et ils se sentaient béni du simple fait d'être en Sa Présence. Ils apprirent que tout ce qu'ils avaient à faire, était de recevoir Ses grandes bénédictions. Etre guéris simplement en touchant la frange de Son vêtement avec foi. Ceux qui étaient vraiment affamés, écoutaient chaque parole d'amour qu'Il offrait. Ils recevaient Sesd paroles et croyaient en elles comme un acte de foi dans une vie nouvelle et l'espoir que le chemin des cieux leur était ouvert. Et il en est ainsi pour nous en cette saison de Sa Sainte Nativité: notre Seigneur vient du Ciel pour nous sauver sur la terre et nous montrer le chemin de retour vers les cieux et la Vie éternelle en Lui.

Pensons aussi aux trois Mages qui voyagèrent pendant si longtemps et vinrent de si loin avant d'arriver à ce lieu de la Sainte Nativité de notre Seigneur. Quelle merveille, quelle paix, et quelle joie ils doivent avoir ressentis tandis qu'ils s'agenouillaient en prière et offraient leurs dons. Pensez au fait qu'en leur présence se trouvait une grande sainteté et en ce saint jour, le salut et l'amour pour toute l'humanité est arrivé.

La question, à présent, est celle-ci: que devons-nous faire comme pieux chrétiens orthodoxes, quand vient le jour de la Sainte Nativité de notre Seigneur? Comme les mages devons-nous nous agenouiller en prière et offrir gloire et honneur à notre Seigneur Dieu? Irons-nous à l'église pour les beaux offices de vigile et la Divine Liturgie et pour chanter avec le choeur:" Gloire à Dieu au plus haut des cieux, paix sur la terre et bonne volonté parmi les hommes."

C'est cela que nous devrions faire! Ne soyez pas en retard pour les offices de la sainte Nativité de notre Seigneur, car en arrivant trop tard, nous sommes privés du grand amour qui nous est offert. Oui, il est bien de préparer son repas de fête et d'avoir sa famille et ses parents avec vous. Mais en même temps, n'oubliez pas la grande fête qui est célébrée dans nos saintes églises. Preparez-vous ainsi que voptre famille bien aimée afin que vous tous vous puissiez donner à notre Dieu ce qui Lui est dû en vérité- tout honneur et toute adoration-et recevons notre Seigneur Jésus-Christ avec une humilité et un amour véritables. Et il est un grand cadeau qu'Il veut recevoir de nous: que nous l'aimions et désirions le chercher spirituellement, en nous préparant à aller de la terre aux cieux.

A cause de ce que nous avons vécu durant ces derniers mois, nos âmes ont profondément besoin des bénédictions de notre Seigneur Dieu. Nous pouvons recevoir ces récompenses dans la prière pendant le jeûne de la Nativité et le jour de cette grande fête.

Pendant cette sainte fête, préoccupons-nous du Seigneur, nous rapprochant de Lui, Le cherchant, nous souvenant que nous avons besoin de nous purifier des péchés que nous avons commis- nous devons rester purs en esprit, en notre coeur et en notre âme! Notre paix spirituelle avec notre Seigneur Dieu devrait consister à aimer notre Sauveur nouveau-né d'être entouré ( comme un cadeau) dans Son amour pour nous. Donc finalement, nos larmes cesseront car nous avons un nouvel espoir et une nouvelle paix en réealisant qu'en tant que pieux chrétiens orthodoxes, nous pouvons en vérité contempler le ciel sur la terre.

Glorifions ensemble notre Sauveur nouveau-né!
Le Christ est né!

Dans l'Amour de notre Sauveur nouveau-né,

Archimandrite Nektarios SERFES
Qui prie pour vous et avec vous!

Version française Claude Lopez-Ginisty


Nous remercions l'Archimandrite Nektarios SERFES de nous avoir autorisé à traduire ce texte.

mardi 18 décembre 2007

Peintre et iconographe Philippe Moskvitine

Allez voir le site de l'artiste russe Philippe Moskvitine. 
De très belles icônes, peintures et de splendides dessins 
et une grand nombre de sujets spirituels orthodoxes ( saints, ascètes etc)...

samedi 15 décembre 2007

Roman à télécharger: Moine Vsevolod ( Filipiev): Le Seigneur de la Paix


Le père Vsevolod Filipiev est un moine du Monastère de la Sainte Trinité à Jordanville ( N.Y. USA). Il a écrit une biographie en russe de Frère Joseph-Ambroise, Gardien de la Portaïtissa, de bienheureuse mémoire, et des romans où la foi tient une place prépondérante. Sur le site INOK, il a mis en ligne pour téléchargement gratuit, son roman traduit en français Le Seigneur de la paix. Si vous connaissez un éditeur francophone qui serait intéressé, faites-le savoir. Si vous avez un site ou un blog, donnez-y les liens qui suivent ou envoyez-les à vos amis et connaissances ainsi qu'il le demande lui-même sur son site.
Adresse du site pour consulter la revue INOK ( en russe ou en anglais) avec beaucoup d'articles intéressants sur Jordanville et un Patéricon du monastère très édifiant: http://www.russian-inok.org/

Son adresse Email: 

Pour télécharger son roman en français: 

Pour télécharger son roman en russe: 

LE LIVRE ET SON AUTEUR
Le livre du père Vsévolod "Le Seigneur de la Paix" a paru en russe en 2002.
Il a été réédité 4 fois, son tirage global atteint aujourd'hui 36 000 exemplaires. Un feuilleton radiophonique d'après le livre a vu le jour, l'édition en anglais paraîtra prochainement.
Nous sommes ouverts à toute proposition concernant l'édition de ce livre en français.
Les droits d'auteur sont protégés, l'édition intégrale ou partielle de ce livre sans l'accord de son auteur est interdite.

Pour tout renseignement, adressez-vous à:
R.Monk Vsevolod F.
Holy Trinity Monastery,
P.O. Box 36,
Jordanville, NY 13361-0036
USA

Tél. aux Etats-Unis:
(315) 858-0940
(302) 602-1829

Par Email (inscrire obligatoirement dans le champ du sujet "LE SEIGNEUR DE LA PAIX"):

SUR L'AUTEUR

Père Vsévolod Filipiev est né en Russie, actuellement, il vit aux Etats-Unis. Membre de l'Union des Ecrivains de Russie, publiciste et auteur du nombre de textes en prose et de recueils de poésie, figurant dans l'Encyclopédie Américaine "Qui est qui" pour l'année 2002-2003, il reçoit la récompense de l'Institut Biographique Américain pour son travail dans le domaine littéraire et théologique.

LE SITE INTERNET DE L'AUTEUR:






Triptyque pour Père Alexandre (Men)

Alexandre Wladimirovitch,
doucement, comme si tu marchais
à travers la brume du temps,
tu m'as envoyé des salutations 
longtemps après ta mort,
en ce temps qui est nôtre.
Elles vinrent par le détour 
de longs voyages
à travers de nombreuses mains.

Mon héritage fut de trois photographies,
passées et écornées.
Elles avaient tellement été manipulées!
Elles m'enseignèrent,
en noir et blanc, 
quand tes lèvres étaient silencieuses...
reflétant les temps, 
instantanés légèrement fanés,
photographies prises fortuitement 
par ceux qui t'aimaient
ce qui en fit la différence,
et en fait des sacrements.

L'une d'elles te montre en vêtements de prêtre
levant les mains comme un prophète,
récitant le chérubikon à l'autel-
visage ouvert et plein de zèle;
homme parmi les hommes,
prêtre devant son Dieu.

Sur l'autre, tu es en manches de chemise,
ta famille autour de toi,
souriant à l'histoire;
bien aimé parmi ceux qu'il aime,
père,
et l'ironie enjouée de ton sourire
suggérant seulement les abîmes
qui descendaient abruptement
comme une plage de galets laisse place sous les pieds
à des failles inconnues que l'on ne soupçonnait pas.

La troisième photographie dévoilait l'intérieur de ta maison:
avec des assiettes de nourriture, une guitare,
tes livres.
Une fois de plus tu dressais la table 
dans le maison de l'amour.

Ces choses, tu les as laissées pour moi comme une trace.
Elles étaient au nombre de trois, 
comme ces salutations entre prêtres
dans un style ancien plein de grâce.
Trois baisers entre russes:
Christos posredi nas,
Le Christ est parmi nous!

Poème de Père John McGuckin
(Ecrit à Moscou en novembre 2007)

( version française Claude Lopez-Ginisty)

Père Alexandre Men (1935-1990) prêtre de l'Eglise Russe fut assassiné en 1990.

vendredi 14 décembre 2007

Les Pères Roumains: Hiéromoine Païsie (Olaru) du Monastère de Sihla


Fr. Paisie Olaru - Romania (5)

Le Père Païsie naquit le 20 juin 1897 à Stroienesti en Roumanie. Ses parents avaient cinq enfants dont il était le plus jeune. A l'âge de 24 ans, il devint moine dans la skite de Cozancea. Il fut ordonné hiérodiacre en 1943 et hiéromoine ( prêtre-moine) en 1947.

Un jour, une femme chrétienne et sa petite fille de 4 ans rendirent visite à Père Païsie. Elles étaient de Humulesti et en ce temps-là, le Père était au monastère de Sihla. Après l'avoir confessée, il bénit sa fille et lui dit: " Que Dieu et Sa Sainte Mère te bénissent, car tu seras moniale!" Douze années plus tard, la jeune fille entra dans la vie monastique, devenant l'épouse du Christ.

Un disciple de Père Païsie lui demanda un jour." Combien de fois devons-nous prier la Prière de Jésus et faire le signe de croix?" Et l'Ancien répondit: " Je prie une centaine de fois en disant Seigneur Jésus-Christ, aie pitié de moi pécheur!, une centaine de fois Très Sainte Mère de Dieu aie pitié de nous! , une centaine de fois Saint Père Théophore Païsios, prie Dieu pour moi!, une centaine de fois Saint Hiérarque Spyridon, prie Dieu pour moi!, et une centaine de fois Sainte Véronique, prie Jésus , le Sauveur, pour moi le pécheur! Et je continue à les répéter sans cesse depuis le début. Alors, il arrive quelquefois que quelqu'un entre, ou que je dise une petite prière pour un malade, ou que je confesse un moine, ou que j'écoute les offices divins, ou que je pleure, ou que je dorme un peu et il est est ainsi jusqu'à ce que le Seigneur vienne à nous...

Dans les dernières années de sa vie, quand il avait plus de 90 ans, il gisait dans son lit, une jambe cassée, ayant perdu la vue des deux yeux à cause de la cataracte, et il était sourd. Quand il ne se sentait pas bien ou qu'il avait une douleur, il priait et pleurait, se disant à lui-même." J'ai à nouveau agacé Dieu!". Puis il avait l'habitude de crier d'une voix douce: " Pardonne-moi, mon Seigneur, parce que je t'ai terriblement agacé; Mère de Dieu, aide-moi car je n'ai aucun pouvoir! Où irais-je? Je t'attends, Aie pitié de moi Jésus! Je pleure et je t'attends!"

Son disciple voyant la douleur de son Père spirituel, pleurait aussi de compassion pour lui. Mais le Père ne savait pas qu'il était dans la cellule avec lui. Son visage s'illuminait alors à nouveau et il se signait trois fois, essuyait ses larmes avec une serviette et continuait à prier secrètement la prière du cœur, remuant doucement sa tête sur ses oreillers.

Père Païsie avait le saint don de guérir les gens et d'apporter la paix dans les âmes des gens blessés par le péché. Ses enseignements étaient simples et sage, évangéliques et pratiques. Il parlait peu, mais avec une sainte sagesse.

Père Païsie, prie Dieu pour nous!

Version française Claude Lopez-Ginisty

lundi 10 décembre 2007

Le staretz Amphilochios (Makris)


Our Geronda: Life And Miracles Of Elder Amphilochios Of Patmos

Le staretz (géronda) Amphilochios ( Makris) naquit à Patmos, l'île de l'Apocalypse en 1889. Il fut un grand défenseur de l'Orthodoxie qui souffrit beaucoup de l'occupation de l'île par les fascistes italiens durant la deuxième guerre mondiale. Pendant ces années d'occupation, il organisa des écoles secrètes comme au temps de la turcocratie pour veiller à ce que les enfants grecs continuent à apprendre leur langue, malgré les tentatives des fascistes et de l'église romaine de les couper de leurs racines. Il fut longtemps higoumène du monastère de Saint Jean le Théologien à Patmos. Il fonda aussi le monastère de femmes de l'Annonciation de la Mère de Dieu en 1937. Il fut un père spirituel aimant, humble et dévoué à ses enfants. Il croyait beaucoup à la force du monachisme et à sa mission pour le Christ. Il voyagea longtemps comme prédicateur pendant les années de guerre et après la paix. Il fonda aussi d'autres monastères dans d'autres îles et fut responsable d'orphelinats et de nombreuses institutions caritatives. Il mourut en 1970.

° Quand tu cultives la prière, les rodomontades du Tentateur ne te troubleront pas. La prière diminue sa force, il ne peut rien nous faire.

°Christ vient souvent frapper à ta porte et tu l'invites à s'asseoir dans le salon de ton âme- Puis, absorbé par tes propres affaires, tu oublies le Grand Visiteur. Il attend que tu viennes et quand tu mets trop longtemps à revenir, Il Se lève et S'en va. D'autres fois, tu es si occupé que tu Lui réponds depuis la fenêtre. Tu n'as pas même le temps d'ouvrir la porte.

° Tu es d'essence royale, destinée à entrer dans la chambre nuptiale des Cieux.

° Quand tu vois une personne qui est spirituellement fatiguée, n'augmente pas son fardeau, car elle ne pourra le supporter.

° Aime-Le et même les bêtes sauvages t'aimeront.

° La richesse véritable pour moi, c'est de te voir dans le Royaume des Cieux.

° Quand la flamme de l'Amour existe, elle consume tout mal qui approche.

° Christ est le même hier et aujourd'hui, mais nous avons fermé nos yeux et nous regardons les ténèbres. C'est parce que nous continuons ainsi que quelques uns bombent dans la boue et que d'autres meurent.

° Nous devons être prêts pour notre défense et notre martyre.

° Je supplie le Seigneur de te sanctifier afin que je puisse te voir en Paradis. Voici la dot que je cherche auprès du Seigneur pour toi.

° Pour que le Grâce de Dieu vienne pendant la Liturgie, tu dois être concentré et ne pas être troublé.

° Quand votre coeur n'a pas le Christ en lui, il contient de l'argent, des propriétés ou des gens.

° Mets en pratique ce commandement s'il te plaît: cultive l'amour pour la personne du Christ à un point tel que quand tu prononces Son Nom, des larmes coulent de tes yeux. Ton coeur doit véritablement brûler. Alors Il deviendra ton Guide, ton rère, ton Père et ton Ancien.

° Aime ton époux le Christ de tout ton coeur et tout le monde t'aimera et prendra soin de toi.

° Je désire la renaissance du monachisme car le monachisme est le bataillon d'evzones de l'Eglise.

° La protection de Dieu diminue la tentation.

° A cause de la corruption généralisée, les gens ne peuvent pas comprendre que l'amour spirituel existe.

° Les gens du monde te fatiguent parce que tout ce qui est en eux vient à toi comme des ondes électriques. Nous devons être dans la grâce afin que ceux qui viennent vers nous puissent trouver le repos.

° Tu dois avoir de l'amour en toi, même s'ils nous font le plus grand mal, nous devons les aimer. Nous entrerons en Paradis seulement avec l'amour.

° Cultive le prière de Jésus et le temps viendra où ton cœur sautera de joie, comme il le fait à présent quand tu es sur le point de rencontrer une personne que tu aimes beaucoup. 

° Ne néglige pas la prière du soir. Prie avec ferveur, comme ceux qui vont à une fête. Ils sont éveillés et ne ressentent que de la joie. Ainsi puisque tu vas parler avec l'Epoux, n'écoute pas le Tentateur qui te dit toutes sortes de choses afin de te gêner, parce tu sais qu'il y a quelqu'un qui se soucie de toi.

° Une personne peut s'élever au-dessus de la terre avec deux ailes: l'une est la simplicité et l'autre la pureté de cœur. Tu dois être simple dans tes actions et pur dans tes pensées et tes sentiments. Avec un cœur pur tu chercheras Dieu et avec simplicité tu Le trouveras et tu seras heureux. Un cœur pur franchit aisément les portes du Paradis.

° Le mépris de soi doit être cultivé avec discernement, sinon on atteint le point du suicide.

° Nous sommes dans la haute mer de la vie quelquefois; parfois il y a des tempêtes et quelquefois le calme. La grâce de Dieu ne nous quitte pas. Sinon, s'Il ne nous avait pas maintenu hors de l'eau, nous aurions coulé.

° Les saints regardent toujours vers l'autre vie. C'est la grâce conférée par le souvenir de la mort.

° Dieu nous garde des tentations. il ne permet pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces. Il permet toutes choses pour notre bien.

° Quand la spiritualité augmente, même le sommeil est vaincu.

° La prière est grâce. Dieu la donne lorsqu'existent le zèle et l'humilité.

° Combats le Contempteur du Bien qui t'envie. Souffre ce qui t'advient avec fermeté, patience et foi.

° Ne permets pas à l'ennemi de faire la guerre avec toi. Il apparaît déguisé en brebis, avec le prétexte de vouloir le bien de ton âme.

° Aie toujours confiance dans le Seigneur et Il te nourrira au temps de la faim.

° Avec une bonne parole pour ton prochain, le soutenant, tu acquiers le Paradis.

° La repentance doit venir, non pas par peur de la punition, mais parce que nous avons péché devant Dieu. Adoucis tes pensées avec des paroles de consolation et d'espoir. Réchauffe tes paroles avec la chaleur de l'amour de l'Epoux et souviens-toi de Sa Passion, qu'Il a subie pour toi, afin que tu restes ferme, dévoué et humble. Confie tout ton être au voile protecteur de la Toute Sainte Mère de Dieu.

° Aime donner l'hospitalité, mon enfant, car elle ouvre les portes du Ciel. Tu offres ainsi l'hospitalité aux anges. "Reçois les étrangers afin de ne pas être étranger à Dieu!"

° Les saints se soumettaient à ce que Dieu leur envoyait avec une simplicité enfantine: " C'est ainsi que Tu le veux, que Ta volonté soit faite!"

°L'hospitalité est la plus grande des vertus. Elle attire la grâce du Saint Esprit vers nous. Dans le visage de tout étranger, mon enfant, je vois le Christ Lui-même.

° Il est nécessaire et bénéfique de faire de temps en temps un examen de conscience complet, nous souvenant de tous nos péchés passés.

° Laissez tous vos soucis entre les mains de Dieu. Demandez tout ce que vous voulez, comme un enfant le fait avec son père.

° La prière est un don de Dieu. Demande toujours avec espoir.

° Nos actions, chère sœur, ne nous sauveront pas. La miséricorde infinie de Dieu nous sauvera.

° Les liens spirituels ne peuvent être brisés quand ils rencontrent un esprit enfantin, tout innocence et sainteté.

° Sans le Christ, tout semble sombre et difficile.

° Je prie chaque jour pour pouvoir te voir dans les rangs des saintes.

° Je ne veux pas être en Paradis sans vous mes enfants. 

° Quand je vois quelqu'un qui est irrité, je n'écoute pas ce qu'il dit, mais je prie Dieu pour qu'Il le pacifie. C'est la raison pour laquelle je ne suis pas affligé. Quand il se calme, quand le moment est favorable, je lui parle parce qu'il est alors capable de comprendre sa sottise.

° La grâce de Dieu et l'union spirituelle avec Lui, transforment une personne. Les peurs et les soupçons s'en vont, elle ne craint plus la mort et voit cette vie, quel que soit son agrément, comme un esclavage.

° Dieu te visite lorsque tu pleures pendant la prière.

° Quand une personne est devenue simple, elle est déifiée. Elle devient innocente, humble, douce, libre.

° Ne donne jamais d'importance aux choses terrestres et passagères. Occupe-toi plutôt de ton union spirituelle avec Dieu.

° Quand tu entends que l'on critique ton nom, fais comme si tu n'avais pas entendu. C'est là le Paradis, la perfection.

° Notre religion met à mort les passions, pas le corps.

° Quand il y a crainte de Dieu, la sagesse est donnée.

° Le chrétien est un être humain véritable: il est courtois et poli, il ne veut attrister personne.

° L'innocence est plus grande que le génie.

° Vos cœurs sont jeunes et veulent aimer. Vous ne devez avoir que le Christ dans votre cœur. Votre Epoux veut que vous L'aimiez et que vous n'aimiez que Lui.

°La vie spirituelle a de grand plaisirs. On vole, on quitte le monde [...]. On devient des enfants et Dieu demeure dans notre cœur.

° La grâce du très Saint Esprit fait rayonner une personne. Cependant les autres doivent être bien réceptifs pour le constater.

° Nous devons garder les yeux fixés sur les Cieux. Alors plus rien ne nous ébranlera.

° Recevez régulièrement la communion, priez avec ferveur, soyez patients et vous verrez une main forte qui vous soutient.

° Le Christ est près de nous, même si nous ne le voyons pas. Quelquefois, dans Son grand amour, Il nous donne un soufflet aussi.

° Tu devrais te réjouir. Jésus tient un ciseau d'artiste dans Ses mains. Il veut te préparer une statue dans les Cieux.

° La personne qui crie n'a pas de force.

° Question: Comment fais-tu pour avoir autant de patience et de persévérance en toutes choses? Réponse: La grâce de Dieu m'aide. Je crois toujours au pouvoir de Dieu mon enfant. Il change et ajuste tout pour le bienfait de nos âmes. 

Version française Claude Lopez-Ginisty

jeudi 6 décembre 2007

Saints Isaac le Syrien: Perles


Icon of St. Isaac of Syria

Notre père parmi les saints Isaac le Syrien est né au Qatar. Assoiffé de Dieu, il entra très jeune au monastère avec son frère. Il fut très vite renommé pour son ascèse et fut remarqué par Georges, le Catholicos qui l'ordonna évêque de Ninive. Après cinq mois il résigna sa charge et partit dans le désert du Mont Matout, refuge d'anachorètes. Il vécut là une vie solitaire ascétique, ne mangeant que quelques légumes crus et trois pains par semaine. L'étude constante de la Divine Ecriture abîma ses yeux et finalement la cécité et le grand âge le forcèrent de se retirer au monastère de Chabar où il mourut et fut enterré. 


° Ce qu'est le sel pour la nourriture, l'humilité l'est pour toute vertu: Pour l'acquérir, l'homme doit toujours penser à lui-même avec contrition, s'abaisser et se juger. Mais si nous l'acquerrons, elle fera de nous des fils de Dieu

°Aimons le silence jusqu'à ce que le monde en vienne à mourir en nos cœurs. Souvenons-nous toujours de la mort et dans cette pensée, rapprochons-nous de Dieu dans notre cœur, et les plaisirs de ce monde n'auront que notre mépris.

° Marchez devant Dieu avec simplicité et non dans les subtilités de votre intellect. La simplicité apporte la foi, mais les spéculations subtiles et compliquées n'apportent que la suffisance et celle-ci amène la séparation d'avec Dieu.

° Un homme dont la tête est sous l'eau ne peut inhaler de l'air pur, ainsi un homme dont les pensées sont plongées dans les soucis du monde ne peut pas absorber les sensation du Monde à venir.

° C'est un don spirituel de Dieu pour l'homme de percevoir ses péchés.

° L'aise et l'oisiveté sont la destruction de l'âme et elles la blessent plus que ne le font les démons.

° Une vie d'efforts spirituels est la mère de la sainteté; d'elle nait la première perception des mystères du Christ- ce que l'on appelle le stage premier de la connaissance spirituelle.

° Avoir de la rancune et prier revient à semer des graines sur la mer et à s'attendre qu'il y ait une moisson.

° Une discipline modeste mais continue est une grande force: une goutte d'eau molle tombant avec persistance, perce finalement un grand rocher.

° L'apathie ( absence de passion) ne signifie pas que l'homme ne ressente pas de passions, mais qu'il n'accepte aucune d'entre elles.

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après Orthodox America 

mercredi 5 décembre 2007

Conseils Spiruels de Père Païssios: La Télévision



Fr. Paisios - Mount Athos (4)
Photo: 

Comment la télévision abîme nos âmes, et plus particulièrement celle des jeunes.

La télévision nous fait un grand tort. Elle est particulièrement destructrice pour les enfants. Un enfant de sept ans est venu à l'ermitage un jour. J'ai vu le démon de la télévision parler par la bouche de l'enfant, exactement comme les démons parlent par la bouche des possédés. C'était comme un bébé né avec toutes ses dents. Il n'est pas facile de trouver des enfants normaux; ils deviennent de petits monstres. Et vous voyez qu'ils ne pensent plus par eux-mêmes, ils ne font que répéter ce qu'ils ont entendu et vu à la télévision. C'est pour cela qu'ils ont inventé la télévision: pour abrutir les gens et les rendre stupides afin qu'ils prennent tout ce qu'ils entendent et voient à la télévision pour des faits avérés et qu'ils agissent en conséquence.

Nous devrions inciter nos enfants à rechercher une "télévision spirituelle".

[ Il faut aider les mères] à comprendre que la télévision endort l'esprit des enfants. Ils perdent leur capacité de penser par eux-mêmes, de penser d'une manière critique- sans oublier les dommages qu'elle cause à leurs yeux. Et nous parlons d'une télévision faite par les hommes. Mais il est une autre sorte de télévision, une télévision spirituelle. Quand les gens déracinent leur vieux moi, et que les yeux de l'âme sont purifiés, ils peuvent voir le futur sans l'aide d'aucune machine. Ont-ils dit à leurs enfants que c'était là une autre sorte de télévision? S'ils ne le font pas, ces boîtes rendront nos enfants stupides. 

(N.B: : Père Païsios joue sur le sens du mot télévision, vision au loin, vision de l'avenir spirituel, du Royaume)

Version française Claude Lopez-Ginisty

mardi 4 décembre 2007

Paroles de Geronda Porphyrios





Voici comment nous devrions voir le Christ: Il est notre ami, notre frère; Il est tout ce qui est bon et beau. Il est tout. Il est vraiment notre frère et Il s'écrie: " Vous êtes mes amis, ne le comprenez-vous pas? Nous sommes frères. Je ne suis pas...je ne tiens pas l'enfer dans mes mains. Je ne vous menace pas. Je vous aime. Je veux que vous vous réjouissiez de la vie avec moi."

Le Christ est tout. Il est joie. Il est vie. Il est lumière. Il est lumière véritable qui rend l'homme joyeux, l'exalte dans la joie, lui fait voir toute chose, et tous, lui fait ressentir [la fraternité] pour tous, lui fait vouloir que tous soient avec Lui, tous avec le Christ.

Aimez le Christ et ne mettez rien d'autre avant Son Amour. Le Christ est tout. Il est la source de vie, le désir ultime. Il est tout. Tout est beau en Christ.

Celui qui appartient au Christ, doit aimer le Christ, et, quand il aime le Christ, il est alors délivré du Malin, de l'enfer et de la mort. 

version française Claude Lopez-Ginisty

lundi 3 décembre 2007

Sagesse des Pères Théophores


Click above to add it to the post (is711.jpg)

° Un Ancien, à qui des frères demandaient ce qu'était la condamnation et ce que l'on entend par parler mal des autres donna l'explication suivante:
Quand on parle mal de quelqu'un, on révèle les fautes cachées de son frère. Quand on condamne, on juge quelque chose d'évident. D'un côté, si quelqu'un devait dire par exemple, que tel ou tel frère est bien intentionné et aimable, mais qu'il manque de discrétion, ce serait mal parler de lui. Cependant si quelqu'un devait dire qu'un frère est gourmand et avare, c'est une condamnation, car en fait il juge les actions de son prochain.. Condamner est pire que de mal parler de quelqu'un.

° Tout homme qui croit qu'il peut résoudre seul ses problèmes, est comme un oiseau qui aurait l'intention de voler sans ailes.

° Abba Tithoes a dit que le meilleur moyen de fuir le monde était de contrôler sa langue où qu'il se trouve.

°Abba Poemen disait que celui qui a appris à être silencieux a trouvé la paix en toute chose.

°Abba Pambo au moment de mourir dit aux frères qui l'entouraient: Depuis le temps où je suis devenu moine, je ne me suis pas repenti une seule fois des paroles qui sont sorties de ma bouche. Cependant, maintenant que je vais aller vers le Seigneur, je comprends que je n'ai pas encore commencé ( la vie spirituelle).

° On demandait à un ancien quand un homme pouvait atteindre l'humilité. " Quand il se souvient continuellement de ses péchés" fut sa réponse.

°Un Ancien disait: " Comme le sol sur leauel nous cheminons n'a aucune crainte de tomber, ainsi est l'homme humble."

° Un Ancien disait:" Quand leurs labeur spirituel devenait connu des autres, les anciens Pères ne voyaient pas cela comme une vertu, mais comme un péché!"

in 
Greek Archidiocese of America 
Version française Claude Lopez-Ginisty

Le prêtre et la confession


CHRIST EN CROIX
Pour beaucoup le plus grand obstacle à une bonne confession vient de ce que nous devions nous confesser à un prêtre. Ceci est peut-être plus effrayant encore que ce que nous pourrions découvrir quand nous essayons de nous examiner à la lumière de ce que Dieu nous appelle à être.
Quelques mots sur le prêtre semblent nécessaires...

1) La fonction du prêtre

La première chose dont nous devrions nous souvenir est que nous ne nous confessons pas au prêtre; nous nous confessons au Christ. Dans les livres d'offices orthodoxes, le prêtre doit dire au pénitent: " Le Christ se tient ici invisiblement et reçoit ta confession...Je suis seulement un témoin." En confession, le prêtre est témoin de deux choses: du repentir du pécheur qui se confesse et du pardon du Christ librement donné au pécheur. 
Ce pardon est donné au pénitent par le prêtre à qui notre Seigneur a confié le ministère de pardon en accord avec Ses paroles: Recevez le Saint Esprit. Ceux à qui vous pardonnerez les péchés , ils seront pardonnés et ceux à qui vous retiendrez les péchés, ils seront retenus." ( Jean 20:22-23)

Le prêtre sert, non de juge, mais de témoin de la sincérité du repentir. C'est pourquoi dans la pratique orthodoxe de la confession, le prêtre ne fait pas face au pénitent, mais le prêtre et le pénitent se tiennent tous deux face à l'icône du Christ. Pour montrer que le pardon vient, non du prêtre mais du Christ, le prêtre ne dit pas: " Je te pardonne..." mais " Que Dieu te pardonne..."

2) Que pensera-t-il de moi?

Nous voulons tous que les autres nous aiment et pensent du bien de nous et ceci est particulièrement vari de la figure d'autorité que représente notre prêtre. Je puis répondre à ceci de par ma propre expérience.

Quand j'ai vu quelqu'un lutter avec la peur et l'embarras et les vaincre pour faire une confession importante, j'ai été rempli d'admiration pour lui. Jésus a dit: " il y a plus de joie au ciel pour un pécheur qui se repent que pour nonante-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance.( Luc 15:7) En tant que confesseur, j'ai souvent eu part à cette joie céleste.

Dans le même ordre d'idée, il y a aussi le sentiment que mon prêtre a utilisé ma confession dans son sermon. Je soupçonne que tous ceux qui se confessent ont de temps en temps ce sentiment. Mais ce que nous ne réslisons pas, c'est que vingt personnes ont confessé le même péché le mois écoulé, que l'Evangile du Dimanche est concerné par ce même péché et que d'ailleurs le prêtre peut lui aussi lutter contre ce péché dans sa propre vie.

Pourquoi se confesser à lui? C'est aussi un pécheur!

Pourquoi aller voir un docteur? Il tombe aussi malade! En fait il serait plus facile de se confesser à un autre pécheur. A propos de Jésus, il est écrit: Parce qu'il a Lui-même souffert quand il fut tenté, Il est capable d'aider ceux qui sont tentés. ( Hébreux 2:18) Nous pouvons aussi dire qu'un prêtre peut utiliser sa propre expérience dans la lutte contre le péchà pour aider ceux qui viennent à lui. A son tout le combat du pénitent peut raffirmir et instruire le prêtre qui doit aussi se repentir. Le présent le plus aimant que nous puisions faire à un prêtre, c'est une bonne confession.

En conclusion...

Nous pouvons dire que les deux plus grands obstacles à une bonne confession sont la paresse et la peur. La paresse nous empêche de prendre le temps et de faire l'effort de bien nous préparer. La peur nous empêche d'être ouverts et honnêtes avec nous-mêmes et notre Dieu devant un autre chrétien, notre prêtre. Nous devrions aussi confesser ces péchés!

Quand nous nous irons au-delà de notre paresse et de notre peur, nous découvrirons que le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, Qui est devenu notre Père aussi, est très semblable au père du Fils Prodigue. Il se tient dans les hauteurs , nous observant. Quand il voit que nous avons fait le moindre petit pas pour revenir vers Lui, il oublie Sa dignité et Sa réserve et Il accourt vers nous à notre rencontre. Il ouvre Ses bras et nous étreint et Il nous prend avec Lui dans le lieu où Il demeure. 

in Joseph Letendre,
 Preparing for Confession
Light and Life Publishing Company, 1987  
version française Claude Lopez-Ginisty

samedi 1 décembre 2007

Saint Jean Chrysostome: La magnanimité du christ


Image:Johnchrysostom.jpg

Aucun péché n'est assez grand pour dépasser la générosité du Maître. Même si un être est fornicateur et adultère...le pouvoir du don et de l'Amour du Maître sont assez grands pour faire disparaître tous ces péchés et faire que le pécheur brille plus encore que les rayons du soleil.

Et Christ Lui-même, s'adressant à toute l'humaine race dit: "Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, car je vous donnerai du repos." ( Matthieu 11:28)

Son invitation est toute de gentillesse, Sa bonté est au-delà de toute description...

Et voyez qui Il appelle! Ceux qui ont utilisé toute leur force à enfreindre la loi, ceux qui sont chargés de leurs péchés, ceux qui ne peuvent plus relever la tête, ceux qui sont remplis de honte, ceux qui ne peuvent plus prendre la parole. 

Et pourquoi les appelle-t-ils? Non pas pour leur demander des comptes, non pas pour les juger, mais pourquoi? Pour les soulager de leur peine, pour les débarrasser de leur lourd fardeau. Car quel fardeau pourrait être plus lourd que celui du péché?

"Je vous soulagerai, vous qui êtes écrasés par le péché, dit-il et vous qui ployez comme sous un lourd fardeau. Je vous accorderai la rémission de vos péchés. Venez seulement vers moi!"

Saint Jean Chrysostome 
in Preparing for Confession 
Light & Life Publishing Company 1987
 ( traduction Claude Lopez-Ginisty)